Livres
433 430
Membres
355 434

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Nathacha Appanah

81 lecteurs

Activité et points forts

Thèmes principaux

ajouté par RMarMat 2016-02-06T12:27:15+01:00

Biographie

Nathacha Appanah est née en 1973 à Mahébourg (Île Maurice).

Elle vit à Paris et travaille pour une ONG.

En trois romans parus chez Gallimard - Les rochers de poudre d'or (2003, prix RFO 2003) ; Blue Bay Palace (2004, grand prix littéraire des océans Indien et Pacifique) ; La noce d'Anna (2005, prix grand public du salon du livre) - Natacha Appanah a imposé une œuvre puissante, proche d'Arundhati Roy et de J.M. Coetzee.

Afficher en entier

Classement dans les bibliothèques

Quelques chiffres

Note moyenne : 7.32/10
Nombre d'évaluations : 24

0 Citations 20 Commentaires sur ses livres

Dernier livre
de Nathacha Appanah

Sortie France/Français : 2016-08-25

Sortie Poche France/Français : 2018-05-17

Les derniers commentaires sur ses livres

Commentaire ajouté par Virgile 2016-09-23T13:43:15+02:00

Très bon livre, très bien senti, très rythme. Dans une construction originale on se retrouve au coeur du drame, profondement, c'est intense, c'est beau et c'est moche. C'est un livre court et intense, un livre à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par hcdahlem 2016-09-29T20:01:28+02:00

De ce beau roman polyphonique, on retiendra d’abord la voix de Marie, bouleversante. Elle nous retrace une vie que l’on pourrait appeler ordinaire. Celle d’une jeune fille qui choisit d’être infirmière et qui, à 26 ans, croise Chamsidine dans les couloirs de l’hôpital. Il est beau et l’envoûte avec les histoires de son île nichée dans le canal du Mozambique.

Deux ans plus tard, elle est mariée et habite à Mayotte. « Je respire l’odeur de ce pays que j’affectionne, je regarde le fond de l’eau, j’admire les femmes. J’aime observer les enfants qui viennent plonger dans la rade. » Une certaine idée du bonheur qui va se fracasser sur le tropique de la violence. Trompé par un mari qui n’a pu résister au charme des autochtones, Marie demandera le divorce en échange de la reconnaissance d’un bébé qui lui est confié. Moïse, ce nouvel amour va grandir, devenir un beau garçon plein de promesses avant de basculer au moment de l’adolescence, de se révolter. À la recherche de ses racines, c’est un sentiment de colère et de frustration qui domine au moment où il apprend la vérité sur ses origines. Il se sent « un moins que rien, une merde ». Il ne sera pas là le jour où sa mère s’effondre mortellement dans sa maison. Le jeune homme sera devenu un Djinn, un «être malfaisant» avec un œil vert et un œil noir, un assassin.

Avec une belle habileté narrative Nathacha Appanah démonte ce système et nous fait toucher du doigt la «vraie vie» sur ce bout de France à 8000 km de Paris.

Voilà Moïse qui prend la parole et raconte comment il en est arrivé à prendre une arme et tuer Bruce, pourquoi il ne lui reste de sa mère qu’une carte d’identité, son foulard en soie et le livre L’enfant et la rivière. Voici Bruce qui raconte comment on devient le chef de Gaza, ce bidonville qui ne peut être régi que par la force, par la violence et où tous seuls les trafics en tous genres font office d’emploi. Voici encore les voix d’Olivier, le policier qui ne peut que constater son impuissance ou encore celle de Stéphane, parti de France plein de bonne volonté au service d’une ONG prête à apporter son aide humanitaire et qui verra lui aussi s’envoler toutes ses illusions. En accueillant Moïse, il aura peut-être même provoqué sa perte.

Au fil du roman, le lecteur constate avec désarroi combien cet endroit qui aurait pu être paradisiaque respire la violence, l’ignorance et le dégoût. Si, en réalité, tous les enfants qui naissaient là, où arrivaient des îles voisines en quête de France, n’étaient pas foutus d’avance et avec eux, « tous les garçons et les filles nés comme eux, au mauvais endroit, au mauvais moment. »

Poursuivant son œuvre, l’auteur s’affirme. À la famille, un thème déjà très présent dans En attendant demain et dont elle nous offre une nouvelle variation ici, vient se greffer la question des origines admirablement traité par les différentes voix qui s’expriment successivement ainsi que celle plus politique du destin de ces petits bouts de France qui ne sont plus depuis bien longtemps la priorité des gouvernements, sinon pour illustrer la chronique des faits divers et alimenter les discours xénophobes.

On ne peut que souhaiter qu’un Prix littéraire mette encore davantage ces questions en lumière.

http://urlz.fr/48z8

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Rowena77 2016-11-13T00:13:40+01:00

Horrible. Beau. Emouvant. Terrible.

Ce sont les mots qui me traversent l'esprit quand j'atteins enfin la dernière page de Tropique de la violence.

J'écris "enfin" car la lecture ne s'est pas faite sans souffrance. Pas celle bien connue dû à un style trop ampoulé ou des descriptions interminables qui ralentissent la progression, non celle des personnages, lancinante et presque étouffante à certains passages...

Les cinq narrateurs, dont les récits s'entremêlent pour peindre une Mayotte sous haute tension, ont chacun un vocabulaire, une voix bien à eux, identifiable entre tous.

On entend d'abord Marie, infirmière d'une cinquantaine d'années, suivi par son fils adolescent Moïse. Arrive ensuite l'haïssable Bruce, petit chef cruel d'un bidonville d'adolescents. Olivier le flic et Stéphane l'humanitaire complètent à leur tour cette histoire, celle de Moïse et de sa descente aux enfers.

J'ai été très touchée par ce roman, très court heureusement car la violence qui le parcourt prend très souvent aux tripes et laisse le lecteur totalement démuni.

Un véritable électrochoc pour lequel il faut avoir le coeur bien accroché !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Bibounine 2017-01-02T20:11:12+01:00

Lecture très facile, mais aussi captivante car on pourrait être à la place de cette mère qui marie sa fille... elle nous livre ses pensées, ses regrets, ses espoirs lors de cette unique journée des noces d'Anna.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alice0508 2017-01-24T16:51:47+01:00

C'est une très belle histoire que j'ai découverte grâce à l'école.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par soizig 2017-02-01T13:49:46+01:00

Natacha Appanah, romancière née à l’Ile Maurice, décrit l’ambiance qui règne à Mayotte, un département français, une île voisine de la sienne, une île avec le plus beau lagon du monde, un vrai paradis terrestre, mais dans laquelle règne une violence incroyable.

A chaque chapitre une personne différente prend la parole. L’on découvre le destin de cinq personnes, toutes aussi attachantes les unes que les autres malgré leurs défauts, leurs fragilités. D’abord nous faisons connaissance avec Marie, une jeune femme stérile, infirmière qui a suivi à Mayotte Chamsidine un Mahorais dont elle divorcera rapidement. Elle a recueilli un enfant noir comorien que la mère biologique ne voulait pas garder à cause de ses yeux, l’un noir et l’autre vert, symbole du djinn, le mauvais œil. Elle l’a appelé Moïse, comme l’enfant sauvé des eaux dans la Bible. Puis Moïse, surnommé Mo, nous raconte sa vie depuis qu’il a trouvé Marie morte suite à une crise cardiaque, le meurtre qu’il a commis par la suite en cas de légitime défense. Sa victime, Bruce parle aussi alors qu’elle est décédée. Bruce c’est le chef de Gaza (celui de Mayotte et non pas la ville de Palestine) qui fait régner la terreur et la violence sur l’île, qui ne supporte pas qu’on lui désobéisse. Ensuite apparait Olivier, le policier qui a arrêté Moïse et qui cherche coûte que coûte à le protéger de la meute qui veut se venger de la mort de Bruce et enfin Stéphane, un humanitaire qui s’est pris d’amitié pour Moïse et cherche à le sauver de la misère et surtout de la violence.

Le destin de Moïse était il déjà écrit dès sa naissance à cause de ses yeux de couleurs différentes, malgré qu’il ait été recueilli par une femme qui lui a apporté amour et éducation ? Marie aimera et élèvera seule son fils, mais à la manière d'une femme blanche, ce qui est mal vu dans le quartier défavorisé de Kaweni surnommé Gaza, un bidonville, un ghetto, un dépotoir, une favela, un immense camp de clandestins à ciel ouvert. Tout cela, Moïse ne l'a pas connu enfant mais c'est lorsqu'il fera la connaissance de Bruce qu'il le découvrira... à ses dépens. Apprendre à obéir aux règles, manger, dormir là où on peut après s’être défoncé à la « chimique » et apprendre surtout à se taire. Le personnage de Bruce est antipathique à souhait, c’est un tyran, fumeur de joints, à l'enfance ravageuse, brûlé par la haine …

C’est une très belle écriture décrivant avec justesse ce qui se déroule sur cette île : la misère, la violence, la drogue, l’injustice, des enfants livrés à eux-mêmes.

Un ouvrage à plusieurs voix, où chaque protagoniste donne son point de vue de l'histoire ce qui en fait un ouvrage extrêmement poignant dont on ne sort pas indemne. "Tropique de la violence" est un roman-témoignage bouleversant.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cassandra29 2017-05-13T19:05:21+02:00

Ce roman nous emmène à Mayotte, une ile à l’apparence paradisiaque notamment par ses paysages. Cependant ce n’est pas du tout cela qu’a voulu nous montrer l’auteur, mais la pauvreté et la violence à laquelle sont soumis la population. Nous découvrons Moise, personnage central de l’histoire, qui va intégrer après sa rencontre avec Bruce, le monde de la rue où les gangs font la loi. Moise n’est pas épargné par cette violence, les nombreuses épreuves qu’il va traverser sont horribles et on ne peut qu’avoir de la peine pour ce jeune garçon. Les autres personnages, tous assez différents les uns des autres, apportent aussi leur enrichissement au roman, même si certains sont plus effacés que d’autres.

Pour revenir à l’histoire, l’auteur ne nous laisse aucun répit, une fois entré dans toute cette violence, elle ne nous en sort plus, on ne peut qu’espérer une évolution, une porte de sortie pour Moise notamment. Heureusement, ce livre n’est pas très long et on arrive vite à la fin.

Cependant, la manière dont l’auteur décrit tout ceci est poignante et émouvante, et on ne peut qu’être marqué par ce récit et l’histoire de cette population.

C’est donc un roman très noir, marquant et déchirant, qui dépeint avec cruauté la vie de jeunes personnes livrées à elles-mêmes dans un endroit sans foi ni loi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cordy 2017-11-23T19:07:35+01:00

Cinq destins. Cinq voix s entremêlent pour nous raconter l histoire de Mo, empreinte de violence, et nous transportent à Mayotte. Un roman qui m a beaucoup touchée, tout d abord à cause du destin tragique du jeune Mo. Également, j ai trouvé les regards croisés des différents personnages très intéressants, pour ma part, c est vraiment ce qui distingue ce roman. L écriture, quant à elle, est nerveuse, change au gré des personnages et nous plonge dans leur état d esprit.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Granny-1 2017-11-28T08:46:16+01:00

Bonjour les lecteurs

Voici le 1’ roman de la mauricienne Natacha Appanah.

C’est l’histoire de ces indiens qui rêvaient d’une vie meilleure et qui se retrouvent piégé à l’île Maurice.

Le récit se divise en trois parties : dans la première, est dressé le portrait des différents protagonistes, de leur vie en Inde et des raisons qui les poussent s’engager pour Maurice. Il y a Badri, l’accro aux jeux de cartes qui espère faire fortune auprès des Anglais, Chotty le serviteur d’un seigneur local qu’une dette de son père condamne à une forme d’esclavage, Ganga, la princesse de Bangalore qui a fui le bûcher funéraire de son mari sur lequel elle aurait dû mourir comme le veut la tradition hindoue, Vythee le jeune paysan qui espère retrouver son frère déjà à Maurice… A travers leurs parcours, on découvre aussi d’autres personnages : ceux qui restent en Inde et les regardent partir, ceux qui les recrutent en leur promettant monts et merveilles et en leur cachant la réalité d’outremer, les officiers anglais en poste là-bas…

Dans la deuxième partie, l’auteur nous raconte la terrible traversée de l’Océan Indien retranscrite dans le journal de bord du médecin britannique.

Dans la troisième partie, c’est l’arrivée à Maurice, la découverte du travail dans les champs de cannes à sucre et la désillusion de l’aventure.

Cette histoire a pour toile de fond des faits réels.

Dans le sang de nombreux mauriciens coule celui de ses « engagés volontaires ».

En effet, l’esclavage a été aboli sur papier mais les conditions de vie de ces indiens n’ont pas beaucoup évolué. Pas de liberté, exploration maximale .

Lecture intéressante dur un sujet peu connu !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par autofic 2018-02-23T14:29:59+01:00

e Dernier Frère est un témoignage fictif du vieux Raj. Il nous plonge dans ses souvenirs d’enfance, en pleine période de la Seconde Guerre mondiale et propose un point de vue peu connu : les camps anglais sur l’île Maurice. La première partie du roman nous fait vivre le quotidien de Raj, un enfant qui n’a aucune connaissance de la guerre qui se joue au-delà des mers. Il se liera d’amitié avec David, un jeune juif qui vit au camp de Beau-Bassin. Là commence une magnifique histoire d’amitié.

Je venais de lire Le garçon au pyjama rayé, j’étais intriguée par les points communs des deux romans : la thématique de l’amitié pendant la Seconde Guerre mondiale entre deux enfants très différents, et ces mêmes grillages du camp qui les sépare.

Un style magnifique, poétique, il m’a porté du début à la fin. Malgré les personnages enfants, le style est très adulte, contrairement au garçon en pyjama rayé qui s’adresse à un public jeunesse. Quant à l’intrigue historique, elle est si réelle et vivante qu’on est de suite immergé dans l’histoire. Un témoignage fictif puissant qui fait réfléchir sur une facette méconnue de la Seconde Guerre mondiale. Je conseille pour les amoureux de la langue française et de l’Histoire !

Afficher en entier

Dédicaces de Nathacha Appanah
et autres évènements

Aucun évènement prévu

Editeurs

Gallimard : 8 livres

Editions de l'Olivier : 1 livre

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode