Livres
433 673
Membres
355 752

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Metro 2033



Description ajoutée par x-Key 2016-12-16T19:11:30+01:00

Résumé

2033. Une guerre a décimé la planète. La surface, inhabitable, est désormais livrée à des monstruosités mutantes. Moscou est une ville abandonnée. Les survivants se sont réfugiés dans les profondeurs du métropolitain, où ils ont tant bien que mal organisé des microsociétés de la pénurie.

Dans ce monde réduit à des stations en déliquescence reliées par des tunnels où rôdent les dangers les plus insolites, le jeune Artyom entreprend une mission qui pourrait le conduire à sauver les derniers hommes d'une menace obscure... mais aussi à se découvrir lui-même à travers des rencontres inattendues.

Un thriller fantastique inoubliable, traduit dans une vingtaine de langues, qui s'est vendu à 1,5 million d'exemplaires et a été adapté en jeux vidéo (Metro 2033 et Metro : Last Light).

« Tout simplement excellent ! »

L’Écran fantastique.

« Un roman de SF post-apocalyptique efficace et intelligent. »

Bifrost.

(Source : Lgf - Le livre de poche)

Afficher en entier

Classement en biblio - 263 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par Rowena77 2017-02-01T11:51:58+01:00

Le nombre de places au paradis était limité, seul l'enfer était ouvert à tous.

Afficher en entier

Commentaires les plus appréciés

Commentaire ajouté par Loruto
Diamant

Là, je ne peux m'empêcher de m'indigner face aux commentaires carrément décevants des autres lecteurs : aucune analyse juste dire : c'est pas bien. Justifier vous un peu mieux, que l'on puisse comprendre pourquoi vous n'avez pas apprécié Metro 2033.

Pour moi, c'est tout simplement un chef-d'oeuvre, surtout pour ceux qui ne sont pas habitués à lire : long, plutôt simple à lire, avec une intrigue plus que convenable. Il est sûr que le coup des stations de métro en russes n'était pas bien calculé, mais, franchement, après un petit temps d'adaptation, il devient très facile de retenir les noms et même de situer à peu près les stations, surtout qu'une carte du souterrain moscoviste est fournie avec le livre !

L'histoire commence dans une station nommée VDNKh. Très peu intéressant au début, je ne peux que m'incliner face à cela, l'intrigue monte en puissance petit à petit et Dmitry Glukhovsky prend un malin plaisir parfois à ralentir l'action, juste pour nous donner encore plus envie de connaître la suite et faire durer le suspens. Le personnage d'Artyom est assez intéressant, car il n'a pas grand-chose d'héroïque et, pourtant, il doit affronter des choses que même les "stalkers", les plus endurcis du métro, auraient du mal à affronter. Et, pourtant, il survit ! L'évolution du personnage nous permet de nous immerger dans l'histoire et d'avoir un point de vue assez objectif, de par la naïveté d'Artyom. On pourrait presque parler d'anti-héros.

Je vais également reprendre un dernier point qui est critiqué : les stations et leurs "clans". Si vous n'y avez trouvé aucun intérêt, c'est que vous êtes passé carrément à côté du sens de ce livre. En effet, pourquoi pensez-vous que tant de régimes autoritaires sont décrits après une catastrophe mondiale ? Tout simplement : c'est une critique de la débauche humaine, qui cherche toujours à avoir un meneur. Et pour chaque régime, on a le droit à une critique différente, un point de vue différent : que ce soit les néo-nazis, les communistes, les trotskistes ou encore les religieux, tous sont sans exception, critiqués. Relisez le livre, vous comprendrez peut-être.

En conclusion : un chef-d'oeuvre d'écriture et d'intrigue, avec des personnages carrément attachants (vous vous en rendrez compte si vous lisez Metro 2034 que vous y tenez, à votre Artyom !) et des enseignements, contrairement à ce que peuvent penser certains.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Galah
Diamant

(Pavé en vue, comme le roman)

Ce livre est une véritable bombe à retardement ! Dans le bon sens du terme.

L'auteur nous sert une histoire où le rythme et la tension montent crescendo pour venir nous exploser en pleine figure sur la fin. Il nous montre qu'il maîtrise parfaitement son récit. Personnellement j'ai adhérer et adorer du début à la fin. C'est une réussite totale, un sans faute. Ce livre m'a littéralement scotché. Transporté. Fait frissonné. Subjugué. Et ce malgré les nombreuses et parfois longues descriptions. Quand le rythme vient un peu à s’essouffler c'est uniquement pour nous laisser le temps de reprendre notre respiration avant que celui-ci ne reparte de plus belle. Dmitry Glukhovsky nous sert aussi un twist final des plus génial. Vraiment la fin m'a ... Y a pas de mots, elle est juste parfaite !

Un des aspects qui m'a assez étonné avec ce livre est que je m'attendais à me trouver face à un livre à la limite de l'horreur, super gore, avec du sang partout et une surdose de testostérone à en être dégoutée. Finalement le livre est bien plus subtil que ça. L'auteur joue sur l'angoisse et sur nos peur mais pas uniquement à coup de gros monstres badass qui sortent de tous les recoins. Il joue davantage sur nos peur les plus primales: la peur de la solitude et la peur de l'inconnu et du noir. Dans cet environnement que sont les lugubres tunnels moscovites, il a pu y aller à cœur-joie sur la suggestion du danger en plus du réel danger qui rôde alentours. De cette manière il parvient vraiment à instaurer un sentiment de malaise permanent mais super efficace.

Bien sur le livre contient son lot de créatures surnaturelles et effrayantes, je vous épargne leurs descriptions, c'est tellement mieux de les découvrir au fur et à mesure.

C'est donc dans cet environnement angoissant et claustrophobisant (oui je sais, ce mot n'existe pas mais je le met quand même) des tunnels et rames de métro de Moscou, que notre jeune héro va devoir affronter les dangers les plus vils. Et ces danger ne sont pas toujours ceux que l'on croit car évidemment quel est le pire prédateur de l'homme ? l'homme lui-même évidemment. On se doute bien que dans ce climat de survie, la cohabitation n'est pas toujours facile. Il a fallu réorganiser totalement la vie au quotidien et de cela a émergé la création de divers groupuscules ou factions ayant de plus ou moins bonnes intentions, c'est selon.

J'ai beaucoup aimé suivre Artyom dans ses aventures. Cela m'a fait pensé à un voyage initiatique. Tout le long de son périple, il va rencontrer des gens et être confronté à pas mal de situations qui souvent le dépassent et le poussent à réfléchir, à se questionner sur le sens de la vie (et de sa vie) ainsi que la place de chacun dans ce monde en réorganisation constante. En parcourant les ténèbres des sous-sols moscovites, Dmitry Glukhovsky dépeint également les ténèbres et la noirceur de l'âme humaine.

On rencontre pas mal de personnages et c'est là qu'il y a un petit bémol: j'aurais voulu davantage de profondeur dans ceux-ci, que certains avec un potentiel énorme soient mieux exploités.

Cela manque aussi cruellement de personnages féminins ! C'est bien dommage, mais d'un côté ça a du bon: pas de risque d'avoir une histoire d'amour à l'eau de rose qui viendrait gâcher l'histoire. J'aurais quand même bien vu une femme forte pointer le bout de son nez dans tout ce capharnaüm.

L'auteur à su habilement mélanger toutes sortes de références dans son récit (dont certaines m'ont probablement échappées, dont j'ai compris à moitié), qui sont super intéressantes. Il mélange des faits historiques avec des références politiques et des mythes pour nous servir un cocktail explosif et instructif. J'ai aussi beaucoup aimé qu'il utilise un environnement réel (logique en somme dans un livre d'anticipation) à savoir les vraies voies du métro situés sous Moscou. Et heureusement qu'il nous à gentiment mis à disposition une carte de ces stations afin de pouvoir se repérer (à l'intérieur des couvertures, en rabat).

J'ai bien accroché à l'écriture également, il y a beaucoup de descriptions donc il faut aimer les pavés pour se lancer dans ce livre, mais elles servent tellement bien l'histoire que c'est passé sans soucis dans mon cas. J'ai lu à gauche à droite sur le net que c'est un des aspect qui a pu déplaire à pas mal de lecteurs.

En résumé c'est donc une excellente lecture, coup de cœur, que je recommande aux amoureux de science-fiction et de bonnes histoires bien ficelées, à condition que vous aimiez les gros livres avec des moments plus calmes assez descriptifs. Soyez aussi rassuré: même si c'est perturbant au début de lire des prénoms et des noms de stations en russe, on s'habitue assez vite.

Une chose est sure: la suite m'attend patiemment, mais il ne me faudra pas longtemps avant que je ne plonge dessus.

Voir la chronique sur mon blog: http://voyageaucentredeslivresdegalah.blogspot.be/2017/02/metro-2033-de-dmitry-glukhovsky.html

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par Henri-1 2018-09-21T22:30:04+02:00
Or

Artyom est un jeune russe vivant, comme les autres rescapés de l'apocalypse nucléaire, dans les vestiges du métro moscovite. Enfin, vivant... survivant, plutôt. Dans ce petit monde souterrain, les derniers humains ont tenté de réorganiser une société, avec ses classes, ses idéologies, ses vices. Rapidement, Artyom va devoir quitter sa station natale menacée par un danger mortel, et traverser le metro. De cette traversée qui ne nous prend que quelques minutes, D. Glukhovsky va faire un périple héroïque : dangers, questionnements, rencontres, nouvelles amitiés, pertes et regrets.. Artyom va passer par tout le cheminement d'un héros, jusqu'à la fin, que je brûle d'envie de commenter mais rassurez-vous, je n'en ferai rien. Le voyage est sans cesse renouvelé, chaque étape prenant la forme d'une station, et chaque station étant traitée comme une microsociété (en fonction de sa place sur la ligne !) par l'auteur. Une excellente idée, d'autant plus que le livre est accompagné d'une carte qui permet de bien se figurer la progression.

Dans le Metro, D.Glukhovsky met en exergue un paradoxe qui amène a réfléchir : au bord de l'extinction, l'humanité cherche désespérément à reproduire l'exact schéma qui l'a menée droit dans l'abîme. Cet état de fait est bien illustré à travers l'absurdité de certaines situations dans lesquelles va se trouver Artyom, et face auxquelles il va se poser de nombreuses questions sur le sens de sa mission, mais aussi sur le sens de la vie que lui et le reste de l'humanité mènent dans le metro. Un bon post-apo.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par inesvalant 2018-09-05T15:36:56+02:00
Or

Certains diront parcours initiatique et spirituel, je confirme ! En choisissant ce bouquin, je m'étais demandée si j'avais fait le bon choix car un récit qui se situe dans le métro moscovite avec des noms de stations à rallonge ....skaya ne pouvait être qu'ennuyeux. Et puis petit à petit, on passe outre ces difficultés " linguistiques" et l'intrigue devient géniale. Quant à la chute ....apocalyptique ! A lire et a relire ! Je lirai les suites un de ces jours.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2018-08-16T12:13:43+02:00
Bronze

Ok, à la fin, tout se tient et se justifie.

Mais diantre que j’ai trouvé ça long pour aller jusqu’au bout !

La première raison, c’est que l’histoire ne se développe pas au fur et à mesure. C’est une quête et Artyom passe une bonne partie du livre à avancer de stations en stations. Du coup, c’est comme s’il y avait une histoire à chaque station, sans lien avec les précédentes ou suivantes. Et encore, des nouvelles sans beaucoup d’action pertinente pour le reste : on nous présente globalement les stations, comment elles fonctionnent. Et au bout d’un moment, ça m’a fatigué.

La seconde, c’est que c’est très descriptif, tout ça. Artyom se contente d’avancer, de découvrir… Je ne suis pas fan des descriptions, à la base, et là, avant que l’action se développe vraiment, il faut s’en taper 300 pages de description… Du coup, j’ai eu largement du mal à me mettre dedans…

Enfin, je n’ai pas trouvé le style particulièrement porteur. Pas de rythme particulier, pas de belles phrases, pas de texte haletant… C’est le premier texte de l’auteur et ça se sent – d’accord, il raconte son histoire mais je n’ai pas trouvé qu’il y avait un style particulièrement intéressant.

Donc si la fin justifie le reste du livre, je me serais contenté d’une première partie beaucoup plus courte que 500 pages…

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ambree 2018-08-10T10:17:55+02:00
Lu aussi

Dans la même envie et lignée de "silo" de Hugh Howey, Je me suis lancée dans ce livre en me disant que c'était dans le même style. J'ai apprécié l'ambiance et les personnages qui gravitent autour de Artyom mais j'ai trouvé ça complexe. Tout était trop profond. J'ai même lu en diagonale certains passages. C'est un livre qui essaye de se faire poser des questions personnelles. C'est bien écrit mais je ne recherche pas ça dans un livre. Je voulais de l'action et de l'aventure mais tout était trop lent. Dommage.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Lisanaconda 2018-06-25T15:13:49+02:00
Lu aussi

Pour moi c'était une lecture difficile. Le rythme est vraiment lent, alors sur 850 pages tout est trop long pour vraiment m'emballer... Dès le début la quête intiale tombe un peu gratuitement sur un plateau, ça aurait pu être abordé de manière plus fine...En revanche ce livre est très bien écrit, même trop bien écrit et c'est pour ça qu'on a du contenu à ras bord et que ça en devient long. Le personnage principal a une évolution intéressante. Contrairement à de nombreux bouquins de sci-fi/aventure où on assiste à l'évolution d'un personnage faible et inoffensif à un autre super badass, ici la dimension psychologique est plus profonde car il évolue en fonction de ses ressentis, son honneur parfois, son instinct de survie, sa mission. On tire très souvent des leçons quant à toutes ses rencontres au fur et à mesure de son voyage (par contre les personnages secondaires sont moins creusés et très cliché comme un guerrier mystique, un vieux sage, un vétéran, un fanatique religieux etc.)

Du coup en conclusion j'ai eu du mal à ne pas décrocher de ce livre, il est intéressant mais pas assez enivrant en ce qui me concerne.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sheeka 2018-06-15T11:46:22+02:00
Bronze

J'ai trouvé le principe totalement détonnant de ce que j'ai l'habitude de lire. L'auteur a réellement crée un univers à part entière, univers basé sur de drôles de sensations telles que l'obscurité, le cloisonnement, l'angoisse... Au fur et à mesure la lecture j'ai trouvé que c'était de plus en plus difficile à lire, mais c'est justement parce que nous sommes de plus en plus plongé dans l'histoire, comme si elle nous engloutissait totalement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Ludivine-38 2018-04-29T21:29:41+02:00
Diamant

Un pur chef d'oeuvre dont j'ai mis une semaine à finir mais sérieusement je suis abasourdie par la maîtrise de l'auteur pour nous faire patienter. Artyom est un personnage réellement touchant, la moindre petite action me faisais retenir mon souffle. C'est impressionnant comme on a cette impression de vivre son aventure. Je l'avoue je tire mon chapeau à Dmitry Glukhosky pour s'être aventuré dans un livre pareil. Le suspens est parfaitement maîtrisé. Ce que je retiens c'est sûrement la manière dont il a explicité ce que serais les être humains dans ce genre de situation. Tous se battant pour leur survie pourtant quelqu'un près à aider Artyom dans son étrange épopée.

J'avoue avoir un certains coup de cœur pour Sacha... Et beaucoup d'autre. J'ai eu à certains moments de véritable frayeurs et c'est là qu'on comprend que tout est basé sur votre imagination si on voit les "Noirs" comme dans le roman on se sent entièrement dans cette histoire. Ce que j'ai d'avantages apprécier c'est le faite qu'on nous est fait le plan du métro. J'ai particulièrement apprécier de pouvoir savoir son chemin au fur et à mesure !

Enfin bref je recommande tellement ce chef d'oeuvre !

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Akavius 2018-03-30T02:21:11+02:00
Diamant

Ayant entendu vaguement parler de ce mystérieux bouquin. J'ai fini par acquérir un exemplaire d'occasion (le prix de base n'était pas donné en grand format à l'époque).

Première originalité au service du voyage initiatique du jeune Artyom, le plan du métro. Ce métro se trouve être le "Théâtre du Globe" de ce nouvel ordre établi dans le sous-sol de Moscou après une IIIe guerre mondiale placée sous le sceau du nucléaire. Cette ville, poumon inspirant l'air du défunt empire, cet air désormais chargé de miasmes radioactifs. Cette cité, coeur battant tel le marteau des ouvriers résonnant sur l'établi, ce coeur ne charrie plus qu'une mortelle écume.

Vingt années après les débuts de cet exil d'un monde si proche et lointain, le jeune Artyom est un homme peu experimenté qu'une série d'évenements va pousser à quitter l'isolement de sa station d'origine pour y porter une missive. Ce sera un parcours initiatique marqué de nombreuses embuches où la frontière entre folie et espoir, survie et vacuité est souvent mince comme une lame de rasoir.

Dépeignant une Moscou souterraine cohérente et fascinante, divisés en conféderation et ensembles de stations-citadines, suscitant intéret et répulsion. Gouvernées par des idéologies héritées d'un ancien monde, qui hantent ce métro tels des spectres à la poigne glacée. Les descriptions y sont souvent nombreuses mais se concentrant sur l'essentiel et permettant aux lecteurs d'y projeter l'essence de leurs visions.

Au détour des tunnels et couloirs se mélent vérités et mensonges. Ces vérités qui font passer les mensonges pour l'incarnation d'un espoir stérile. Car oui ces monstres ne sont pas tous les mutants ni les abominations que l'on imagine. Bien souvent le monstre est de l'autre côté du miroir dans lequel on se noie. Tout ces personnages parfois à peine développés, ces vagabonds, mercenaires, lettrés, récuperateurs, proies. Ils gardent malgré tout une empreinte sur ces terres funestes. Qu'ils soient héraut du mysticisme de l'ancien monde, chantres d'un progressisme idéaliste désormais archaïque, ou simples ombres arpentant ce microcosme étouffant.

En définitive probablement l'ouvrage qui m'a le plus marqué de toute mon existence. Un chant de lutte, une chandelle subissant l'assaut des vents funestes, une lutte parfois semblable à celle de Sysiphe. Le protagoniste Artyom peut parfois sembler terne, et le récit parfois sombrer dans une certaine introspection, et être desservi par une introduction assez peu engageante mais sa richesse se dévoile sur la durée.

Laissez vous envahier par la noirceur étouffante et plongez dans le puit de ce drame, un drame humain.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Givres 2018-03-28T11:17:12+02:00
Diamant

L'un des 2 meilleurs livres russes qui m'a était donné de lire. D'ailleurs j'y repense fréquemment depuis ma fin de lecture? Pour ça le diamant est obligatoire.

Une longue aventure prenante, angoissante, teinté d'une incroyable dimension philosophique sur l'être humain et ses actions, les religions, les connaissances.

Le final est incroyable, bouleversent. Il remet également en cause l'intégralité de l'histoire, des actions, des événements.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Low90 2018-03-11T13:54:01+01:00
Diamant

Dans un monde post-apocalyptique, où la surface de notre terre a été détruite, les survivants se retrouvent à vivre sous terre dans le métro, plus précisément dans le métro de Moscou.

Tout au long de la lecture de ce livre de plus de 800 pages, on va suivre l’histoire et les aventures d’Artyom qui va quitter sa station qui va se retrouver en danger à cause des Noirs, des êtres ayant des ressemblances avec les humains mais qui les attaquent, pour traverser le métro et trouver de l’aide. Durant toute sa traversée, Artyom va faire différentes rencontres qui vont changer sa vie, sa façon de voir les choses et ainsi lui permettre d’évoluer.

Cette situation dans le métro donne à l’histoire une ambiance sombre, noir, tendue, ou à chaque recoins obscur que rencontre notre héros on s’attend à voir surgir quelqu’un ou quelques choses. Beaucoup de rumeur cour sur la vie dans ce métro et en même temps qu’Artyom on apprend au fil des pages à faire la part des choses entre le mythe et la réalité.

Ce livre se base surtout sur un personnage, Artyom car même si celui-ci fait beaucoup de rencontre au fil de son parcours, celle-ci sont souvent assez courte et parfois même un peu trop pour apprendre à apprécier ces personnages. D’ailleurs j’aurais bien aimé découvrir un peu plus Khan et sa vie.

Pour parler un peu plus de notre héros, c’est un jeune homme qui n’est jamais partie bien loin de sa station et qui va devoir parcourir la ligne de métro pour rejoindre Polis, son but final. J’ai bien aimé son personnage, son innocence au début du livre et qui a bien changé à la fin, on suit son évolution petit à petit qui a lieu en même temps qu’il traverse les différentes stations où la vie est radicalement différente à la sienne. Artyom m’a touché avec son envie de sauver les siens et en même temps sa reconnaissance de son ignorance.

Malgré la grosseur du livre qui peut en rebuter certains, l’histoire se lit toute seule et facilement. Il y a beaucoup de tension au fil des pages ce qui apporte une lecture fluide, les pages défilaient toutes seules sans que je m’en rende compte.

La lecture va de révélation en révélation même si certaines ne sont pas véritablement expliquées Spoiler(cliquez pour révéler) notamment quant Artyom voit ce que les mutants appellent le « Grand vert » car on ne sait pas ce qu’il a pu entrapercevoir, est-ce une ligne en marche ? et si oui par quel moyen ? Je n’était pas sur qu’on ai la révélation sur l’identité des Noirs et pourtant si pour une surprise s’en ai une, je ne m’attendais pas à ça. Et la fin est très intéressante et amène une bonne ouverture pour la suite.

En tout cas j’ai facilement été embarquée par cette lecture que je trouve originale et que j’ai vraiment apprécié.

Afficher en entier

Dates de sortie

Metro 2033

  • France : 2010-05-20 (Français)
  • France : 2017-01-11 - Poche (Français)

Activité récente

Henri-1 l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-21T22:30:16+02:00
Batale l'ajoute dans sa biblio or
2018-09-18T19:24:09+02:00
Galad l'ajoute dans sa biblio or
2018-08-20T17:04:43+02:00

Distinctions de ce livre

Les chiffres

Lecteurs 263
Commentaires 50
Extraits 16
Evaluations 80
Note globale 7.75 / 10

Évaluations

Meilleurs classements dans les Listes Booknode

Quizz terminés récemment

  • Quizz : Métro 2033
    Score : 100% par 2014-06-22T00:23:08+02:00

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode