Livres
432 523
Membres
354 548

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le poème dont vous êtes le héros



Description ajoutée par Gipi 2017-11-07T14:44:38+01:00

Résumé

Et je me penche alors, je regarde les flots :

C’est ma vie que je vois, je suis une goutte d’eau,

Un être qu’on emmène sans lui dire où il va

Vers la mer où finit son voyage ici-bas...

Dans le roman, les personnages sont guidés par les strophes des poèmes (titres entre guillemet ci-dessous).

Un peu, beaucoup, librement finalement… jusqu’à ce qu’ils prennent les rennes. Il finissent par écrire eux-mêmes les derniers vers pour faire de leur vie le poème dont ils sont les héros…

C’est ainsi que pour Jean, écrivain en quête d’inspiration, "un nouveau jour se lève"… Un jour de "grandes découvertes"…

Ban Bayan, son personnage de roman, un marchand prospère de Mésopotamie décide de suivre les vents : il deviendra "maître songe".

Mickaël, lui, ce doux rêveur contrarié par un métier dans lequel il ne s’épanouit pas, "écrira un poème", pour la femme de sa vie, pour une vie pleine de folie ("vous parlez de folie ?"), pour qu’ensemble, ils deviennent "chercheurs d’or" ! Le lui donnera-t-il ?

Thomas de son côté, se sent enfermé dans une société mercantile qui ne lui correspond pas. Il n’a qu’un mur pour "crier".

Quant à Anatole, il n’est plus en accord avec les valeurs capitalistes de son employeur : "bientôt, il s’en ira". Risquera-t-il "l’oubli", comme ce vagabond errant dans les rues de Paris ?

Plus d'information sur le livre, les personnages sur www.guillaumeprieromans.com

Découvrez les poèmes dans le recueil "Les Chercheurs d'Or", en téléchargement gratuit sur www.kobo.com/fr/fr/ebook/les-chercheurs-d-or-1

Afficher en entier

Classement en biblio - 7 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Gipi 2017-11-07T14:44:21+01:00

Synopsis

Et je me penche alors, je regarde les flots :

C'est ma vie que je vois, je suis une goutte d’eau,

Un être qu’on emmène, sans lui dire où il va

Vers la mer où finit son voyage ici-bas.

Rencontre avec quelques gouttes d'eau, intimement liées les unes aux autres, qui rêvent de vivre et vivent pour rêver. En refusant de se laisser ballotter par les événements et les règles imposées, elles découvrent, seules, ou avec un peu d’aide, que la vie qu’on mène est, toujours, celle qu’on choisit. Que, si la destination est connue, il n’est jamais trop tard pour détourner la rivière.

Leur vie est le poème dont ils sont les héros.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Aryia 2018-07-29T15:41:29+02:00
Or

Vous voyez les deux petits chats tranquillement installés sur la couverture ? Ce sont eux qui, les premiers, ont attiré mon attention sur ce livre … Me prendre par les sentiments comme cela, ce devrait être interdit : je ne pouvais raisonnablement pas refuser la proposition de service presse de Guillaume Prié avec une telle couverture ! D’autant plus que le titre était fort énigmatique, le résumé fort intrigant … Bref, la raison avait beau me pousser à ralentir le rythme - la pile de services presse en attente de traitement est assez impressionnante, je l’admets -, je n’ai pas pu m’empêcher de cliquer sur « Accepter » … Et j’ai drôlement bien fait ! Ce petit roman fort atypique m’a fait le plus grand bien : vous cherchez un livre empli de douceur et de rêve, de poésie et de légèreté ? Arrêtez-vous, vous l’avez trouvé !

Mickaël a fini par se faire à l’idée : Annie et lui n’auront pas d’enfants … Mais peut-être, se dit-il, qu’ils pourraient adopter un petit chat et faire le bonheur d’une petite boule de poils et d’énergie ? Thomas étouffe, son quotidien, sa vie, son monde, ne correspond pas à ses rêves, à ses envies, à ses espoirs. Il veut entrainer Leila loin d’ici, la sauver d’elle-même, lui montrer qu’elle n’est pas seule et que tout est encore possible … Jean se retrouve face à sa page blanche, hantise de l’écrivain, il doute : parviendra-t-il à coucher sur papier le roman qui tourne depuis si longtemps dans sa tête ? Ban Bayan acceptera-t-il d’accomplir sa destinée et de quitter sa caravane de marchands nomades pour devenir Maitre-Songe ? Après des années de passivité, Anatole décide de tourner le dos à cette société inhumaine qui l’a embauché et dont il exècre les méthodes … Saura-t-il retrouvé ce qui fait l’essence d’une vie ? Ou bien, comme le Vagabond, risquera-t-il de sombrer dans l’oubli ? Cinq personnages, cinq poèmes, cinq vies …

Amoureux des grandes épopées et des histoires compliquées, passez votre chemin : dans cet ouvrage, vous ne croiserez que des « monsieur tout le monde », confrontés non pas à une quête héroïque mais à leur propre existence : que vont-ils faire de cette vie, que vont-ils faire de leurs rêves ? Suivront-ils aveuglément le mouvement que leur dicte la société et qui les incite à rentrer dans le moule ? Ou bien oseront-ils enfin choisir leur propre destinée, aller à contrecourant pour rejoindre la voie du Bonheur plutôt que d’emprunter instinctivement la route de la Conformité ? Il en faut, du courage, pour s’opposer à la vision de la Vie Réussie que l’on nous fait miroiter depuis l’enfance : un boulot, une famille, un compte en banque bien rempli pour montrer au monde son triomphe … Ce livre, il nous présente tout simplement cinq individus à la croisée des chemins : quel sentier arpenteront-ils ? Ecouteront-ils le cri de la raison, qui pousse à ne surtout pas dévier des chemins banalisés, ou bien le murmure du cœur, qui invite au contraire à suivre nos aspirations les plus profondes ? Et nous, que faisons-nous, que ferons-nous ?

Vous aimez la douceur, vous aimez les histoires qui vous font couiner « c’est crô meugnon » ? Alors, n’hésitez pas une seule seconde avant de vous plonger dans ce roman, où chaque chapitre est introduit par une strophe de poème mais où la poésie est présente dans chaque mot. C’est tellement beau, tout simplement. Parce que l’auteur nous présente des personnages tellement attachants, tellement sensibles, tellement banals et humain qu’on se dit qu’ils pourraient être nous, qu’ils sont nous peut-être … Car, finalement, le lecteur n’a aucune certitude : je l’admets volontiers, j’ai encore énormément de mal à saisir tous les liens entre ces personnages. Mais au final, ce n’est pas grave, on savoure chaque chapitre, on s’extasie devant les apparitions de Pedro le chat, on soupire devant l’amour profond qui uni Mickaël et Annie (préparez-vous à fondre devant tant de tendresse, c’est tout simplement adorable !) … C’est un livre qui fait du bien car il nous invite à reconnaitre le bonheur caché dans les petites choses du quotidien, dans l’éclosion d’une fleur, dans un sourire partagé dans la rue avec un inconnu … On a tellement besoin de livres comme celui-ci, de livres qui louent la simplicité, la solidarité, la bonté …

En bref, vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme de ce roman aux accents de poésie, véritable invitation au rêve et au voyage, qui nous rappelle que c’est à nous de faire les choix nécessaires pour transformer notre existence en usine à bonheur, qui nous rappelle aussi qu’il ne faut pas laisser les autres décider à notre place car chacun a une vision différente du bonheur et de l’épanouissement personnel. Et qui nous invite, aussi, à ne pas rester repliés sur nous-mêmes mais à s’ouvrir aux autres, parce que c’est ensemble que nous pourrons construire un monde plus beau, un monde de sourires, un monde de gentillesse et d’amour. Nous sommes des gouttes d’eau dans l’océan de l’humanité, et nous avons besoin les uns des autres pour avancer … Et si j’ai tant aimé ce livre, c’est parce qu’il fait parfaitement écho aux réflexions et interrogations qui peuplent actuellement mes pensées, j’avais presque le sentiment qu’il était écrit pour moi, pour me guider, pour me rassurer … Alors merci, Guillaume Prié, pour ce beau cadeau : ce livre est tombé à pic dans ma vie !

http://lesmotsetaientlivres.blogspot.com/2018/06/le-poeme-dont-vous-etes-le-heros.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par SophieSonge 2018-06-08T14:25:42+02:00
Or

On fait des rencontres exceptionnelles entre les lignes de ce roman avec des personnalités au profil différent et qui pourtant nous emmènent au final, vers une même direction.

Il y a une légèreté et à la fois une profondeur qui se dégage des mots, des valeurs prononcées. On y parle de routine, de rêve, de changement, de libre choix. Évanescent et prégnant, le récit se veut à la fois poétique et philosophique, se rapprochant d'un Paulo Coehlo.

L'écriture est sensible, aérienne, elle se laisse goûter, imaginer pour voyager et voler au-dessus d'elle. Les personnages nous touchent à travers leur vulnérabilité, leur imperfection.

On se laisse porter par leurs errances, leurs réflexions. Et puis, on se met à éprouver très fort leur questionnement au point de les déplacer, les intérioriser. Ils nous invitent à explorer en nous des chemins secrets insoupçonnés, à aller à la source de nos envies, nos émotions.

C'est un roman intemporel et délicat, à lire et à relire, à ressentir pour s'échapper et aller plus loin peut-être... Au-delà des murs, des obstacles, au-delà de soi.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Dezi 2018-05-21T13:19:20+02:00
Lu aussi

Je viens juste d'en finir la lecture, et je tiens à écrire cette chronique à chaud, avant que les émotions et les sensations que ce roman à éveillés en moi ne s'effacent. Du coup, ça risque d'être un peu brouillon (plus qu'à l’accoutumé en tout cas).. J'espère que tu ne m'en voudras pas trop !

Je crois que je vais commencer par t'expliquer, pourquoi j'ai souhaité lire ce livre : pour son titre et son résumé. Je sais, c'est bateau comme raison, mais attend je t'explique. Avec ce titre et ce résumé, j'avais l'impression que l'auteur mêlait la poésie au récit de son romans, et j'avais du mal à voir ce que cela pouvait donner. C'est donc je l'avoue de la curiosité stylistique qui m'a fait me tourner vers ce livre.

Sauf que le poème n'est pas mêlait au récit. Ou du moins, pas comme je m'y attendais. Tout d'abord il faut savoir qu'au début de chaque chapitre tu retrouves une strophe de poésie. Et cette strophe correspond parfaitement à l'ambiance du chapitre qu'elle ouvre. De temps en temps, tu retrouve aussi un poème, écrit par l'un des personnages, au cours du récit.

Mais surtout, c'est l'écriture du romans, en elle-même, qui est pleine de poésie. Les tournures de phrases, le rythme des mots... donne un coté poétique à tout le récit. Alors des fois, ça donne des phrases un peu longue, au style un peu difficile (surtout quand je suis fatiguée). Mais la plupart du temps, je me suis laissée porter, un peu comme une feuille au milieu d'une rivière. J'avais l'impression de m'envoler, de me retrouver aux côtés des personnages, de les survoler, de les regarder agir... J'avais l'impression d'être comme un ange gardien bienveillant.

Et maintenant que ma lecture est terminée et le livre refermé, je me sens légère... Et je dois avouer que c'est à regret que j'ai terminé ce roman. J'aurais bien continué encore un peu à veiller sur Mickaël, Thomas, Leïla, etc...

Par contre, s'il y a un léger bémol à émettre, c'est le nombre de personnages. Ils sont trop nombreux à mon goût, et finissent tous par se recouper, par avoir un lien les uns avec les autres. Et parfois je me suis retrouvée perdue.. Pour être honnête, je crois même que je n'ai pas compris tout leurs liens... (mais bon c'est pas bien grave, ça va juste me donner une bonne excuse pour le relire). Du coup voilà, la multitude de personnages m'a rendu la compréhension un peu difficile parfois. Mais comme je le disais, ce n'est qu'un petit bémol !

En résumé, je dirais que j'ai adoré me laisser porter par ce récit ! Et j'espère être resté compréhensible...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par diamelee 2018-05-20T16:56:36+02:00
Argent

De la poésie. Des strophes qui accompagnent des tranches de vie. Des vie de Monsieur et Madame Tout le monde. Des strophes. Des vers croisés ou embrassés qui débutent chaque vie. Une poésie qui vagabonde et tisse des vers dans la vie des personnages et les lie à jamais les uns aux autres.

Du sérieux. De l’humour. Un humour très fin. Qui se lit dans les mots. Entre les mots. Dans les pensées des personnages. Personnages sublimes de suffisance, tel Anatole. Anatole qui reconstruit le monde. Son monde, au gré des discussions. Discussions de Ban Bayan. Ban Bayan qui reprend sa vie en main, comme tous les personnage de ce livre. La lecture est très fluide.

Les mots sont secs. Francs. Précis. Profonds. Ils chantent une ode au renouvellement. Au recommencement. A la renaissance. Les mots font la ronde autour des vies, des destins. Et tel le fil d’Ariane les guident vers leurs choix. Leur destinée. Des mots qui chantent la liberté. Le renoncement qui annonce l’accès à une autre vie. La poésie n’est pas que dans les strophes. Elle est aussi dans les textes. Textes qui peuvent être d’une belle légèreté. Légèreté faite de profondeur. Profondeur des personnages. De leur vie. De leur âme. De leur destin.

La lecture est rythmée. Poétique. Profondément belle. Le poème dont vous êtes le héros est un petit livre riche de beauté. Qui tient dans la main. Dans la vie. Qui chante la vie et l’embellit. Il est d’une rare beauté. Beauté subtile. Subtilité des mots. Des histoires. Le poème dont vous êtes le héros vous fait réfléchir à l’influence que vous pouvez avoir sur votre vie. Vos choix de vie. Votre devenir. Qui n’a jamais pensé » Et si j’avais fait Autrement…? ». Ce livre peut être une très belle réponse. Il se termine par un beau recueil de poème qui nous régale de rêves. De force.

A mettre entre toutes les mains. Sans modération. Un livre qui chante la liberté de penser. De choisir. D’être tout simplement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gipi 2018-02-25T02:36:53+01:00

Lecture commentée sur le blog "Les mille et une pages de LM"

http://lesmilleetunlivreslm.over-blog.com/2018/02/le-poeme-dont-vous-etes-le-heros-guillaume-prie-auto-edition-librinova-par-martine-levesque.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gipi 2018-02-11T07:06:23+01:00

Lecture commentée sur le blog "La bulle de Manou"

http://www.bulledemanou.com/2018/01/le-poeme-dont-vous-etes-le-heros/guillaume-prie.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gipi 2018-01-17T02:21:57+01:00

Avis aux amateurs de papier : on peut se procurer la version papier du livre sur www.guillaumeprieromans.com !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Gipi 2018-01-06T09:46:53+01:00

Commentaire poste sur http://www.librinova.com/librairie/guillaume-prie/le-poeme-dont-vous-etes-le-heros#

"Un excellent premier roman, qui se lit d’un trait, l’auteur arrive a nous plonger dans différents portraits attendrissants."

Afficher en entier

Activité récente

Dalide l'ajoute dans sa biblio or
2018-10-12T20:44:18+02:00
Aryia l'ajoute dans sa biblio or
2018-07-29T15:40:57+02:00
Gipi l'ajoute dans sa biblio or
2017-11-07T14:39:17+01:00

Les chiffres

Lecteurs 7
Commentaires 8
Extraits 2
Evaluations 4
Note globale 8.25 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode