Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Aelia17 : Mes envies

retour à l'index de la bibliothèque
Les Larmes rouges, Tome 1 : Réminiscences Les Larmes rouges, Tome 1 : Réminiscences
Georgia Caldera   
Je ne peux que confirmer ce qui a été dit avant. Ce livres est vraiment passionnant et accrocheur, on a envie de le lire d'une seule traite. Les personnages ne sont pas ou blanc ou noir, mais tout en complexité et sentiments contradictoires (comme nous en fait). Georgia fait vraiment preuve d'un grand talent d'écrivain et de conteuse. J'attends la suite!
La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus La Cité des ténèbres, Tome 4 : La Cité des anges déchus
Cassandra Clare   
http://wandering-world.skyrock.com/3105987171-La-Cite-Des-Tenebres-Tome-4-Les-Anges-Dechus.html

Avec ce quatrième tome, on sent bien, qu'au départ, la saga devait être une trilogie. En effet, même si nous retrouvons l'univers toujours aussi saisissant et obsédant des Chasseurs d'Ombres et des Créatures Obscures, j'ai trouvé que la série s’essoufflait un peu. Normal, puisqu'il faut recréer une intrigue complète. Bien évidemment, ce petit détail nous passe complètement au-dessus la tête grâce au fait que nous plongeons, à nouveau, aux côtés de nos personnages préférés dans le monde intense et passionnant qu'est celui de La Cité Des Ténèbres. Franchement, même si cet opus est légèrement en-dessous des trois premiers, je l'ai adoré !
Dès le départ, on replonge dans le climat ténébreux et angoissant des premiers romans. Contrairement à la fin du tome 3, tout ne va pas bien. En effet, après les Accords nouvellement scellés, de nouveaux meurtres vont voir le jour. Même après seulement quelques pages, j'étais littéralement ancré dans l'histoire ! Cassandra Clare sait comment nous attirer corps et âme dans son récit. Les descriptions sont addictives et oppressantes, exactement comme je les aime. Les secrets, les rebondissements et les sous-intrigues se multiplient, s'épaississent, se lient et se délient pour nous en faire voir de toutes les couleurs. En quelques chapitres, tout peut basculer, s'arranger, s'effondrer, être détruit. On a le souffle coupé, les membres engourdis, les mains moites... Bref, tout est si puissant qu'on vit notre lecture physiquement. C'est juste... Ouaw ! L'auteure est vraiment époustouflante ! C'est rare que je ressente ce genre d'émotion.
Niveau personnages, nous vivons également les montagnes russes ! Haaaaaaaaaaaaa, quel bonheur de retrouver Clary et Jace !!! Et ensemble, en plus ! Ces deux-là... Ouaw ouaw ouaw ( trois "ouaw", ça veut vraiment dire que j'ai été achevé ) !!! Maintenant qu'ils peuvent vivre leur idylle au grand jour, on a le droit à des scènes torrides, dévastatrices et vraiment, vraiment, captivantes. Seigneur, c'est un des couples les plus touchants et sexys que j'ai jamais eu la chance de rencontrer ! Les scènes entre eux sont délicieuses. Chaque regard, chaque geste, chaque caresse, chaque baiser est décrit à la perfection. J'ai été fasciné par les moments qu'ils passaient tous les deux ! Mon coeur a loupé des battements, c'est certain ! J'en redemande !!! Je veux encore avoir la respiration saccadée ! S'il vous plaît Cassandra !!!
Simon, Luke, Jocelyne, Isabelle ( haaaaa, Isabeeeeeeeeeeeeelle ), Magnus, Alec et Maïa sont également de la partie. Quel plaisir de les revoir ! Franchement, sans eux, le récit ne vaudrait pratiquement rien. J'ai énormément ri grâce à eux ! L'humour sous toutes ses formes nous est décrit. Des blagues les plus drôles aux réflexions les plus piquantes ! Et, évidemment, j'ai adoré ça ! Rire alors que l'univers s'effondre, n'est-ce pas merveilleux ? Sincèrement, sans cette magnifique bande de protagonistes, comment la saga pourrait-elle évoluer ? Surtout qu'avec ce quatrième tome, les relations entre eux se transforment. Amour, haine et passion se mêlent sans arrêt entre tous les personnages. De nouveaux couples se forment, d'autres se défont. Sincèrement, je trouve que l'évolution de chacune des relations apporte un vrai plus à l'histoire. Cela nous permet d'y croire encore plus. Les liens ne sont pas figés. Tout n'est pas soit blanc soit noir. Tout ne va pas bien ou mal. Tout change. Le changement est un élément constant dans le roman. Et j'ai complètement fondu pour cette idée.
Bon quand même le must dans l'histoire, et je me devais de vous le faire remarquer, c'est l'apparition d'un nouveau protagoniste qui répond au doux nom de... Jordan ! Ouais ouais, c'est pas la classe d'avoir un héros qui possède son prénom ( enfin, le mien si vous suivez ), dans La Cité Des Ténèbres ? Non mais franchement ! Là, Cassandra Clare a complètement su me capturer dans son intrigue... Non je plaisante, m'enfin j'ai tout de même trouvé ça hyper cool !
A l'instar des personnages, l'action, dans ce nouvel opus, évolue grandement ! Cette fois, les combats et les batailles n'ont plus lieu envers des démons simples à abattre, mais contre des sectes, et une démone très, très puissante ! L'action et le suspense sont omniprésents !!! Et quel pied ! Je me suis rongé les ongles d'un bout à l'autre de ma lecture. On panique, on stresse, on s'inquiète... Tout est atrocement prenant et irrévocablement palpitant. Les batailles s'enchaînent, et, à chaque fois, nous sommes complètement pris par le récit. De plus, comme nous suivons beaucoup de personnages, les coups de théâtre ne s'arrêtent jamais. Lorsqu'on quitte un groupe qui s'en sort ( ou presque. Parce que oui, l'auteure à la fâcheuse - mais violemment addictive -- habitude de nous lâcher des minis cliffhangers de-ci de-là ), on en retrouve un autre pour lequel tout va mal. Du coup, on est véritablement saisis par les mots. Tout est vraiment réaliste, marquant, vif, violent et frappant.
Malgré tous les excellents points du livre, ce dernier comporte deux bémols qui m'ont gêné, bien que ma lecture n'en reste pas moins ensorcelante. Mon 4,5/5 s'explique, tout d'abord, à cause du fait, comme dit plus haut, que j'ai eu la sensation que la saga s’essoufflait. Comme on repart de zéro, tout a beau être intense, rien ne l'est exactement comme pour les trois premiers tomes. C'est dommage. Il m'a vraiment le tout petit truc qui m'a fait hurler et pousser des cris comme pour les précédents romans. Par ailleurs, alors que j'étais très enthousiaste à l'idée de retrouver Clary et Jace et qu'ils soient enfin réunis, la voie qu'a pris l'auteure vis-à-vis de leur couple m'a déçu. Le comportement de Jace m'a maintes fois énervé. « Je t'aime, mais je ne peux pas être avec toi... », « Non, reviens, je suis persuadé qu'on est faits l'un pour l'autre », « Impossible pour nous d'être un véritable couple, je ne suis pas assez bien ». Bref, vous avez pigé le truc. Même si leur histoire n'est pas basée entièrement sur cela, les « je t'aime moi non plus » sont tout de même très présents. J'ai trouvé que cela enlevait du charme à leur relation. Mais je ne me fait pas trop de soucis pour la suite, car, d'après les chroniques que j'ai lu, leur lien devrait vite devenir encore plus puissant et leur amour pouvoir s'épanouir un peu plus dans le prochain livre. J'ai hâte de voir ça !
Par ailleurs, s'il y a bien quelque chose d'autre qui m'a terriblement donné envie de lire le tome 5, c'est la fin de cet opus ! Non mais quoiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii ? Madame Clare, comment, aux noms des singes africains, pouvez-vous nous laisser comme ça ? COMMENT ? C'est carrément... Inhumain !!! Seigneur ! Cette conclusion m'a juste tué. Sincèrement, je crois que j'ai retenu ma respiration en relisant sans cesse la dernière phrase plus longtemps que je ne le peux habituellement !!! Haaaaaaaaaaa, je veux la suite !!!
Vous l'aurez compris, Les Anges Déchus reste une fabuleuse lecture malgré les défauts qui y sont parsemés. Le petit essoufflement est ( très ) légèrement gênant et le comportement de Jace m'a un peu agacé, mais l'histoire reste toujours aussi excitante et exaltante à lire. Nous retrouvons des personnages attachants, émouvants et adorables qu'ils me tardent de recroiser dans le tome 5. Encore un beau chef-d’œuvre signé Cassandra Clare, qui m'a laissé complètement haletant et sous pression en attendant de dévorer la suite !

par Jordan
La Cité des ténèbres, Tome 3 : La Cité de verre La Cité des ténèbres, Tome 3 : La Cité de verre
Cassandra Clare   
EXCEPTIONNEL !!!
Ce troisième tome est tout simplement excellent, incroyable, parfait. Je l'ai dévoré. Nous retrouvons Clary et Jace dans la phase finale de leur combat contre Valentin. Entouré de leurs amis ils partent pour Idris le pays natal des chasseurs d'ombres pour une réunions au sommet qui devra décider quelle attitude a adopté pour vaincre définitivement leur ennemi. Toujours tirailler entre leurs amour et leur fraternité Jace et Clary vont découvrir les ombres de leur passer qui changera leurs vies a jamais.

Je suis fan de cette saga qui a mon avis est parfaite en tous points, je suis même triste de l'avoir fini même si je sais que je les relirais encore et encore sans jamais m'en lasser. Vous fans de vampires, de twilight et des mondes fantastiques venez vous plonger dans l'univers passionnant de Cassandra Clare vous ne le regretterez pas.

par thavany
La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres La Cité des ténèbres, Tome 2 : La Cité des cendres
Cassandra Clare   
TROP TROP BIEN
Ce tome 2 est encore mieux que le premier, des révélations vous vont sauter au plafond. Vous vous dites; Mais non ce n'est pas possible, que va t-il leur arriver?" La relation Clary/Jace est surprenante. Vous lisez, vous lisez, et tout d'un coup vous avez fini le livre. Et là, vous vous dites; "heureusement que j'ai le tome 3 sous la main"


par Adèle
La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle La Cité des ténèbres, Tome 1 : La Coupe mortelle
Cassandra Clare   
TROP BIEN
Clary, découvre sa véritable nature, c'est une chasseuse d'ombres(démons). Sa vie tranquille est complétement chamboulée. Le monde (vampires, fées, loup-garous, magie) auquel elle apartient se dévoile au fur et à mesure. Personnage central, elle est courageuse, forte et loyale. Elle rencontre Jace, chasseur d'ombre également, bad boy torturé au grand coeur. C'est un personnage "a tomber par terre". Clary va peu à peu faire tomber sa carapace. De révélations en découvertes, d'actions en surprises, le récit va s'enchainer sans temps mort et se révéler émouvant, captivant, palpitant. L'histoire est tellement prenante que vous enchainerait sur les tomes 2 et 3 sans vous en rendre compte.


par Adèle
Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie Victorian Fantasy, tome 1 : Dentelle et Nécromancie
Georgia Caldera   
http://mabiblio1988.blogspot.fr/2014/09/victorian-fantasy-tome-1-dentelle-et.html

Merci à Georgia Caldera pour m’avoir permis de découvrir sa nouvelle saga en avant-première en tant que bêta lectrice. Une saga bien différente des Larmes Rouges mais pas de doute, la plume de l’auteure ainsi que sa façon de faire languir le lecteur sont belles et bien présentes.
Cette fois, nous partons en Angleterre sous le règne de la Reine Victoria. Ce n’est pas l’Angleterre que nous connaissons mais une Angleterre où la magie a tout pouvoir. Au cours de notre voyage, nous allons rencontrer des hommes, des femmes mais aussi des créatures magiques très surprenantes.
Bien que différents personnages nous accompagne pendant ce premier tome, deux personnages sont au centre de cette romance paranormale : une femme, Andraste et un homme, Thadeus.
Je me suis rapidement attachée à Andraste qui est une jeune fille d’une vingtaine d’années, vierge. Pour une fois, sa virginité (bien que celle-ci ne soit pas choquante au vu de l’époque où se déroule l’histoire) est expliqué et logique. Cette demoiselle qui s’est toujours vu cloîtrée au sein du manoir familial est invitée à rejoindre le château royal. Elle va enfin pouvoir vivre sa vie, seule et libre. Enfin presque… Andraste est vraiment intelligente, maline et a un fort caractère. Au cours, de ma lecture, je me suis retrouvée à régulièrement penser comme elle, à m’identifier en quelque sorte à elle.
Thadeus, fils aîné d’un duc, appartient à une famille qui semble avoir une haute importance aux yeux du royaume. Pourtant, cette famille est touchée par une malédiction que Thadeus va essayer de rompre. Cet homme intelligent ne sait absolument pas s’y prendre avec les femmes ce qui va engendrer des scènes assez drôles mais tombant sous le charme d’Andraste dès le premier regard, il va apprendre à se comporter comme un gentleman. J’ai d’abord aimé puis détesté puis aimer… ce personnage masculin.
Les autres personnages de ce roman sont très difficiles à cerner. En effet, l’auteure nous donne que peu d’informations à leur sujet, juste ce qui est nécessaire à la compréhension de l’histoire. C’est très frustrant mais Georgia Caldera sait s’y prendre pour nous frustrer, nous faire languir. Elle sait nous amener à nous poser des questions auxquelles elle donne parfois réponse et d’autres pour lesquelles il faudra patienter.
C’est avec plaisir que j’ai retrouvé le style de l’auteure. Dès le premier chapitre, on cerne l’univers dans lequel va se dérouler l’histoire même si au cours de celle-ci on découvre des nouveautés. Georgia Caldera a fait le choix de nous offrir des chapitres avec des points de vue différents. En effet, les chapitres sont racontés avec le regard des personnages ce qui apporte un plus à l’histoire. La fin de ce premier tome laisse entrevoir une suite avec d’autres personnages. Certes, je suis déçue de quitter Andraste et Thadeus mais d’un autre côté, je ne vois pas trop quelle suite aurait été possible avec ces deux personnages. Qui dit romance paranormale dit scènes érotiques. Si je devais reprocher quelque chose à ce premier tome, c’est peut-être qu’une ou deux scènes supplémentaires n’auraient pas été de trop. Surtout des scènes vues par Andraste. Le premier tome des Larmes rouges n’aborde pas la sexualité, de ce fait, je pensais l’auteure peu à l’aise à ce type de scènes. Ce livre montre bien le contraire. En effet, Georgia Caldera décrit ses passages avec beaucoup de sensualité et d’érotisme sans jamais de vulgarité.
Pour conclure, une nouvelle saga très prometteuse dans un univers où la magie est reine.
Le courage d'espérer Le courage d'espérer
Fabienne Michonnet   
Un agréable moment de lecture, du suspens mais sans prise de tête ni violence inutile. Une belle histoire d'amitié et d'amour, pleine d'imagination et de tendresse.

par Fabie1
Prada et préjugés Prada et préjugés
Mandy Hubbard   
J'ai complètement adhéré! Après une petite introduction et une mise en place du personnage principal, on entre dans l'action. Ce livre est rafraichissant et hilarant! Les personnages principaux sont bien façonnés. Je me suis beaucoup amusée lors des dialogues entre Callie/Rebecca et le Duc Alex... Touchant et caustique comme dans l'Orgueil et préjugés de Jane Austen. Un classique modernisé à la perfection selon moi. Je n'ai pas pu lacher le livre, même si la trame est copié/collé de l'original, il fallait absolument que je sache comment l'auteur avait mis en scène la suite! La fin est néanmoins sans suprise, on s'attend à ce qui arrive mais Callie revient de son "voyage" transformée, grandie. Elle comprend l'essentiel de la morale justement illustrée par l'époque 1815... Je le conseille donc au fans du la plume de Jane Austen et qui ne sont pas contre une modernisation... ;-)

par zara29
Journal d'un marchand de rêves Journal d'un marchand de rêves
Anthelme Hauchecorne   
http://revesurpapier.blog4ever.com/journal-d-un-marchand-de-reves-de-anthelme-hauchecorne

Walter Krowley a fait des erreurs et a touché le fond. Il est perdu et ne sait pas quoi faire de sa vie. Dans ce journal, Walter nous partage ces idées noires, mais aussi et surtout sa drôle d'expérience. Tout a commencé avec des rêves étranges d'une réalité saisissante et inattendue ...

J'ai particulièrement aimé retrouver la plume de l'auteur que j'avais découvert dans le Carnaval aux Corbeaux, un roman ensorcelant que ma sœur m'avait conseillé pour l'Halloween. Anthelme Hauchecorne a réussi à me surprendre une nouvelle fois ici, avec une plume à la fois tourmentée et mélancolique. Cette plume qui devient au fil des pages fascinée et plus aventureuse. En fait, c'est une plume qui s'adapte au narrateur Walter Krowley, ce narrateur imparfait qui évolue tout au long du roman. J'ai vraiment pris le temps d'apprécier Walter, ce personnage vulnérable et peu audacieux, jusqu'à me laisser convaincre définitivement.

Dans l'Ever, dans ses songes, Walter n'a pas beaucoup de chance et n'est franchement pas en sécurité. Lorsqu'on pense que son adaptation ne se passe pas si mal, des événements qu'il ne peut contrôler, ou des rencontres, viennent le mettre en danger, ralentir puis enrichir son voyage. J'ai pris beaucoup de plaisir à découvrir comment ce monde fonctionnait, à travers l'étonnant territoire sous contrôle qu'est Doowylloh, ou encore la découverte de Brumaire. Puis voir l'influence qu'ont ces rêves sur sa vie réelle, qui jusque là était sans saveur.

Les rencontres remplissent elles aussi leur part du marché. On ne sait absolument pas si il est bon pour Walter de se lier à Spleen, Banshee ou encore Poppy ou les Outlaws. Ces personnages imprévisibles qui lui permettent tout de même de vivre une grande aventure. Mais il y a quelque chose qui m'a séduit encore plus. Le "ça" des Rêveurs qui s'ajoute aux bizarreries de l'univers des rêves.

J'ai vraiment aimé mettre un pied dans l'univers des songes de cette manière et découvrir peu à peu le potentiel de rêveur de Walter. Que ce soit dans l'Ever ou dans l'Eveil, ces étonnants rêves laissent des traces et on ne sait pas bien où tout cela va nous mener. Je vais d'ailleurs vous faire part de mes soupçons. Il se pourrait que notre cher Anthelme Hauchecorne ... mette du sable dans son café!


En bref : Une exploration onirique remarquable !
Pas pour toi Pas pour toi
Anne Rossi   
Que dire de ce livre si ce n'est que c'est l'un des meilleur que j'ai lu cette année .Je l'avais repéré depuis quelque temps déjà mais certains des commentaires précédent m'avais un peu échaudé. J'avoue comprendre les critiques émise à l'encontre des personnages mais j'ai tout de même trouvée que malgré leur indécision il était attachant et l'histoire très bien menée. Et j'ai particulièrement apprécié la fin un petit peu trop triste pour moi mais quand même parfaite pour le thème du livre .En bref je le mais pour ceux qui n'aime pas les histoires d'amour du type existentiel mieux vaut éviter