Livres
433 815
Membres
355 988

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Le Suicide français



Description ajoutée par Virgile 2014-10-06T11:45:52+02:00

Résumé

Les Français ont perdu confiance. Ils ont le sentiment que le pays fait fausse route. Mais ils hésitent encore sur les raisons qui ont pu les conduire dans cette impasse. A quel moment se sont-ils égarés ? Ont-ils été trompés ?

Pour les éclairer, Eric Zemmour se livre à une analyse sans tabou de ces quarante dernières années qui, depuis la mort du général de Gaulle, ont « défait la France ». En historien et en journaliste qui a connu bien des protagonistes de cette triste épopée, il mobilise aussi bien la politique que l économie ou la littérature, le cinéma et même la chanson. Revenant sur des faits oubliés ou négligés, mais décisifs, comme la loi de 1973 nous obligeant à nous endetter auprès des marchés financiers, il nous réserve quelques surprises.

L auteur relit chronologiquement le passé pour démasquer une succession d aveuglements technocratiques, de « politique spectacle » délétère, de faux débats et de mensonges, notamment sur la famille, l immigration, l Europe ou la mondialisation... Il souligne notamment la responsabilité des élites dans ce fiasco.

Quarante ans d indifférence au sort des vrais « invisibles » de la République (ouvriers, paysans, employés et cadres « rurbains » chassés en grande banlieue) ont, avec la crise économique, engendré un peuple blessé et perdu, livré aux nouveaux despotes de Bruxelles. Il est temps de faire les comptes ! C est le premier pas nécessaire pour espérer pouvoir un jour guérir de nos maux.

Afficher en entier

Classement en biblio - 26 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par oliv 2018-02-28T16:26:32+01:00

...l'Amérique victorieuse en 1945 devint un modèle de civilisation

à suivre...

...Les anglais furent bien le cheval de Troie américain que craignait

De Gaulle...

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par ludwigjeansebastien 2015-01-19T13:08:38+01:00

Du 9 Novembre 1970, date de la mort du Général de Gaulle au 13 décembre 2007, ratification du Traité de Lisbonne qui fut un copié-collé de la Constitution Européenne écrite sous la houlette de V. Giscard d'Estaing et rejetée par 55% des Français deux années plus tôt, Eric Zemmour fait revisiter à son lecteur les Trente « Calamiteuses » qui succédèrent aux trente « Glorieuses » (1945-1975). Il ne nous retrace pas in extenso la totalité de cette tranche d'Histoire mais cherche à nous faire comprendre les raisons pour lesquelles notre pays est tombé aussi bas, pourquoi notre économie se porte si mal, pourquoi notre souveraineté est partie en fumée et comment les phénomènes parallèles de tiers-mondisation et de paupérisation se sont enclenchés. Pour ce faire, il prend appui sur une petite centaine d'évènements marquants (institution du Conseil Constitutionnel, fin de la convertibilité du dollar, reconnaissance de la Chine par les Etats-Unis, entrée du Royaume-Uni dans la CEE, scandale du Watergate, loi mémorielle en 1972, loi Pompidou-Giscard dite « Loi Rothschild » sur le financement de la dette publique, dépénalisation de l'avortement, regroupement familial, loi Haby sur le collège unique (1976), création du CDD (1979), référendum sur le traité de Maastricht ou affaire Tapie pour n'en citer que quelques-uns) dont, à l'époque, on ne remarqua pas forcément l'importance dans le processus général de démolition du roman national. Pour mieux cerner les tendances lourdes de l'évolution des mœurs, il n'hésite pas à prendre appui sur des chansons comme « Lily » de Pierre Perret ou « L'Aziza » de Daniel Balavoine, sur des films comme « Dupont Lajoie » d'Yves Boisset ou « Train d'enfer » de Roger Hanin et même sur une série télé aussi mièvre qu'« Hélène et les garçons ». Cela pourrait sembler futile et même indigne de la solennité du travail de l'historien et pourtant, à la réflexion, il n'en est rien. Une simple ritournelle peut nous en apprendre beaucoup sur l'air du temps.

Un essai historique mené avec brio et intelligence. Parfaitement documenté et référencé. Des analyses pertinentes, fort bien étayées et difficilement discutables et, malheureusement, un diagnostic irréfutable marqué au coin d'un bon sens si méprisé et si vilipendé par nos oligarques, journalistes et autres beaux esprits donneurs de leçons. D'où la polémique en forme de tempête dans un verre d'eau sur le rôle de Pétain vis à vis des Juifs avec l'éviction d'une chaine de télé pour son auteur (bravo la liberté d'expression...) et parallèlement, l'immense succès populaire de ce livre. Zemmour est un des esprits les plus brillants et les plus honnêtes de son époque. Ses conclusions rejoignent ce que le peuple ressent plus ou moins confusément. Il dénonce la sous-culture de masse, les conséquences de Mai 68, les outrances du féminisme, l'antiracisme aggravant le racisme, les idées chrétiennes devenues folles et les dangers d'un islam que personne n'a pu ou voulu contenir. « Détruisez le christianisme et vous aurez l'islam », dit-il en citant Chateaubriand. Ce livre est fort bien écrit et très agréable à lire en dépit du sujet grave qu'il traite, le discours est pondéré (ce n'est ni un brûlot fasciste ni un pamphlet raciste), parsemé de belles fulgurances du genre : « Auparavant, il y avait Paris et le désert français. Désormais, ce sera de plus en plus, Paris et la désespérance » ou « Guerre, homme, patrie, trinité diabolisée de notre temps » ou encore « Mai 68 fut une révolution de la société contre le peuple ». Nous vivons « un mai 40 économique et une guerre de religion en gestation ». Nous n'en avons pas encore pleinement pris conscience mais ça ne saurait tarder. On comprendra que ce livre, même si le lecteur n'en partage pas toutes les analyses (Zemmour, en indécrottable gaulliste qu'il est, idéalise un peu trop l'homme du 18 juin), reste un ouvrage de référence majeur. Utile et même indispensable à qui veut comprendre les évolutions de la géopolitique. Quoi de mieux que le passé pour éclairer le présent. Un ou deux reproches quand même. Le délai d'étude sur moins d'un demi-siècle semble un peu court et un peu artificiel. Cette évolution ou plutôt « involution » remonte certainement à beaucoup plus loin mais c'est un autre débat. Le mot « Suicide » placé dans le titre nous semble inapproprié. Il sous-entend une volonté délibérée du peuple pour en finir avec son destin alors que tout le livre démontre qu'il a été berné, qu'on lui a menti, en un mot qu'il a été trahi par ses élites depuis des années. « Déclin français » ou « Assassinat d'une grande nation » auraient été plus justes mais sans doute moins vendeurs.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manon-Marie 2015-01-07T12:59:19+01:00
Argent

Face aux vents que soulève Éric Zemmour à chacune de ses interventions médiatiques, j’étais curieuse de voir par moi-même de quoi il en retournait. Même si le début n’était pas facile, le style de l’auteur étant assez particulier (soutenu, manquant par moment de fluidité et parfois limite décousu), j’ai trouvé l’ouvrage vraiment intéressant.

Il faut dire qu’il m’a fallu mettre de côté tous mes aprioris car je m’attendais surtout à un livre faisant beaucoup de bruit sans réelle profondeur. Et c’est d’ailleurs l’impression que j’ai eu à la lecture des premières pages. Des idées faisant polémiques sans approfondissement ni argumentation, voilà l’opinion sur laquelle je serais restée si je m’étais arrêtée là. Heureusement que je me suis accrochée ! Le Suicide Français s’est avéré beaucoup plus complexe qu’il n’y paraît au premier abord et si la question de l’identité nationale y est très présente, ce n’est pas le seul point abordé. Il serait en effet réducteur de dire qu’il n’est question que d’immigration, d’intégration et d’étrangers ici. Certes, ce sont là des sujets développés (et souvent évoqués dans les médias à propos de l’auteur) mais pas seulement : l’économie, la politique, la mondialisation (ou la domination américaine), l’Union européenne (ou l’abandon de sa souveraineté par la France) ou encore l’éducation sont autant de sujets traités.

Que l’on adhère ou pas au point de vue de l’auteur, là n’est pas la question de cette chronique. Néanmoins, il est impossible de ne pas se poser de nombreuses questions. Ce livre donne à réfléchir sur la place que nous occupons en tant que citoyen en France mais aussi sur celle que nous souhaitons que la France occupe sur la scène internationale.

A la lecture de ce livre, je comprends pourquoi il a fait autant de bruit. Les idées défendues sont souvent radicales et ont de quoi provoquer de nombreux et longs débats. L’auteur sait défendre ses positions grâce à une argumentation bien développée et bien construite. Que l’on soit pour ou contre les idées présentées, Le Suicide Français est un ouvrage intéressant qui permet d’avoir un autre point de vue sur des sujets de société qui font polémique. Si vous décidez de vous lancer dans cette lecture, je ne peux que vous conseiller de le faire avec l’esprit ouvert car comme dans tout débat, quel est l’intérêt d’en avoir un si vous n’écoutez pas votre interlocuteur ?

Ma chronique ici : http://drunkennessbooks.blogspot.fr/2015/01/le-suicide-francais.html

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Virgile 2014-12-29T16:27:22+01:00
Diamant

Tout d'abord si vous pensez qu'en gros les choses vont bien en France, ce n'est pas la peine de lire ce livre. Si Zemmour vous agace en règle générale, passez votre chemin, ce livre sera un mauvais moment. Le livre se construit dans une suite d'événements historiques soit importants soit anecdotiques qui enchevêtrés entre eux donnent une trame plutôt passionnante, le choix des événements est extrêmement habile et c'est un roman réalité politique qui nous est donné. Les analyses elles sont parfois trop caricaturales, à la limite de la mise en scène mais sont pour la plupart assez justes en mon sens. Livre de plus de 500 pages qui a été un compagnon d'un mois pour des bons moments de lecture.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Padena 2014-12-05T18:20:23+01:00

Très gros travail de recherche et d'analyse, quelquefois convaincant

On attend des propositions pour l'avenir, après le suicide !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Manina 2014-11-24T16:37:25+01:00
Argent

Pas toujours d'accord (sur les femmes et sur les gays, en particulier) et aucune envie de revenir au temps où "Moulinex n'avait pas encore libéré la femme", mais les points de vue développés dans le livre sont intéressants et intelligents. Un beau parcours de l'histoire de ces soixante dernières années.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Jane33 2014-11-21T13:21:30+01:00
Diamant

De très belles heures de lecture de notre histoire toute récente ! Un excellente analyse de toutes les erreurs qui ont été faites - hélas - ces quarante dernières années !

Afficher en entier

Date de sortie

Le Suicide français

  • France : 2014-10-01 - Poche (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 26
Commentaires 7
Extraits 2
Evaluations 8
Note globale 7.43 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode