Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de FaithAlice : Ma PAL(pile à lire)

retour à l'index de la bibliothèque
Dolorès Claiborne Dolorès Claiborne
Stephen King   
Un roman sans temps mort, où l'on encaisse tout d'un coup. Un témoignage bouleversant, d'une femme qui revient sur son passé, un passé très dur, terrible. Qui nous fait passer par toutes les émotions. Superbe.

par Mystix
Hannibal Lecter, Tome 3 : Hannibal Hannibal Lecter, Tome 3 : Hannibal
Thomas Harris   
La suite du silence des agneaux. De la même trempe. D'une logique implacable. Un jeu de séduction terrifiant dans lequel le lecteur entre.

par Lilwen
Hannibal Lecter, Tome 4 : Les Origines du mal Hannibal Lecter, Tome 4 : Les Origines du mal
Thomas Harris   
J'ai adoré ce livre! Tout comme j'ai adoré le film! Il est cannibale, mais on peut pas s'empécher s'être de son côté, avec tout ce qu'il a vécu! Et l'acteur du film...j'adore!

par Pandora24
Hannibal Lecter, Tome 2 : Le Silence des agneaux Hannibal Lecter, Tome 2 : Le Silence des agneaux
Thomas Harris   
Ce livre est tout simplement EXCELLENT !

Le suspens se fait sentir du début à la fin, le fil de l'histoire est d'une grande cohérence, les personnages sont incroyables : en quelques pages, en quelques mots prononcés, on s'attache au monstrueux Dr Hannibal qui se retrouve emprisonné ; on trouve Clarice Starling attachante avec ses aspirations futures et ses souvenirs passé ; quand au tueur en série, je vous avoue : il m'a fait de la peine bien qui ne le mérite pas même une micro-seconde, c'est dire la puissance du récit de M. Harris.

le tout est d'une puissance phénoménale. Un excellent thriller qui ne tombe pas dans le déjà vu, les clichés, la lourdeur etc.

Ce livre doit être lu, ne vous posez plus de questions, filer vous le procurer : vous ne decrocherez pas avant la dernière page, promis !

par Biibette
Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette Millénium, Tome 2 : La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette
Stieg Larsson   
WAW ! Si j'avais adoré le premier tome, je suis totalement happée par celui-ci ! Du suspens à revendre, des retournements de situation à la pelle (sans aucun jeu de mot, pour ceux qui ont lu le livre...) ! On est tenu en haleine dès l'ouverture du livre.
Au tour de Mikael de sauver la vie à Lisbeth ! Des aventures journalistiques et policières qui nous transportent dans des enquêtes hors normes...
J'ai adoré le fait que, chacun de son côté, ils menaient l'enquête : Mikael, Salander, la police. Ca permettait de nous faire voir les différents points de vue des personnages et de comprendre des choses que les personnages eux-mêmes ne comprennent pas, je trouve ça fabuleux !
Enfin bref, si vous avez aimé le premier tome, jetez-vous immédiatement sur le second !

par Charlie18
Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes Millénium, Tome 1 : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes
Stieg Larsson   
Excellent livre, avec une superbe ambiance noire. C'est sympa aussi que d'avoir comme cadre la Suède qu'on voit peu souvent dans les livres. J'ai adoré le livre alors qu'à la base je ne suis pas très porté sur les polars. Les personnages ont des personalités fortes et l'intrigue devient de plus en plus prenante au fur et à mesure des pages. J'ai hâte de commencer le tome 2 mais je vais quand même lire autre chose avant, le temps de digerer le premier. :)

par Virgile
Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup Millénium, Tome 5 : La fille qui rendait coup pour coup
David Lagercrantz   
Mon avis :
Ceux qui suivent cette série depuis le début le savent sûrement, le tome 4, premier écrit par David Lagercrantz, a créé la polémique, lors de sa sortie. Les « puristes » refusaient qu’un autre que Stieg Larsson prenne la suite et cherchaient tous les moyens de discréditer ce roman. D’autres lui reprochaient simplement de n’être qu’une affaire de gros sous… Pour ma part, j’avais considéré que ce livre ne méritait pas autant d’acrimonie. Les amateurs de la saga y retrouvaient leurs personnages préférés dans une suite qui n’avait rien à envier à l’original. Certes, on aurait pu lui reprocher un style un peu plat, mais c’était déjà le cas de son prédécesseur qui accrochait plus par la qualité de ses histoires que par l’excellence de son écriture.
Ce cinquième tome reste donc dans la parfaite lignée de la série, avec une trame solide, écrite dans un style très direct et efficace (bien que parfois un peu trop didactique) qui ne laisse au lecteur aucun répit. On est d’autant plus accroché qu’avec ce deuxième volume, David Lagercrantz semble s’être libéré du fantôme de Stieg Larsson et avoir complètement adopté ses personnages (j’aime bien l’ambiguïté du pronom possessif, ici). En effet, si Ce qui ne me tue pas ne déméritait pas quant à l’emploi qu’il en faisait, on sentait le travail pour rester fidèle à ce que leur créateur en avait fait. Dans La fille qui rendait coup pour coup, on sent qu’il a enfin fait « ami-ami » avec Lisbeth Salender et Mikael Blomkvist, et ça rend le trait plus précis, la plume plus sûre. D’un autre côté, les différences avec le « père » se sont accentuées… Larsson et Lagercrantz ne viennent pas du même milieu, et cela se sent : l’engagement presque militant de l’un fait place à un discours plus consensuel. À la violence débridée du premier, le second préfère les nuances du thriller psychologique. Chez lui, les seconds rôles prennent plus d’importance au détriment de ceux qui ont fait le succès de la série qui perdent un peu en épaisseur.
En conclusion, ce nouvel opus fort bien fabriqué tient toutes ses promesses, mais un peu comme les meubles d’une célèbre marque suédoise. C’est vraiment sympa, mais c’est fait pour le plus grand nombre et ça ne traversera pas les générations. Reste que les amateurs de polars en général et de Millénium en particulier y trouveront leur compte, c’est une lecture captivante qui fera passer un très bon moment.

par Poljack
Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas Millénium, Tome 4 : Ce qui ne me tue pas
David Lagercrantz   
En tant que fan absolu de la trilogie Millenium et de son talentueux créateur : Stieg Larsson, du monde obscur qui en découle et des personnalités de Lisbeth Salander et Mikael Blomkvist, j'ai d'abord eu l'impression qu’acheter le tome 4 (et apprécier sa lecture de surcroit), serait une sorte de trahison envers Stieg Larsson (surtout avec ce battage médiatique de cette rentrée littéraire et les radicaux «entièrement pour» ou «totalement contre» "Ce qui ne me tue pas"). Mais il ne m'a pas fallu longtemps pour céder à la tentation et, par la même occasion, me faire mon propre avis sur cette suite. Je l'avoue, je suis partie avec quelques aprioris négatifs :

1° le nom de l'auteur, associé à la biographie de Zlatan Ibrahimovic (Beurk !). Passer de Zlatan à l'univers de Millenium, en voilà un grand écart total !

2° la couverture choisie par ACTES SUD, dont le dessin me rappelle étrangement la Lisbeth du film de la version américaine, loin d'être aussi aboutie, à mon sens, que la trilogie suédo-danoise avec l'excellente Noomi Rapace (ce qui n'enlève cependant rien au talent incontestable de Rooney Mara).

Et puis, il y a eu la lecture...

Une page, deux pages, un chapitre, deux chapitres... J'ai très vite retrouvé ce qui m'avait conquis dans cette saga. Tous les ingrédients Millenium sont là. Mikael, Erika, Lisbeth, Prague... Du hacking, du journalisme, un meurtre, une enquête, des vérités révélées de manière exceptionnelle... Alors oui, je le dis, et l'assume, j'ai été happée par l'histoire. J'ai adoré retrouver cette sensation de dépendance, lorsque l'on doit poser le livre et passer à autre chose, alors que l'on a qu'une envie : dévorer les pages.

Bien sûr, le nom Millenium restera pour toujours associé à Stieg Larsson. Mais pour ma part, j'ai pris beaucoup de plaisir à lire ce quatrième volume écrit par David Lagercrantz. Bravo à lui d’avoir su respecter le caractère particulier de chacun des personnages, tout en créant sa propre histoire.
Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air Millénium, Tome 3 : La reine dans le palais des courants d'air
Stieg Larsson   
Dommage qu'il marque la fin de la série. L'évolution du personnage de Lisbeth au cours de la sage était vraiment intéressante à suivre, un personnage atypique et torturé qui commençait à s'ouvrir aux autres.

par joe
Cadavre X Cadavre X
Patricia Cornwell   
La vie de scarpetta commence à prendre le pas sur ses enquêtes, la fin est servie en 4eme vitesse et les retombées de ce livre en particulier se feront encore sentir dans les prochains tomes: C'est devenue du soap-opera à mon gout. Très peu pour moi, je regrette les premiers Scarpetta, nets et précis.

par Cyclope