Livres
432 499
Membres
354 530

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Chevalier de Maison-Rouge



Description ajoutée par siegrid 2010-07-21T16:52:58+02:00

Résumé

« Le Chevalier de Maison-Rouge » (1845) se consacre aux derniers mois de Marie-Antoinette. Dans l'ombre, un homme plein de passion tente de sauver celle qui fut la reine, en s'appuyant sur le dévouement d'une femme pure, Geneviève Dixmer ; un amour impossible se tisse entre cette femme et Maurice Lindey, l'un des républicains héroïques qui ont pour charge de garder la prisonnière.

Dumas revient au sujet de son premier récit historique, « Blanche de Beaulieu » , et il ouvre le grand cycle de ses romans révolutionnaires. À travers la figure émouvante de Lorin, le républicain nostalgique d'une douceur de vivre perdue, qui égrène des vers roses et bleus tandis que des têtes tombent, il fonde l'ensemble de son œuvre sur une interrogation nouvelle, qui fut aussi celle de Vigny, de Hugo et de Balzac : quelle littérature est-elle possible après la Terreur ?

Sur l'abîme creusé par la Révolution, il s'agit en effet, pour Dumas romancier de toute l'Histoire de France, de jeter un pont vers ce temps disparu, la fin de la monarchie, ou des monarques. La Marie-Antoinette qu'il recrée dans ce roman, il la considère ainsi : « Reine, c'est une grande coupable ; femme, c'est une âme digne et grande. » Une grande et double figure, sur fond d'intrigues amoureuses et de réforme totalitaire. Personne n'a su, mieux que Dumas, peindre la passion dans l'Histoire.

Afficher en entier

Classement en biblio - 99 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par anonyme 2016-01-28T11:01:58+01:00

Quiconque saluera le roi sera battu ; quiconque l'insultera sera pendu.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Argent

http://sanouplaiit.skyrock.com/3143333652-Le-Chevalier-de-Maison-Rouge-Alexandre-Dumas.html

Eh oui, encore un Dumas... un classique.

Inutile de vous faire un topo sur ce genre, je crois bien vous avoir déjà fait nombre d'entre eux!

Persévérant sur ma lancée après la Tulipe Noire, j'ai décidé de lire le Chevalier de Maison Rouge. J'ai découvert avec intérêt qu'il s'agissait d'une histoire de passions. Oui! D'amuuuuur!

Sur fond d'histoire et de politique quand même.

Mais justement! C'est ce qui donne tout son charme au roman! Pourquoi?

Parce que le Chevalier de Maison-Rouge est un roman qui se passe sous la Terreur, vous savez, ce qu'il y a eu après la Révolution, avec Robespierre et tous ces zigotos machins... Mais oui! La belle époque de la guillotine. Enfin, belle. Comprenez bien mon ironie, par pitié!

C'est durant cette période que se déroule notre histoire.

Maurice est un révolutionnaire, un citoyen, un patriote tout entier dévoué à son amour: la France. Seulement, voici qu'un soir, au détour d'une rue, il va croiser le regard d'une belle, d'une inconnue, que l'on découvrira plus tard sous le nom de Geneviève. Il la raccompagne chez lui, après quelques péripéties (une femme ne circule pas seule la nuit, et surtout en période de Terreur), en lui promettant de ne pas se retourner, de l'oublier.

Seulement... seulement un regard a suffi, la fièvre est montée, notre brave Maurice veut revoir sa belle inconnue. Alors il la cherche, il la cherche, tout en veillant à la séquestration de Marie-Antoinette, car cette digne reine n'a pas encore été exécutée. Et un soir, dans la rue où il l'a déposée, Maurice se fait attaquer. Il se fait attaquer et se fait surtout attraper, et ses geôliers menacent de le tuer. Alors, notre bon citoyen, trouvant un moyen de se défendre, parvient dans la petite maison avoisinante. Et tombe... sur son inconnue.

Heureux hasard! Elle se dressera entre ses adversaires et lui, et expliquera la situation. C'est ainsi que Maurice et Geneviève sont réunis, et c'est surtout ici que les choses se compliquent... Car Geneviève est mêlée par son entourage à ceux qui veulent faire échapper la Reine avant qu'on ne la tue. Et cet entourage va largement profiter de Maurice, à son insu, pour essuyer plusieurs tentatives... Et les deux amoureux seront ballotés là-dessus.

Finiront-ils heureux?

Oui, vous pensez que c'est un bien long résumé pour ce qui ne concerne, en fait, qu'un tiers, même pas, du livre. Je sais. Seulement, quand on parle de ce genre d'histoires, si on n'explique pas la politique environnante, on est perdu, et Alexandre Dumas, en bon romancier historien qu'il était, le savait parfaitement aussi, et s'excusait régulièrement auprès de son lecteur de devoir s'embarrasser de descriptions, et de tout le tsouin tsouin.

J'ai encore une fois retrouvé avec délices la plume de mon auteur classique favori, débusquant çà et là des remarques humoristiques qui seraient passées sous le nez de quelqu'un n'y étant pas habitué.

J'aime cette façon de mêler fiction et histoire, et cet auteur le réussit à chaque fois merveilleusement bien.

Ses personnages sont touchants, bien que, du fait du genre, on se sente parfois assez éloignés d'eux, puisqu'ils ne sont pas de la même époque, ne s'expriment pas de la même manière... Je les ai toutefois appréciés, ou détestés selon l'endroit où je les trouvais, comme Simon... ou Dixmer (fieffé maraud, cuistre!). En revanche, certains personnages, même s'ils sont secondaires, forcent l'admiration, comme Marie-Antoinette que l'on suit tout au long de sa captivité, et même jusqu'au pied de l'échafaud. Digne, mais humaine. Reine. Il y a aussi d'autres personnages secondaires comme Lorin, qui eux, apportent le sourire. Tantôt frivole, tantôt grave, Lorin est le meilleur ami de Maurice, et il ne peut pratiquement pas placer une phrase sans placer en même temps des quatrains, des rimes... La complicité entre les deux amis est très touchante.

Quant au couple principal, Maurice et Geneviève, je les ai trouvés touchants, bien que... bien que cette distance m'empêchât réellement d'en savourer toutes les dimensions. Même si j'aurais bien aimé avoir mon Maurice à moi, c'est clair xD

Au niveau de l'intrigue, j'avoue avoir été tenue en haleine jusqu'à la fin, à me demander comment ils finiraient, tous, bien que l'histoire nous l'apprenne pour certains, tels que Marie-Antoinette... je voulais savoir si l'espoir était encore permis sous ce régime de la Terreur si effrayant.

Néanmoins, malgré cela, il est des mystères qui n'en ont pas réellement été pour moi, puisque je les avais devinés d'avance, et même assez aisément. Toutefois, cela ne m'a nullement gênée dans ma lecture, et j'ai même été assez fière d'avoir trouvé toute seule avant qu'on ne me le dise dans le bouquin mdr

En conclusion, le Chevalier de Maison-Rouge (qui, si vous vous posez la question, est un chevalier amoureux de Marie-Antoinette et qui fera tout pour tenter de la délivrer, et qui est intrinsèquement mêlé à l'historie de Maurice et Geneviève), est un bon roman, un bon classique, avec une belle histoire d'amour sur fond d'histoire intéressant. Une période dont je n'avais encore jamais entendu parler dans mes lectures, je suis bien contente d'avoir pu en faire l'expérience grâce à ce roman! La plume d'Alexandre Dumas est toujours un émerveillement pour moi.

Ce sera donc un 15/20!

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Hime-Lay 2018-02-03T16:40:00+01:00
Diamant

Une lecture qui ne m'aura pas laissé sans émotion, et des larmes pour la fin de ce roman. Mourir par amour, par amitié, par dévotion, par passion. Bien évidemment, ce n'est que de la littérature, mais quelle belle littérature. En passion particulière pour le personnage de Lorin. Gourmande de lecture sur Marie-Antoinette depuis des années, je ne suis pas prête de m'arrêter.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par lelette1610 2017-12-13T11:26:45+01:00
Bronze

Une histoire d'amour de Dumas qui se passe sous la Terreur.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par DarkTales 2017-05-13T00:38:14+02:00
Lu aussi

Un bon roman de Dumas qui nous relate les derniers jours de Marie Antoinette que le mystérieux chevalier de Maison-Rouge va essayer de libérer mais c'est surtout sur l'intrigue amoureuse que se concentre l'auteur entre Geneviève et Maurice. Une histoire époustouflante en pleine Terreur !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par feufeu 2017-03-06T17:38:15+01:00
Or

Un bon roman d'amour sur fond de roman historique, bien écrit et agréable à lire.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Laurien 2017-01-07T11:33:22+01:00
Bronze

Sans doute le moins bon du cycle, car c'est de la récitation plus que du roman historique, les personnages imaginaires ne sont pas aussi riches que dans les premiers tomes. On ne se rend pas compte si le chevalier est Philippe de Taverney. Une image positive de la reine, puisque Marie-Antoinette n'est plus qu'une prisonnière pour s'inquiète pour ses enfants, et plus l'arrogante autrichienne présente dans les tomes précédents.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Snaga78 2016-12-22T22:07:11+01:00
Diamant

La révolution française si riche en personnages et en évènements ne peut être qu'un vivier pour les oeuvres de Dumas

A lire

Afficher en entier
Commentaire ajouté par bubu563 2016-08-05T16:11:34+02:00
Diamant

Mais avant de lire cet ouvrage, il faut lire tous ceux qui précèdent afin de respecter l'ordre de l'Histoire :D cf: "Mémoires d'un médecin" , càd: Joseph Balsamo, Le collier de la reine, Ange Pitou et La comtesse de Charny.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Andjalie012 2016-05-11T19:16:43+02:00
Diamant

J'ai adoré ce roman ! Il ne pouvais que me plaire car il se passe lors de la Révolution Française une période que j'adore. L'histoire est très prenante et les personnages si convaincants. C'est le premier Dumas que je lis et je me laisserais bien tenter une nouvelle fois.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Elerinna2 2015-04-08T12:56:29+02:00
Or

Excellent roman! En même temps c'est Dumas. Très facile et agréable à lire, Dumas nous dépeigne bien la période à laquelle se déroule le roman. Et il glisse quelques traits d'humour bien sympathique.

L'histoire d'amour est quand à elle très belle. Ce livre tout entier est centré sur cette histoire d'amour et une autre. D'ailleurs les personnages historiques sont très agréables à découvrir.

Après, concernant l'identité de Maison-Rouge et sa relation avec la Reine été assez facile à prévoir.

Mais un très bon livre de Dumas.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Colombe-de-lesperance 2013-02-15T17:17:13+01:00
Argent

http://sanouplaiit.skyrock.com/3143333652-Le-Chevalier-de-Maison-Rouge-Alexandre-Dumas.html

Eh oui, encore un Dumas... un classique.

Inutile de vous faire un topo sur ce genre, je crois bien vous avoir déjà fait nombre d'entre eux!

Persévérant sur ma lancée après la Tulipe Noire, j'ai décidé de lire le Chevalier de Maison Rouge. J'ai découvert avec intérêt qu'il s'agissait d'une histoire de passions. Oui! D'amuuuuur!

Sur fond d'histoire et de politique quand même.

Mais justement! C'est ce qui donne tout son charme au roman! Pourquoi?

Parce que le Chevalier de Maison-Rouge est un roman qui se passe sous la Terreur, vous savez, ce qu'il y a eu après la Révolution, avec Robespierre et tous ces zigotos machins... Mais oui! La belle époque de la guillotine. Enfin, belle. Comprenez bien mon ironie, par pitié!

C'est durant cette période que se déroule notre histoire.

Maurice est un révolutionnaire, un citoyen, un patriote tout entier dévoué à son amour: la France. Seulement, voici qu'un soir, au détour d'une rue, il va croiser le regard d'une belle, d'une inconnue, que l'on découvrira plus tard sous le nom de Geneviève. Il la raccompagne chez lui, après quelques péripéties (une femme ne circule pas seule la nuit, et surtout en période de Terreur), en lui promettant de ne pas se retourner, de l'oublier.

Seulement... seulement un regard a suffi, la fièvre est montée, notre brave Maurice veut revoir sa belle inconnue. Alors il la cherche, il la cherche, tout en veillant à la séquestration de Marie-Antoinette, car cette digne reine n'a pas encore été exécutée. Et un soir, dans la rue où il l'a déposée, Maurice se fait attaquer. Il se fait attaquer et se fait surtout attraper, et ses geôliers menacent de le tuer. Alors, notre bon citoyen, trouvant un moyen de se défendre, parvient dans la petite maison avoisinante. Et tombe... sur son inconnue.

Heureux hasard! Elle se dressera entre ses adversaires et lui, et expliquera la situation. C'est ainsi que Maurice et Geneviève sont réunis, et c'est surtout ici que les choses se compliquent... Car Geneviève est mêlée par son entourage à ceux qui veulent faire échapper la Reine avant qu'on ne la tue. Et cet entourage va largement profiter de Maurice, à son insu, pour essuyer plusieurs tentatives... Et les deux amoureux seront ballotés là-dessus.

Finiront-ils heureux?

Oui, vous pensez que c'est un bien long résumé pour ce qui ne concerne, en fait, qu'un tiers, même pas, du livre. Je sais. Seulement, quand on parle de ce genre d'histoires, si on n'explique pas la politique environnante, on est perdu, et Alexandre Dumas, en bon romancier historien qu'il était, le savait parfaitement aussi, et s'excusait régulièrement auprès de son lecteur de devoir s'embarrasser de descriptions, et de tout le tsouin tsouin.

J'ai encore une fois retrouvé avec délices la plume de mon auteur classique favori, débusquant çà et là des remarques humoristiques qui seraient passées sous le nez de quelqu'un n'y étant pas habitué.

J'aime cette façon de mêler fiction et histoire, et cet auteur le réussit à chaque fois merveilleusement bien.

Ses personnages sont touchants, bien que, du fait du genre, on se sente parfois assez éloignés d'eux, puisqu'ils ne sont pas de la même époque, ne s'expriment pas de la même manière... Je les ai toutefois appréciés, ou détestés selon l'endroit où je les trouvais, comme Simon... ou Dixmer (fieffé maraud, cuistre!). En revanche, certains personnages, même s'ils sont secondaires, forcent l'admiration, comme Marie-Antoinette que l'on suit tout au long de sa captivité, et même jusqu'au pied de l'échafaud. Digne, mais humaine. Reine. Il y a aussi d'autres personnages secondaires comme Lorin, qui eux, apportent le sourire. Tantôt frivole, tantôt grave, Lorin est le meilleur ami de Maurice, et il ne peut pratiquement pas placer une phrase sans placer en même temps des quatrains, des rimes... La complicité entre les deux amis est très touchante.

Quant au couple principal, Maurice et Geneviève, je les ai trouvés touchants, bien que... bien que cette distance m'empêchât réellement d'en savourer toutes les dimensions. Même si j'aurais bien aimé avoir mon Maurice à moi, c'est clair xD

Au niveau de l'intrigue, j'avoue avoir été tenue en haleine jusqu'à la fin, à me demander comment ils finiraient, tous, bien que l'histoire nous l'apprenne pour certains, tels que Marie-Antoinette... je voulais savoir si l'espoir était encore permis sous ce régime de la Terreur si effrayant.

Néanmoins, malgré cela, il est des mystères qui n'en ont pas réellement été pour moi, puisque je les avais devinés d'avance, et même assez aisément. Toutefois, cela ne m'a nullement gênée dans ma lecture, et j'ai même été assez fière d'avoir trouvé toute seule avant qu'on ne me le dise dans le bouquin mdr

En conclusion, le Chevalier de Maison-Rouge (qui, si vous vous posez la question, est un chevalier amoureux de Marie-Antoinette et qui fera tout pour tenter de la délivrer, et qui est intrinsèquement mêlé à l'historie de Maurice et Geneviève), est un bon roman, un bon classique, avec une belle histoire d'amour sur fond d'histoire intéressant. Une période dont je n'avais encore jamais entendu parler dans mes lectures, je suis bien contente d'avoir pu en faire l'expérience grâce à ce roman! La plume d'Alexandre Dumas est toujours un émerveillement pour moi.

Ce sera donc un 15/20!

Afficher en entier

Date de sortie

Le Chevalier de Maison-Rouge

  • France : 2012-11-13 - Poche (Français)

Activité récente

dono0 le place en liste or
2018-09-08T18:09:50+02:00
liz1334 l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-12T03:43:06+02:00

Les chiffres

Lecteurs 99
Commentaires 11
Extraits 6
Evaluations 19
Note globale 8.16 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode