Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Bibliothèque de Maycy : Liste d'argent

retour à l'index de la bibliothèque
Red Star Red Star
Milie Jappe   
Bof-bof, c'est fade tout ça !

Ca va trop vite, ça manque de piquant bref c'est pas mauvais mais c'est pas terrible non plus !

J'ai du mal avec l'écriture de l'auteure, il y a quelque chose qui me dérange comme si elle voulait donner toutes les info d'un coup au lieu de les repartir correctement sur tout le livre..
Il y a aussi le fait que les "rebondissements" sont trop gros et mal introduit !
Mais bon ça se laisse lire..

par GwenQ
Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard Beautiful Bastard, Tome 1 : Beautiful Bastard
Christina Lauren   
Ce livre est présenté comme étant le nouveau "sex-seller" et le livre de l'été, je suis tout à fait d'accord avec ça !! Une fois en main impossible de le lâcher, dès les premières lignes on sait qu'on va aimer, et même en voulant faire durer le plaisir, on se rend compte, bien trop vite, que c'est déjà fini, et on en veut plus, beaucoup plus ! L'histoire est une romance érotique sans secrets, et sans intrigue du fait de la vie sans problèmes de nos deux héros.

Mais attention, ce n'est pas parce que les personnages, Chloé et Bennett, n'ont pas de passé torturé, que l'histoire est fade ou sans intérêt, bien au contraire. Ils ont tous les deux un sacré caractère, et pour notre plus grand plaisir, ils n'ont pas leur langue dans leur poche, ils sont sarcastiques et acerbes à souhait, ils aiment jouer au chat et à la souris, en même temps ils le font tellement bien, nous sommes pile dans le thème "de la haine à l'amour il n'y a qu'un pas", et pourtant cela ne va pas les empêcher de refuser le bonheur qui frappe à leur porte. Vous l'aurez compris leur "relation" ne va pas être des plus simple, ils refusent l'un l'autre de franchir les limites qu'ils ont construites, pas de sexe au travail, mais leur attirance va prendre le dessus, ils se cherchent, se trouvent, se font du mal, ils essaient de résister, et pourtant et ce qui n'était, au départ, qu'un plan cul va se transformer en relation, en amour ... en tout cas pour l'un deux, et pour une fois, ce n'est pas celui qu'on croit ;-))

Par contre je ne comprends pas les comparaisons avec la saga Cinquante Nuances, car ici, il n'y a ni bondage, ni punition, ni SM, et ni passé torturé, juste 2 adultes qui éprouvent une attirance physique mais qui refusent de laisser libre cours à leurs sentiments, et j'avoue aussi encore chercher la ressemblance avec Twilight, car oui ce livre est avant tout promu comme étant une Fanfiction de Twilight ... Heureusement pour nous les auteures ont avoué avoir retravailler le texte pour l'édition :-)

Alors si les termes "fanfiction" et "Twilight" vous rebutaient, mais que vous chercher une romance érotique avec du caractère, du sexe, de la tension, de l'amour et bien foncez, ce livre est pour vous :-) En tout cas moi j'ai adoré et j'aime Bennett !!


par coco69
Le destin des Bridge, tome 1 : A perdre la raison Le destin des Bridge, tome 1 : A perdre la raison
Meredith Wild   
Nan.....de grandes envolées lyriques pour une histoire banale et sans surprise.
Pas fan du style d'écriture et encore moins de la platitude de l'histoire !
A force de patience Cameron m'a fatiguée !
Lecture "jaiperdumontemps" ....

par Pticoeuw
Addictive Player - Intégrale Addictive Player - Intégrale
Amber James   
http://sweetyhoneyaddictions.blogspot.fr/2016/10/addictive-player-amber-james.html

Comment ne pas se laisser tenter quand on découvre une couverture pareille ? Ce mâle est so sexy, je n'ai pas pu résister. Et je peux vous dire qu'elle est aussi jolie en vrai que sr la photo.

Maya a toujours cherché à connaitre ses origines ; son père ayant quitté la France prématurément pour retourner aux US. Une opportunité professionnelle lui a donné la possibilité de travailler à New York, une occasion rêvée pour pouvoir poursuivre ses recherches, se rapprocher de ce père tant désiré et surtout avoir les réponses à ses questions.
Grâce à ce job de photographe, elle fait la connaissance du beau quaterback, Tom Kelley. Maya est une gaffeuse née et sa rencontre avec cet homme est des plus comique. Si ces deux-là n'évoluent pas dans le même univers, l'intérêt qu'ils se portent n'en est pas moins dérisoire. Ils se cherchent, s'attirent et se désirent. Leur histoire ne va pas être de tout repos autant pour l'un que pour l'autre.

Amber James possède une écriture très agréable, simple et assez prenante. Dans cette nouvelle histoire, l'auteure y mêle de l'humour, de la passion, du désir et même un petit peu d'angoisse. On s'attache à ses personnages. Maya est une jeune femme drôle, passionnée et sensible, Tom est un homme loyal, attendrissant et multiples facettes. Ces deux-là vont vivre des moments passionnés, des moments de doutes, des moments de tourmentes aussi. Leur complicité est indéniable et ils ont bien plus de points communs qu'ils ne le pensaient.

Si j'ai apprécié ma lecture, il m'est arrivé malgré tout de tiquer sur certains détails ou certaines réactions. Mais parce que j'adore la couverture (non je ne louche ni sur le tatouage ni sur ce torse ;-) ), je veux bien pardonner l'auteure pour ces impairs.
Hacker, Tome 3 : Vertiges charnels Hacker, Tome 3 : Vertiges charnels
Meredith Wild   
Ca m'énerve trop, y'a domination et dictature, et la c'est plus de la domination mais carrément de la dictature. Erica ne peut faire aucun choix, et c'est la seule qui doit faire des concessions, c'est vraiment dommage parce que les histoires domination/soumission peuvent être vraiment géniales, mais la l'auteur en fait quelque chose de trop extrème, j'ai lu beaucoup de livre avec des dominations, même du bdsm plus marqué mais on voyait toujours l'amour et les deux partis faisaient des "deals", là c'est toujours pour la gueule d'Erica, et Blake est trop colérique encore il serait possessif mais la c'est n'importe quoi il l'a traite comme un objet sexuel incapable de travailler par elle-même, il passe son temps à la rabaisser, se mêle de tout.

[spoiler]D'ailleurs qu'il s'énerve que Daniel ait frappé Erica parce qu'il tient a elle d'accord, mais qu'il sénerve juste parce qu'elle lui a pas dit et qu'il pense qu'elle ne doit rien lui cacher la c'est n'importe quoi, y'a un moment ou faut poser une limite.[/spoiler]

J'ai franchement été déçue par ce tome j'espère que ça ira mieux dans les tomes suivants parce que la, l'histoire perd toute attractivité.
Aimer à Manhattan Aimer à Manhattan
Kim Messier   
J'étais ravie de retrouver Charline et Matthew, je me posais pas mal de questions sur cette suite. Charline allait-elle remettre en question sa décision avec la venue de Tristan à New-York ? Était-elle sûre de ses sentiments vis à vis de Matthew ?

Si le premier opus était très intense et torride, celui-ci vous fera frémir de plaisir :) Nous retrouvons notre couple sulfureux plus amoureux que jamais, les étoiles dans les yeux et les papillons dans le ventre sont toujours bien présent pour Charline ! Et Matthew est toujours aussi subjugué par la beauté de sa douce ! Dans ce tome, leur idylle est toujours aussi intense et aussi belle et sincère.

J'ai aimé l'intrigue et les rebondissements qui sont survenus tout au long de cette suite. Le seul bémol pour moi c'est que vis à vis de Tristan je m'étais imaginé autre chose, qu'il allait vraiment avoir un rôle important comme dans le début de l'histoire. Mais cela n'a rien enlevé au plaisir que j'ai pris durant ma lecture.

Nous allons faire connaissance avec le frère de Matthew. Ian, un jeune homme que je n'ai pas aimé au premier abord, à cause de son arrogance et de son attitude malsaine envers Charline, alors j'ai appris à l'apprécier au fil des pages :) Et c'est là que j'ai trouvé que Kim était très forte, parce que dans "Aimer à Manhattan" j'ai ressenti pas mal de sentiments contradictoires...Si Ian m'a horripilé à de nombreuses reprises, il a quand même réussi à m'émouvoir. Et j'ai fini par trouver son personnage intéressant, j'espère d'ailleurs que l'auteure nous réserve une surprise à venir avec son personnage :)

La soeur de Charline est aussi bien plus présente dans ce tome. J'ai aimé la relation qu'elles ont toutes les deux, leur complicité fait plaisir à voir.

En lisant ce roman j'ai trouvé que Charline avait vraiment beaucoup évoluée au contact de Matthew, leur romance intense et fusionnelle lui a redonné l'envie de vivre et d'espérer un avenir heureux. Leur romance s'est enchaînée très vite, leur Coup de Foudre les a uni et c'est vraiment plaisant à lire. Certaines se demanderont sûrement si c'est crédible que tout s'enchaîne si vite mais j'ai envie de dire que l'amour n'attend pas :)

L'érotisme est indéniablement plus présent, Aimer à Manhattan vous fera rougir de plaisir. Charline et Matthew forme un couple volcanique, ils repoussent sans cesse leurs limites. La plume de Kim se veut à ces moments là très coquine et provocatrice. Mais elle déjoue avec brio les pièges de ce genre littéraire et elle ne tombe jamais dans le vulgaire...

En bref, Aimer à Manhattan, est une romance érotique pleine de bons sentiments, la fin me laisse rêveuse...Oui j'espère effectivement que Kim nous fera le plaisir d'écrire une suite...peut-être suivre de près Ian et Natacha :p En tout cas ce fut une très belle histoire d'amour qui m'a mis des étoiles dans les yeux et échauffé un peu les joues ! Kim Messier a réussi à faire passer un beau message à travers cette saga, l'espoir est toujours là tant que l'on y croit et l'amour ne se commande pas, il se vit tout simplement :)

Laissez vous tenter !
Dangerous Perfection / Simple Perfection Dangerous Perfection / Simple Perfection
Abbi Glines   
Une fois plongée dans les romances de Rosemary Beach on ne peut pas faire de pause ;)

Dans cette duologie on retrouve le personnage de Woods, que l'on découvre dans la trilogie Désir Fatal et que j'avais beaucoup aimé, et de Della, que l'on découvre dans le troisième tome de Désir Fatal où elle m'avait intrigué.
Woods est un homme ambitieux mais qui est contrôlé par son père et qui a des obligations mais pourtant il va tomber amoureux de Della qui est un personnage assez torturée à cause de son passé.

L'histoire tourne autour de leur combat pour avoir le droit de vivre leur amour et pour vivre ensemble malgré les problèmes importants de Della.

J'ai adoré cette duologie même si l'un des personnages secondaires des romances de Rosemary Beach va connaître un destin tragique.
La 5ᵉ Vague, Tome 1 La 5ᵉ Vague, Tome 1
Rick Yancey   
http://wandering-world.skyrock.com/3160457430-La-5e-Vague-Tome-1-La-5e-Vague.html

Véritable coup de cœur et coup au cœur, LA 5e VAGUE est une lecture qui vous marque et qui vous blesse. Qui laisse des bleus et des blessures sur votre peau. Qui vous laisse un drôle de goût dans la bouche et qui vous transperce. Ce roman mérite amplement tout le succès qui lui est annoncé, et toutes les excellentes critiques qu'il a reçu. Il y a tellement de perfection dans ce récit. Les héros m'ont bouleversé, leur histoire de survie m'a ému au possible, les mots - fragiles, coupants, grisants et poignants - de l'auteur m'ont renversé. Tout, absolument tout, dans ce livre, est maîtrisé. Tout est mis en place pour nous fracasser, pour nous dévorer, pour faire exploser la moindre de nos particules parmi les milliards de milliards que nous possédons. LA 5e VAGUE est un roman destructeur, perdu entre survie et courage, entre lumière et ténèbres, entre espoir et abandon, qui pulvérise nos convictions et nos émotions.
Voyez-vous, je vais avoir un mal fou à retranscrire mon avis sur cette lecture palpitante. Il y a tant de choses à dire, tant de choses à découvrir, tant de choses à vivre. LA 5e VAGUE nous plonge au cœur d'un monde dévasté suite à l'Arrivée des Autres, des extraterrestres qui observent l'Humanité depuis des milliers d'années et qui veulent infester la Terre. L'histoire aurait pu rester banale et nous livrer tout simplement la réaction de chaque personne face à ce désastre, sauf que ce n'est pas absolument pas le cas, et ce grâce aux héros fascinants que nous rencontrons. Tout d'abord, il y a Cassie - Cassiopée -, son frère, Sammy, et leur père. Dès les premières pages, je me suis lié d'une manière indescriptible à l'héroïne. A la fois courageuse, déterminée, forte, pragmatique et époustouflante, elle mène le récit d'une voix brillante et exceptionnelle. La moindre de ses pensées m'a plu, la moindre de ses émotions m'a coupé le souffle, le moindre de ses choix m'a subjugué. Le truc, c'est qu'elle paraît réelle au possible, avec son humanité presque palpable. Cassie est là. Elle existe. Elle est avec nous et nous livre son histoire. C'était tout simplement dingue. J'avais réellement l'impression qu'elle me parlait, et non pas que je lisais des mots sur une page blanche. Surtout qu'en plus de cela, Cassie est drôle. Très, très drôle. Il m'en faut déjà beaucoup pour rire en lisant un roman, mais alors éclater de rire tout en dévorant une histoire de fin du monde, ça relève du miracle. Cassie m'a fait pleurer, m'a fait frissonner, m'a fait réfléchir et m'a complètement fait craquer. C'est fou ♥ Ajoutez à cela la relation époustouflante qu'elle entretient avec sa famille, et c'est la cerise sur le gâteau. J'ai été totalement dévasté par le lien qui unit Sammy et Cassie. Purée !!! L'amour fraternel qui les relie m'a touché au possible. Ce désir qu'il possède l'un et l'autre de se rassurer, de se protéger, de se dire que tout va bien aller est tellement poignant, tellement douloureux, tellement bouleversant ♥
Et puis d'un autre côté, nous avons Ben et Ringer, ainsi que d'autres enfants qui doivent eux aussi affronter le chaos omniprésent. Leur histoire, comme celle de Sammy et de Cassie, m'a totalement brisé. La folie, la mort, les prises de conscience destructrices et les décisions cornéliennes sont monnaie courante à leurs côtés. Exactement comme pour Cassie et son frère, l'auteur met tout en place pour que nous nous liions avec force et intensité à ces personnages. Eux aussi, ils étaient avec moi. En face de moi, à me chuchoter leurs peurs, leurs échecs, leurs vies d'Avant et leurs désirs. C'est un truc de fou. Vraiment. J'ai également pleuré à cause de Ringer et Ben, à cause de leur histoire si émouvante et bouleversante. A cause de leurs échecs, de leurs espoirs perdus, et de leurs nouvelles tentatives pour survivre.
Le truc, c'est que Rick Yancey nous offre un récit PARFAIT à tous les niveaux. Déjà, les personnages ne possèdent aucun défaut. Mais en plus, il les dote d'une psychologie maîtrisée à merveille. Tout ce qu'ils vont traverser va les pousser dans leurs ultimes retranchements. A qui vont-ils pouvoir faire confiance ? Peuvent-ils accepter la main qui se tend devant eux ? Et s'il n'y avait plus aucune chance de sauver l'humanité ? Ne devraient-ils pas plutôt tout abandonner ? Autant de questions qui les accablent et les hantent. J'ai complètement craqué pour cet aspect du roman. Nous assistons avec peine et chagrin à la descente aux enfers de chacun de ces héros en or. Et ça fait mal. Physiquement mal. Cassie, Sammy, Ringer et Ben nous paraissent tellement réels que chaque épreuve qui se dresse sur leur chemin est une épreuve à laquelle nous sommes - nous, lecteurs - confrontés également. On souffre avec eux, on baisse les bras avec eux, on se relève avec eux.
Je crois que cette impression de réalité qui perdure tout au long de l'histoire provient de la plume de Rick Yancey. Cet auteur possède le don de rendre chacune de ses descriptions ultra fluide, ultra visuelle, ultra réaliste. On y est, tout simplement. Il maîtrise son écriture à la perfection. Surtout qu'en plus de ces passages juste extraordinaires, il confère à son roman des "phrases coup de poing". Vous savez, le genre de phrases qui sort d'on ne sait pas où et qui vous pousse à poser le roman pendant cinq minutes avant de le reprendre. Avec Rick Yancey, les mots deviennent aussi coupants qu'un couteau, aussi mortels qu'une arme à feu, aussi brûlants que des sentiments naissants et aussi envoûtants qu'un nouvel espoir. L'auteur parvient en plus à offrir à son récit des éclats de lumière, alors que tout semble définitivement perdu. Et ça, c'est tout simplement magique ♥ J'ai adoré le fait que tout ne soit peut-être pas désespéré. Il reste peut-être des survivants ailleurs. Ou peut-être pas. Peut-être que le monde est complètement foutu et que nos héros sont les derniers survivants. Autant de réflexions qui nous gardent en haleine et impatients de lire la suite.
C'est d'ailleurs grâce à cela et aux excellents rebondissements que j'ai avalé les 600 pages de LA 5e VAGUE en deux jours. Les rebondissements... Halalala ♥ Il n'y jamais de temps morts, de silences, de moments pendant lesquels nous pouvons reprendre notre souffle. Ça n'a jamais été si bon de suffoquer. Ça n'a jamais été si bon de se ronger les ongles jusqu'au sang. Ça n'a jamais été si bon d'imploser et de perdre la notion du temps. Rick Yancey nous offre révélations sur révélations, bouleversements énormes sur bouleversements énormes, retournements de situations destructeurs sur retournements de situations desctructeurs. Tout est parfait. Tout est cohérent. Tout est logique. Toutes nos questions trouvent leurs réponses. Et j'ai adoré ça.
Trop rapidement, nous touchons à la conclusion du livre. Enfin, seulement après vécus une véritable explosion de sensations contradictoires et d'émotions à la fois brûlantes et annihilantes. La dernière partie du roman s'avale d'une seule traite tant les surprises s'enchaînent. La fin en elle-même me plaît beaucoup, puisque ce n'est pas un cliffhanger aussi terrible que celui auquel je m'attendais. L'auteur maîtrise réellement son histoire d'un bout à l'autre de celle-ci. Les grandes interrogations trouvent leurs réponses, et, en même temps, quelques pistes - excellentes - pour le tome 2 voient le jour. Tout est parfait. La dernière page est déchirante, pleine de promesses, d'espoirs perdus, d'instants volés, de regrets et de lumière. Même avec plus de 600 pages, j'en redemande. Jamais je ne pourrai attendre une année entière avant de lire la suite !!!
En conclusion, LA 5e VAGUE est un roman sur lequel il faudra vous jeter dès que vous l'apercevrez en librairie. C'est une lecture fracassante, enivrante, qui nous met le cœur en miettes. Les personnages sont parfaits, l'intrigue est parfaite, l'écriture de l'auteur est parfaite, l'ambiance est parfaite, la conclusion est parfaite. Tout m'a conquis. Tout, vraiment, vraiment, vraiment tout. La Collection R nous offre, une nouvelle fois, une lecture hors-normes et exceptionnelle. LA 5e VAGUE est un énorme coup de cœur, une véritable bombe qui nous crible d'éclats d'horreur et de tristesse, de désirs et d'espoirs, de perfection et de leçons de survie, à ne manquer sous aucun prétexte.

par Jordan
Be Mine Be Mine
N.C Bastian   
Un gros coup de coeur ce livre m'a tenue en haleine du début à la fin j'ai adorée
Stage Dive, tome 3 : Sing Stage Dive, tome 3 : Sing
Kylie Scott   
Lu en VO

Malgré une lecture que j'ai trouvée moins aisée que les deux premiers, j'ai beaucoup aimé ce troisième tome. Et pourtant, ce n'était pas gagné d'avance. La faute à un Jimmy que je n'avais guère trouvé sympathique. Dans le premier, il était franchement odieux et dans le deuxième à peine supportable. Alors, me le rendre sympathique s'apparentait à "Mission Impossible". Je n'aurais pas dû douter de Kylie Scott ! Après le "solaire" Mal que j'ai positivement adoré, l'auteur est parvenue à me faire aimer Jimmy que j'avais positivement détesté avant...

Dieu sait que les héros torturés ne sont guère ma tasse de thé. Bon, je ne dédaigne pas à l'occasion un héros à l'âme blessée, un héros de guerre atteint d'un syndrome post-traumatique ne me fait pas peur mais bon, Jimmy c'était cela puissance 10 et à vrai dire cela me rebutait plus qu'autre chose. Un ex-toxico, ex-alcoolo,ex-accro au sexe, renfrogné, sarcastique, arrogant, en un mot odieux question héros aimable on a fait mieux ! Et malgré tout, en quelques scènes, Jimmy a su toucher mon coeur tout en étant et en faisant ce qu'il faisait le mieux : du Jimmy !

Face à un tel héros, il fallait une personnalité féminine qui ait du répondant et Lena n'en manque pas. Dès les premières pages, le ton est donné et Jimmy, l'innocent, aurait dû se méfier : Lena ne se laissera pas faire. Elle semble être la seule à comprendre qui se cache derrière le masque qu'arbore en permanence Jimmy. Elle seule semble voir l'homme qui ne s'est jamais remis de son enfance saccagée, de sa relation toxique avec sa mère, des secrets qu'il a profondément enfouis. Lena elle aussi a ses propres blessures mais à l'inverse de Jimmy, elle a su en faire une force.

Avec de tels héros, le roman ne pouvait qu'être plus sombre sans toutefois que le rire ne s'invite régulièrement. Les échanges vifs entre Lena et Jimmy, les apparitions de Mal, toujours aussi déjanté, des péripéties du haut plus haut comique viennent alléger une intrigue qui pourrait facilement virer au tragique. Les derniers chapitres sont intenses et poignants. Les échanges se font plus tendus et l'ultime confrontation avant la rupture entre Lena et Jimmy est des plus violentes...avant une réconciliation qui a comblé mon petit coeur.

Alors oui, le roman est nettement moins drôle que les deux premiers, beaucoup plus sombre mais il y gagne en profondeur. Après nous avoir fait beaucoup rire dans les deux premiers romans, Kylie Scott fait vibrer la corde de l'émotion avec brio. Au fil de ses romans, Kylie Scott dévoile un talent rare et fait d'elle un auteur à découvrir mais surtout à suivre absolument.