Livres
432 586
Membres
354 610

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode

Titania 3.0



Description ajoutée par basketeuse 2017-05-26T11:44:28+02:00

Résumé

Paris, XXIIᵉ siècle. La société devenue ultralibérale n’obéit plus qu’aux lois impitoyables de l’argent, des réseaux sociaux et du paraître. De grandes multinationales amassent des millions, dont Morgane Corp., qui fait fortune en prélevant et en revendant des organes...

Titania est devenue une icône des réseaux sociaux au physique presque irréel, tant elle ne cesse de modifier son apparence. Adulée, suivie par des millions de followers, rien ne la prédestine à rencontrer Jan, simple jeune homme de dix-neuf ans, poète à ses heures perdues. Et pourtant ! Lorsqu’ils se rencontrent, c’est le coup de foudre.

Ce que ne sait pas encore Jan, c’est que cette créature énigmatique, à cent lieues de son univers, a signé un pacte avec la mort… Peu à peu, il mesure toute sa fragilité. Mais leur histoire d’amour naissante se complique lorsqu’un officier de police ordonne à Jan d’enquêter sur elle. Qui est Titania ? D’où provient sa richesse ? Que cache son immense solitude ? En cherchant à comprendre, Jan découvre à quel point il est urgent de la sauver.

Afficher en entier

Classement en biblio - 35 lecteurs

Extrait

Extrait ajouté par feedesneige 2017-05-18T00:59:34+02:00

Sans son RV, il se sentait étrangement amputé. Le membre fantôme le démangeait à tout instant - il ne pouvait ni prendre le métro, ni entrer dans la plupart des magasins, ni payer quoi que ce soit, ni appeler, ni faire aucune recherche sur le Réseau. Il était presque naufragé dans sa propre ville, nu, tous ses anciens liens arrachés - il avait franchi la frontière immatérielle d'une autre dimension, qui se superposait étrangement à la dimension normale qu'il avait toujours habitée.

Afficher en entier

Commentaire le plus apprécié

Bronze

Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

D’abord, le monde créé, bien qu’étrange, reste pleinement crédible. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde pourtant peu éloigné du nôtre où l’essentiel des intérêts est virtuel, dans des connexions hallucinantes au milieu d’un monde en quasi friche. Un mélange de modernisme (pour les lieux et les possibilités d’achats, de changement) et de rétrograde (pour les lieux, la corruption, les méthodes policières…).

Les personnages m’ont donné la même difficulté – hors Mytho. Ils sont tellement excessifs, caricaturaux, du policier grosse brute au poète totalement léger en passant par cette fille éclatante. Et puis au fil des pages, vers la cinquantième, j’ai commencé à les apprécier. D’ailleurs, par la suite, ils se complexifient un peu. Bon, ça ne va pas super loin, on n’est pas dans Shakespeare, mais ça les rend plus intéressant.

J’ai aussi eu du mal dans les 50 premières pages pour deux autres raisons.

La première, ce sont les descriptions. Dans les 50 premières pages, elles paraissent interminables. Par la suite, ça s’allège énormément mais au début, on a droit à la description de tous les endroits, de tout ce qui se passe, avec des synonymes, sur cinq lignes ou plus. D’accord, c’est pour présenter le monde et les gens mais ça manque de subtilité, on a l’impression d’un exercice où il faut dire exhaustivement tout ce qu’il y a. Du coup, l’action ne prend réellement son envol que vers la 50ème page.

La seconde, c’est l’histoire d’amour qui se crée. Dans ces (toujours fameuses) 50 premières pages, une idylle romantico-guimauve se noue. Et je me suis forcé à continuer parce que ce n’est pas franchement ce qui m’intéresse le plus. Le livre début comme une bête romance qui a la seule particularité de se dérouler dans un monde futuriste. Il s’avère par la suite que c’est bien plus complexe que ça.

D’abord, cette histoire d’amour perd de sa naïveté au fil des pages, se densifie et devient plutôt intéressante, remontant (volontairement ou pas) vers d’anciennes histoires (on a tout inventé, c’est toujours simple de comparer) comme Roméo et Juliette, la Belle et la Bête…

Ensuite, diverses idées sont intéressantes : ces changements opérés sur soi, la relation de Titania avec Morgane Corp., le contrat, le monde des RH.

Il m’a semblé, cependant, au fil du livre, que s’il est classé dans la littérature pour ado ou jeune adulte, c’est principalement dû à la « naïveté » d’écriture de l’auteur et non pour le propos.

L’histoire est assez intéressante mais plusieurs fois, le fil, la trame, les évènements, paraissent « simplistes ». Il manque peut-être encore une maîtrise à l’auteur pour nous emporter pleinement, pour livrer les sentiments profonds des personnages, pour vivre à cent à l’heure les péripéties – Mytho, par exemple, qui me paraît le personnage le plus intéressant, n’est abordé qu’en surface. Certes, on sait tout de sa vie mais avec tout ce qu’il a vécu, il paraît étonnement lisse. Son incursion pour aller chercher Titania paraît étonnement simple. Comme si l’auteur avait eu une idée et s’était borné à la développer sans la vivre pleinement, parce que ça semblait suffisamment et qu’elle ne voyait pas qu’on pouvait creuser bien plus loin.

Cependant, ce n’est pas un réel défaut : le livre a certes quelques longueurs, manque parfois d’intérêt, mais s’adresse parfaitement aux jeunes qui ne connaissent pas la SF et pourront découvrir ici des personnages et réflexions intéressants dans un monde plutôt bien créé.

Beaucoup de bonnes choses, donc, dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

Afficher en entier

Ajoutez votre commentaire

Ajoutez votre commentaire

Commentaires récents

Commentaire ajouté par lebbdragon 2018-08-19T00:01:36+02:00
Argent

Titania 3.0 m’a permis de passer un moment agréable, entre thriller et romance. Malgré tout, même si j’ai adoré découvrir l’imaginaire de l’auteure basé sur les extrêmes des nouvelles technologies, je reste mitigée concernant ses personnages et l’intrigue, qui me semblent assez peu originaux pour le coup.

☞ http://babydragonbooks.wordpress.com/2018/05/15/titania-3-0-tome-1-pauline-pucciano/

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Myliria 2018-05-29T20:02:51+02:00
Or

Paris du futur, nous voici ! Ce Paris lointain que nous dépeint l'auteure au travers des yeux de Jan est réaliste et sera-t-il peut-être notre futur à nous ? Bien évidemment je n'en sais rien. J'ai aimé les personnages, surtout celui qu'est Titania car on plonge profondément dans sa psychologie. Je compte lire très prochainement le deuxième tome qui, je pense, répondra aux questions laissées en suspens à la fin de celui-ci. Un livre simple et agréable à lire. Bonne lecture ;)

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Sophie2604 2018-05-08T20:26:50+02:00
Bronze

J'ai trouvé ce livre très bien dans l'ensemble malgré que je n'ai pas eu de coup de coeur. On s'attache assez vite aux personnages principaux. Je pense que l'auteure aurait pu créer un peu plus de suspense à la fin du roman pour donner encore plus envie de lire Titania 4.0.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par leslecturesdelina 2018-02-19T11:59:54+01:00

Une plongée dans un Paris futuriste saisissant de réalisme et des héros atypiques.

Titania 3.0 est une dystopie comme on les aime : une société qui paraît encore loin de nous, et pourtant si proche par certains aspects…

L’auteur parvient parfaitement à rendre cette menace qui fait le succès actuel des romans d’anticipation, en jouant sur les codes de la société actuelle : individualisme, réseaux sociaux et frénésie de consommation.

Les personnages sont attachants : Jan, poète « perdu » dans ce XXIIe siècle, et Titania, l’icône des réseaux sociaux, la reine de la mise en scène, qui se perd dans ce monde du paraître et de l’artifice…

Ce livre n’est pas sans rappeler l’univers de la saga Uglies de Scott Westerfield, mais s’en détache par son originalité de ton, son histoire bien distincte, et ses personnages forts.

J’ai passé un très agréable moment en compagnie de Jan, Titania et Mytho.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Alizarb 2017-11-02T13:35:27+01:00
Diamant

J'avoue avoir eu un peu de mal au début. rien n'est trop expliqué et on tombe dans un monde inconnu sans plus de détail. Mais c'est un très bon roman, on a une très bonne intrigue, un scénario vraiment original. J'ai beaucoup aimé le personnage de Titania, totalement perchée et toujours coincée dans ce côté enfantin. Elle est assez spéciale mais je l'ai trouvée très attachante .

Un très bon roman, je le recommande vivement.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par chawtoodou 2017-07-25T15:14:31+02:00
Bronze

Un livre intéressant. Le monde crée par l'auteur est vraiment bien construit, logique et offre une excellente critique de la société.

J'ai toutefois trouvé que l'histoire d'amour était irréaliste et rapide.

Le personnage de Titania est vraiment agaçant mais cohérent.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Cellophane 2017-07-16T20:51:36+02:00
Bronze

Il y a beaucoup de bonnes choses dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

D’abord, le monde créé, bien qu’étrange, reste pleinement crédible. J’ai eu un peu de mal à entrer dans ce monde pourtant peu éloigné du nôtre où l’essentiel des intérêts est virtuel, dans des connexions hallucinantes au milieu d’un monde en quasi friche. Un mélange de modernisme (pour les lieux et les possibilités d’achats, de changement) et de rétrograde (pour les lieux, la corruption, les méthodes policières…).

Les personnages m’ont donné la même difficulté – hors Mytho. Ils sont tellement excessifs, caricaturaux, du policier grosse brute au poète totalement léger en passant par cette fille éclatante. Et puis au fil des pages, vers la cinquantième, j’ai commencé à les apprécier. D’ailleurs, par la suite, ils se complexifient un peu. Bon, ça ne va pas super loin, on n’est pas dans Shakespeare, mais ça les rend plus intéressant.

J’ai aussi eu du mal dans les 50 premières pages pour deux autres raisons.

La première, ce sont les descriptions. Dans les 50 premières pages, elles paraissent interminables. Par la suite, ça s’allège énormément mais au début, on a droit à la description de tous les endroits, de tout ce qui se passe, avec des synonymes, sur cinq lignes ou plus. D’accord, c’est pour présenter le monde et les gens mais ça manque de subtilité, on a l’impression d’un exercice où il faut dire exhaustivement tout ce qu’il y a. Du coup, l’action ne prend réellement son envol que vers la 50ème page.

La seconde, c’est l’histoire d’amour qui se crée. Dans ces (toujours fameuses) 50 premières pages, une idylle romantico-guimauve se noue. Et je me suis forcé à continuer parce que ce n’est pas franchement ce qui m’intéresse le plus. Le livre début comme une bête romance qui a la seule particularité de se dérouler dans un monde futuriste. Il s’avère par la suite que c’est bien plus complexe que ça.

D’abord, cette histoire d’amour perd de sa naïveté au fil des pages, se densifie et devient plutôt intéressante, remontant (volontairement ou pas) vers d’anciennes histoires (on a tout inventé, c’est toujours simple de comparer) comme Roméo et Juliette, la Belle et la Bête…

Ensuite, diverses idées sont intéressantes : ces changements opérés sur soi, la relation de Titania avec Morgane Corp., le contrat, le monde des RH.

Il m’a semblé, cependant, au fil du livre, que s’il est classé dans la littérature pour ado ou jeune adulte, c’est principalement dû à la « naïveté » d’écriture de l’auteur et non pour le propos.

L’histoire est assez intéressante mais plusieurs fois, le fil, la trame, les évènements, paraissent « simplistes ». Il manque peut-être encore une maîtrise à l’auteur pour nous emporter pleinement, pour livrer les sentiments profonds des personnages, pour vivre à cent à l’heure les péripéties – Mytho, par exemple, qui me paraît le personnage le plus intéressant, n’est abordé qu’en surface. Certes, on sait tout de sa vie mais avec tout ce qu’il a vécu, il paraît étonnement lisse. Son incursion pour aller chercher Titania paraît étonnement simple. Comme si l’auteur avait eu une idée et s’était borné à la développer sans la vivre pleinement, parce que ça semblait suffisamment et qu’elle ne voyait pas qu’on pouvait creuser bien plus loin.

Cependant, ce n’est pas un réel défaut : le livre a certes quelques longueurs, manque parfois d’intérêt, mais s’adresse parfaitement aux jeunes qui ne connaissent pas la SF et pourront découvrir ici des personnages et réflexions intéressants dans un monde plutôt bien créé.

Beaucoup de bonnes choses, donc, dans ce livre – qui est au final une bonne façon d’entrer dans le monde de la SF quand on est ado.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par ChloPlume 2017-06-27T18:28:23+02:00
Or

Tout d'abord, merci à Booknode et Magnard Jeunesse pour m'avoir envoyé le livre. Vous pouvez retrouver la suite de ma chronique sur mon blog http://chloplume.unblog.fr/, à partir du 3 juillet.

Je m'attendais à un roman reposant principalement sur l'histoire d'amour entre Titania et Jan. Bref, à quelque chose de romantique, voir sirupeux.

Eh bien pas du tout ! Si l'histoire d'amour est effectivement très présente et Jan un peu agaçant dans le poète romantique à souhait, l'histoire d'amour est bien plus adulte et bien plus sombre que ce à quoi l'on pourrait s'attendre. Au fil des pages, elle s'inscrit dans un contexte politico-social qui me faisait penser aux dystopie fleurissant ces dernières années en librairie comme sur écran. Jan et Titania sont souvent présenté comme des enfants qui s'aiment trop vite, trop fort, tel des adolescents emportés par leur premier amour. Pourtant, la poésie, très présente, est bien plus adulte que ne le laisse supposer la fragilité de Titania et l'esprit chevaleresque de Jan.

Deux enfants qui grandissent trop vite, dans un monde d'adulte dominé par le cynisme et la technologie.

Et c'est peut-être ça le plus triste ...

Afficher en entier
Commentaire ajouté par angebleue13 2017-06-07T17:32:58+02:00

Avant de commencer ma chronique, j’aimerais remercier booknode pour l’envoi de ce livre. Je ne m’y attendais pas du tout et j’ai pu, ainsi, découvrir un univers que je n’aurais pas forcément lu de moi-même.

J’ai donc pu découvrir l’écriture riche, fluide et sympathique de Pauline Pucciano qui ne nous livre pas seulement un roman dystopique mais aussi une réalité qui pourrait très bien arriver, si nous laissons toujours la science dériver.

A travers ce roman, j’ai vraiment ressenti que l’auteur lançait un message fort sur les dangers vers lesquels notre société se tourne depuis quelques décennies. Le paraître, l’argent, les nouvelles technologies… Un trio explosif qui, une fois combiné, nous mène dans ce Paris futuriste où vivent Jan et Titania, ces deux jeunes d’à peine 19 ans que tout oppose.

Leur histoire banale sans vraiment l’être nous pousse à comprendre vraiment les rouages de cette société où l’argent est roi. Ce même argent qui a poussé Titania à se modifier jusqu’à outrance, car quand on est riche on est extraordinairement beau. Ou encore celui qui se sert de la misère des autres pour mieux servir d’autres desseins ; vous êtes pauvres ou Hors Réseau, vendez vos organes pour que les plus riches retrouvent jeunesse et beauté.

Voilà le monde dans lequel vit Jan.

Jan est loin d’être un jeune homme comme les autres. C’est un doux rêveur, un poète à ses heures perdues. Bien souvent déconnecté de cette réalité, il regrette parfois de ne pas être né au XXème siècle. Il refuse ces modifications, aident comme il peut les personnes qui en ont le besoin. C’est vraiment agréable de retrouver un héros « doux » et attachant. Toutefois, Jan fonctionne à l’émotion, ce n’est pas un rebelle, ni une tête brûlée, s’il se révolte c’est seulement pour elle : Titania.

Titania va bousculer son monde, sur le plan sentimental mais aussi concrètement quand la police lui imposera de devenir leur indic pour suivre les moindres faits et gestes de sa belle, car sa belle est loin d’être un livre ouvert et le secret qu’elle cache risque de le détruire s’il la laisse faire.

On découvrira alors en même temps que lui, qui est Titania.

Titania est la jeune femme superficielle par excellence. Du moins, aux premiers abords, car lorsque l’on creuse un peu plus, on se rend bien vite compte, grâce à l’enquête de Jan, qu’elle est en fait une jeune femme brisée, seule et que son destin, elle l’a scellé depuis quelques années déjà.

Heureusement, elle pourra compter sur le soutien infaillible de Jan mais aussi de Mytho, ce Haut Réseau qui leur sera d’une aide précieuse, en leur mettant le pied dans l’étrier pour que leur amour puisse survivre.

En bref, si je devais décrire ce roman en quelques mots, je dirais qu’il est sympathique et agréable à lire. Ce n’est pas la dystopie de l’année mais l’auteur a réussi à me plonger dans un monde virtuel tout en faisant en sorte de trouver une résonance dans ma réalité. Toutefois, si je devais lui donner un défaut, ce serait le manque d’émotions que j’ai ressenti face au couple Titania/Jan. J’aurais préféré voir une évolution de leur amour plutôt qu’un déballage en quelques lignes dès leur première rencontre.

Afficher en entier
Commentaire ajouté par Matoline 2017-06-04T17:19:53+02:00
Argent

Ce roman est sorti pour les adultes sous le nom de Titania 2.0 en 2015, cette version plus longue est revue pour les adolescents.

Deux mois plus tôt, Jan avait perdu sa mère d'une «mort subite de d'adulte», il reprend tout doucement son mémoire sur l'air prénumérique. Peu après il fait la rencontre de Titania, une jeune femme quasi parfaite, intrigante et surtout elle le fascine.

Jan est convoqué au commissariat, puis promu au rang d'indic. Il doit se rapprocher de Titania, et fournir un rapport crypté.

Jan Corville, 19 ans est un jeune homme avec la main sur le cœur. Il écrit des poèmes pendant son temps libre, sinon il est technicien de clonage nutritionnel.

Titania est arrogante, dédaigneuse mais d'une beauté parfaite. A fur et à mesure, et surtout à la fin, c'et une Titania attachante, enfin le titre porte tout son sens.

La narration est à la troisième personne, nous suivons surtout cette histoire à travers les yeux de Jan. La plume est fluide, un peu lourde à certains passages ce qui casse le rythme. Par contre, l'intrigue va très vite.

Un univers très complet une imagination naturelle, simple et extraordinaire. Un monde où l'apparence est au centre des normes sociales, implants, changements physiques,... tous plus ou moins délirants. Pratiquement tout le monde est raccordé au Réseau. C'est un dystopie très réaliste. Les sans-abris sans maintenant les HR, hors réseau c'est à dire sans Identité Informatique. Le monde virtuel est devenu le monde réel, et tout ceux qui ne sont pas raccordés sans à la marge du monde.

Un résumé beaucoup plus attractif, que son contenu. Pourtant l'intrigue est prenante, et le personnage de Jan fantastique. Le monde est une réussite et tout à fait réaliste.

Un roman agréable à lire.

Afficher en entier

Date de sortie

Titania 3.0

  • France : 2017-05-09 (Français)

Activité récente

Les chiffres

Lecteurs 35
Commentaires 22
Extraits 8
Evaluations 23
Note globale 7.35 / 10

Évaluations

Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !


Inscription classique

En cliquant sur "Je m'inscris"
j'accepte les CGU de booknode