Livres
433 003
Membres
354 958

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Ajouter un extrait


Liste des extraits

Extrait de Off-Campus, Tome 2 : The Mistake ajouté par M_Anouchka 2016-09-03T00:00:10+02:00

Je suis sur le point de reposer l'ordinateur lorsque j'entends des bruits de pas derrière la porte et qu'une idée me vient.

La vengeance parfaite pour m'avoir abandonné.

La porte s'ouvre et je me concentre sur l'écran comme si je parlais encore à sa mère.

- Après, elle m'a mis un doigt dans le cul pendant qu'elle me suçait, et c'était dingue. Jamais je n'aurais pensé aimer ça mais...

- Mon Dieu ! hurle Grace en plongeant sur le lit pour s'emparer de l'ordinateur. Maman, ne l'écoute pas ! Il plaisante...

Elle se tait soudain, fixant l'écran noir avant de me fusiller du regard.

- Espèce d'enfoiré !

Je suis mort de rire, ce qui ne fait que l'énerver davantage. Elle me frappe avec ses tout petits points, comme si elle pouvait me faire mal.

Afficher en entier

– J’ai juste une question, commence Garrett.

– Ah bon ? Parce que moi, j’en ai plein, ajoute Tuck.

Je soupire en posant mon stylo.

– Allez-y. Autant en finir.

Garrett croise les bras.

– Rassure-moi, c’est pour une meuf, non ? Parce que si tu le fais pour t’amuser, c’est juste bizarre.

– C’est pour Grace.

Mon meilleur ami hoche la tête, puis cet enfoiré se tord de rire, il se tient la taille alors que ses épaules sont secouées par des éclats de rire. Mais même s’il en train de s’étouffer, il parvient quand même à sortir son téléphone et à écrire un message.

– Qu’est-ce que tu fais ? je demande.

– J’écris à Wellsy. Il faut qu’elle le sache.

– Je te déteste.

Je suis tellement occupé à fusiller Garrett du regard que je remarque Tucker trop tard. Il empoigne mon bloc-notes, l’inspecte et pousse un cri enjoué.

– Putain, G, il a fait rimer débile avec automobile !

– Automobile ? Tu es sérieux mec ?

– Je voulais comparer ses lèvres à une vieille voiture cerise que j’ai retapée quand j’étais gamin. Je voulais plonger dans mes expériences personnelles, ce genre de truc, quoi.

Tucker secoue la tête, exaspéré.

– Alors tu aurais dû les comparer à des cerises, espèce d’abruti.

Il a raison, j’aurais dû. Je suis un piètre poète et j’en ai parfaitement conscience.

– Eh, je m’exclame en me croyant inspiré. Et si je reprenais les paroles de « Amazing Grace » ?

– Ouais, carrément, répond Garrett. C’est de l’or en barre, ça.

– Amazing Grace, how sweet…

– Your ass, propose Tucker.

Garrett pouffe de rire.

– Magnifique, des génies à l’oeuvre, Messieurs. Amazing Grace, how sweet your ass, chante-t-il en tapant sur son téléphone.

– Bon sang, mais tu pourrais arrêter de rapporter cette conversation à Hannah ? je marmonne. Les potes d’abord, mec.

Afficher en entier

GARRETT : Je ne voulais pas vous interrompre. Je vais attendre dehors pour laisser mon pote finir de .... euh ... te courtiser.

GRACE : C'est inutile. On a fini.

LOGAN : Absolument pas.

GARRETT : J'ai suivi des cours de résolution de conflits au lycée. Vous avez besoin d'un médiateur ?

GRACE : La sténographe qui me suit de partout est en pause dej', mais je peux te faire un résumé de la situation. Logan m'a demandé de sortir avec lui et j'ai résolu le conflit en déclinant poliment son invitation. Tu vois, j'ai déjà fait tout le travail.

Afficher en entier

– Et si je l’ai perdue pour de bon, cette fois ?

Garrett et Tucker secouent tout de suite la tête.

– Tu ne l’as pas perdue, m’assure Garrett.

– Comment tu peux en être sûr ?

– Parce qu’elle t’a dit qu’elle t’aimait.

– Espèce d’abruti, ajoute Tucker en souriant.

Je t’aime, espèce d’abruti. Ce n’est pas tout à fait ce que je rêvais d’entendre. La première partie, oui, bien sûr. Mais la deuxième… je m’en serais bien passé.

– Qu’est-ce que je dois faire ? je demande en soupirant.

– Vite, écris-lui un autre poème, suggère Garrett.

Je le fusille du regard.

– Garrett n’a pas tort, dit Tucker. À mon avis, le seul moyen d’arranger les choses, c’est avec un autre geste romantique. Qu’est-ce qu’il y avait d’autre sur sa liste ?

– Rien, je marmonne. J’ai tout fait.

– Alors, invente autre chose, répond Tucker.

Un geste romantique ? Je suis un mec, bon sang. J’ai besoin d’aide.

– Est-ce que Wellsy revient ? je demande à Garrett, qui affiche un sourire moqueur.

– Même si c’était le cas, je ne la laisserais pas t’aider. Tu vas devoir te débrouiller tout seul.

Garrett marque une pause, puis mes deux amis répètent à l’unisson :

– Espèce d’abruti !

Afficher en entier
Extrait de Off-Campus, Tome 2 : The Mistake ajouté par Lea-Cyrielle 2016-08-15T18:59:59+02:00

Un petit extrait de The Mistake pour la bonne humeur...

"- Attends, quoi ?! Redis moi ça. Tu as fais quoi ?

L'expression de Hollis me ramena au présent et à la discussion en cours.

- Je lui ai envoyé une photo de ma queue, dit Dean comme s'il faisait ça régulièrement.

Hollis le dévisagea bouche bée.

- Tu es sérieux ? Tu lui as envoyé une photo de ton engin ? Pourquoi ? Genre comme une espèce de souvenir sexuel chelou ?

- Mais non ! Plutôt comme une invitation pour une autre session, répondit Dean avec un sourire.

- Comment cela pourrait-il l'inciter à vouloir coucher avec toi à nouveau ? (Hollis paraissait sceptique.) Elle doit probablement penser que tu es un connard.

- Pas du tout, mec. Les meufs apprécient une jolie photo de queue. Fais moi confiance.

Hollis pressa ses lèvres comme pour s'empêcher de rire.

- Oui oui bien sûr.

Je me débarrassais de la cendre de ma cigarette et prit une autre bouffée.

- Juste par curiosité qu'est-ce qui constitue une "jolie photo de queue" ? Est-ce l'éclairage, le point de vue, la pose ?

J'étais sarcastique mais Dean répondit d'une voix solennelle :

- Et bien l'astuce c'est de garder les couilles hors champ.

Tucker partit d'un grand éclat de rire s'étouffant à moitié avec sa bière.

- Sérieusement, insista Dean. Les couilles ne sont pas photogéniques. Les femmes ne veulent pas les voir.

Hollis riait tellement qu'il respirait par à coup créant de petites bouffées blanches qui disparaissaient dans l'air froid.

- Tu y as beaucoup réfléchi mec. C'est assez triste en fait.

Je me mis à rire aussi.

- Attends ! C'est ça que tu fais quand tu t'enfermes à clé dans ta chambre ? Tu prends des photos de ton engin ?

- Oh pitié ! Arrêtez de faire comme si j'étais le seul qui ait déjà pris une photo de sa queue.

- Tu es le seul, répondis-je à l'unisson avec Hollis.

- Mon cul ! Vous êtes une bande de menteurs.

Dean réalisa soudain que Tucker n'avait pas nié et ne perdit pas une seconde avant d'acculer son coéquipier.

- Ah je le savais !

J'arquais un sourcil et regardais Tuck qui semblait rougir mais ce n'était pas sûr. On ne voyait plus grand chose de son visage sous sa barbe de 10cm.

- Sérieux mec ?

Il nous offrit un petit sourire contrit.

- Vous vous souvenez de cette fille avec laquelle je sortais l'année dernière ? Sheena ? Et bien elle m'a envoyé une photo de ses seins. Elle a dit que je devais lui retourner la faveur.

Dean resta bouche bée un moment.

- Ta bite pour ses seins ? Mec tu t'es complètement fait avoir ! Les 2 ne sont absolument pas comparables !

- C'est quoi l'équivalent des seins ? Demanda Hollis curieux.

- Les couilles, déclara Dean, avant de tirer profondément sur son joint.

Il souffla un cercle de fumée alors que tout le monde s'esclaffait.

- Tu ne viens pas juste de dire que les femmes ne veulent pas voir de couilles ? Pointa Hollis.

- Elles ne veulent pas. Mais même un idiot sait qu'une photo de queue requiert en échange une photo de nudité frontale. C'est du bon sens, dit-il en levant les yeux au ciel.

Quelqu'un s'éclaircit la gorge derrière nous."

Afficher en entier

- Bon sang, mais qu'est-ce-que tu fais là-dedans ? Tu te rases les jambes ? Les filles de treize ans mettent moins de temps que toi !

- J'y suis resté cinq minutes, mec.

- Dépêche-toi de t'habiller. On va au ciné et je ne veux pas rater les bandes annonces.

- Un rencard ? toi et moi ?

- Dans tes rêves !

- Non dans tes rêves ! apparement.

Afficher en entier

- Pourquoi tu m'as menti ?

- Je ne sais pas. Tu avais déjà fini.... et je suppose que je ne voulais pas heurter ton ego. Je lisais un article l'autre jour, qui disait que les mecs étaient très sensibles lorsqu'il s'agissait de ce genre de chose, qu'ils pouvaient perdre confiance en eux si une femme n'atteignait pas l'orgasme. Mais est-ce que tu sais qu'environ dix pour cent des femmes ne jouissent pas durant l'acte ? A croire les statistiques, les hommes ne devraient vraiment pas se sentir...

- Tu jacasses, Grace.

Afficher en entier
Extrait de Off-Campus, Tome 2 : The Mistake ajouté par Elena98 2015-06-23T19:07:13+02:00

“I’m comfortable enough with my hetero status to say that if I did play for the other team? I wouldn’t just fuck Garrett Graham, I’d marry him.”

Afficher en entier

Tu es la dernière personne à qui je pense avant d'aller dormir, et la première personne à qui je pense quand j'ouvre les yeux le matin.

Afficher en entier
Extrait de Off-Campus, Tome 2 : The Mistake ajouté par BeaMars 2016-09-10T11:49:16+02:00

"...

- Tu t'attendais à ce que je dise non ? je demande en riant.

- Un peu ouais, admet elle.

- Pourquoi je dirais non ? Sérieusement, quel mec dit non à Die Hard ? La seule chose qui pourrait rendre cela encore meilleur, c'est si tu me proposais de l'alcool.

- Je n'en ai pas, désolée. Mais j'ai un sac d'oursons caché dans le tiroir de mon bureau.

- Epouse- moi, je réponds du tac au tac.

..."

Afficher en entier

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode