Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Vitany

Extraits de livres par Vitany

Commentaires de livres appréciés par Vitany

Extraits de livres appréciés par Vitany

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
*** L'emprise du destin - Day Leclaire ***

Ethiquement, ce bouquin pose un vrai problème.
A quel moment est-ce considéré comme normal (et surtout romantique) de profiter de l'amnésie de quelqu'un pour manipuler, faire croire que vous êtes mariés, embrasser, toucher et même coucher avec cette personne en position de faiblesse et dans l'ignorance totale ?
Et à quel moment cette personne, une fois la vérité apprise, le prend-elle aussi bien et accepte parfaitement ce comportement sans quasiment rien trouver à y redire ?
Non, vraiment, ça ne passe pas.
A noter qu'on peut retrouver les histoires des frères Dante dans d'autre livres de cette autrice (ce que je me garderai de faire au vu de mon expérience avec celui-ci).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
*** La force d'une rencontre - Émilie Rose ***

Première histoire divertissante.
On ne change pas des histoires classiques de cette collection mais on passe un bon moment.
A noter qu'on peut trouver les récits des locataires du 721 Park Avenue dans d'autres livres de cette autrice.


*** Une attirance irrésistible - Maya Banks ***

Déjà lu avec l'intégrale "Sexy brothers" de cette autrice. Et je n'avais pas du tout aimé.
Ma critique ici : http://efesbahis41.com/sexy_brothers_integrale_02333383
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
*** Un bébé chez les Fortune - Allison Leigh ***

Ce bouquin fait partie d'une série sur le clan des Fortune.
Je n'ai pas trouvé grand intérêt à cette histoire.
Une sorte de princesse qui s'enfuie de sa tour dorée et qui - oh horreur ! - doit voyager en classe économique et en car/bus... Ça m'a laissé indifférente, d'autant plus que j'ai trouvé Amelia passablement lâche et niaise.
En face nous avons Quinn, personnage assez détestable je dois dire, borné, buté et bourré de préjugés.
Enfin, on croirait que ces gens vivent à une autre époque.
Si vous n'avez rien d'autre à lire.


*** La brûlure d’une rencontre - Stella Bagwell ***

Deuxième histoire pas mal.
Le récit est plutôt intéressant et bien dosé.
Les personnages sont réalistes et attachants.
Bon il y a toujours cette réponse bidon et typique des Harlequin à l'absence de préservatif par contre => "pas grave, je prends la pilule !" (en plus que Noelle n'a aucune raison de la prendre, elle vit isolée dans un ranch depuis 4 ans ?!?).
Pour un moment de détente.
A noter qu'on peut retrouver les histoires des frères d'Evan dans d'autres livres de cette autrice.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce troisième et dernier tome est assurément le meilleur de la trilogie, même si ce n'est pas un coup de coeur.

L' histoire est plutôt bien construite malgré quelques longueurs et les personnages attachants et travaillés.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Il y a tout de même quelque chose qui m'a dérangé concernant les préférences sexuelles de Nick. Vu qu'il ne supporte pas qu'on le touche après ce qu'il a subi, pourquoi n'est-il pas abstinent ? Et pourquoi reporte-t-il sa rudesse et ses besoins de domination sur les femmes ? Je n'aimais d'ailleurs pas la façon qu'il avait de comparer sans arrêt les prostituées qu'il payait pour assouvir ses "besoins" (et là ça ne le dérangeait pas de les malmener du moment qu'il payait) avec Cynthia qui vaut mieux et ne mérite pas ça d'après ses dires. Ça ne m'a un peu gâché l'image positive du héros je dois dire...


Toujours le sexe et le désir un peu trop présents à mon goût, de même que les incohérences de comportement et langage avec l'époque.

Au final, cette série ne m'a pas transportée.
Si vous souhaitez découvrir cette autrice, je vous conseille plutôt celle sur la famille York (pour les historiques) ou les sexy girls (pour les contemporaines).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je n'ai pas non plus été emballée par ce deuxième tome.

Très déçue du traitement du personnage du Duc de Somerhart après ce qu'on avait vu dans le premier tome, je n'ai pas retrouvé le personnage. Je l'ai trouvé froid, arrogant, désagréablement insistant (harcèlement vous dites ?) avec l'héroïne et assez détestable avec son entourage, que ce soit les autres nobles ou ses domestiques. La seule à qui est épargné son côté ducal (Monsieur maître du monde) est sa sœur. L'autrice a en plus décidé d'en faire un dominateur au lit, comme s'il n'avait pas déjà assez de pouvoir en tant que duc !
Emma était encore assez sympathique, bien que je n'ai pas compris pourquoi elle cède au duc vu son comportement et son non-respect de son consentement et de ses demandes de la laisser tranquille, ni pourquoi elle accepte qu'il prenne des décisions pour elle alors qu'ils n'ont aucun lien de parenté.
En fait, je n'ai pas compris la relation entre ce couple, ça ne collait pas. Les dernières pages sont ce qui font une relation de couple attachante, mais ce n'est pas assez pour adhérer à tout le roman.

L'histoire est assez semblable par certains aspects au premier tome, notamment avec de nouveau un cinglé qui décide d'enlever l'héroïne à la fin, le héros qui débarque pour la sauver, une héroïne jeune et vierge (bien sûr !) qui va camoufler ce fait au héros jusqu'au dernier moment...
Comme dans le tome précédent, le sexe et le désir sont trop présents, on a l'impression que les personnages ne pensent qu'à ça.
Enfin, il y a un vrai problème de cohérence entre l'époque et les agissements/dialogues des personnages, ils sont beaucoup trop modernes !

Je vais quand même finir cette trilogie car il paraît que le troisième et dernier tome est le meilleur et que le personnage du vicomte de Lancaster m'a plu dans ce volume-ci.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bof...
Je n'ai guère été emballée par ce premier tome.

Bien que l'écriture agréable de Victoria Dahl soit au rendez-vous, j'ai trouvé l'histoire longue, plutôt ennuyeuse et prévisible.

Quant aux personnages, je ne me suis pas vraiment attachée à eux.
Alexandra est parfois exaspérante et immature et Collin buté et jaloux.
Certains de leurs comportements sont aussi trop modernes pour l'époque.
Et ils passent beaucoup trop de temps à s'envoyer en l'air (sur des pages et des pages) ou à ressentir du désir l'un pour l'autre (et à avoir envie de s'envoyer en l'air).

Je vais quand même tenter la suite, le frère d'Alexandra m'ayant intrigué.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 30-09
Un romantique-suspense sympathique.

L'histoire est plutôt prenante (même si j'ai deviné quasiment illico qui était le coupable), bien écrite et dosée, que ce soit la partie romance ou la partie suspense.
Le couple va bien ensemble, bien que j'ai trouvé certaines de leurs réactions un peu trop explosives et exagérées pour être crédibles.
Le livre pose aussi quelques questions intéressantes, sur la parité homme/femme ou sur les droits des citoyens à se défendre eux-mêmes, voire à se faire justice au détriment des lois.

Au final, un bon moment sans être un coup de coeur.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
*** Un fiancé pour le Dr Alexandra Draycott - Joanna Neil ***

Guère convaincue par cette histoire que j'ai déjà lue.
Ma critique ici : http://efesbahis41.com/un_fiance_pour_le_dr_alexandra_draycott_-_un_troublant_seducteur_02080704
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
*** Un fiancé pour le Dr Alexandra Draycott - Joanna Neil ***

J'ai trouvé ce roman d'un ennui mortel.
L'histoire n'est pas intéressante, la romance pas bien construite, on n'y croit pas une seconde. La fin est abrupte et laisse pleins de choses en suspens.
Quant aux personnages, ils ne sont pas attachants car pas approfondis.
Lecture sans réel intérêt, à réserver si vous n'avez rien d'autre à lire.


*** Un troublant séducteur - Carol Marinelli ***

Bof… Cette deuxième histoire était plaisante, sans plus.
La façon de raconter était un peu bizarre, comme si les personnages n'avaient pas des réactions d'humains normaux mais imagés. Du coup, je me suis sentie déconnectée d'eux.
Le côté très nonchalant de Nick était parfois assez agaçant, on dirait un gamin qui n'a aucune idée des réalités du monde et n'en fait qu'à sa tête en espérant que ça va s'arranger comme par magie (et comme c'est un Harlequin, forcément, ça fonctionne).
Pour passer le temps.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ces trois histoires sont typiquement ce que j'appelle de la romance réaliste.

Des personnages lambdas vivant des situations normales et confrontés à des problèmes de tous les jours (ou presque).
Ici, nous faisons même face à la pauvreté (la vraie, pas la version Cendrillon). Pas de milliardaires et ça fait du bien.
Aucun personnage n'est parfait ni infaillible. Chacun a ses bons et mauvais côtés.

Un bon moment même si ce n'est pas un coup de coeur.
J'apprécie décidément l'écriture de Victoria Dahl.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 17-09
Autant j'apprécie les séries historiques de Maya Banks, autant ses romances contemporaines ne me plaisent pas du tout. Pour celle-ci, je n'ai pas pu continuer après l'histoire de Theron (2ème), j'ai déjà eu assez de peine à finir les deux premières.
Sérieusement, j'ai juste envie d'offrir à l'autrice une machine à voyager dans le temps parce qu'elle n'a manifestement pas compris qu'à notre époque moderne, les femmes sont émancipées et ne sont plus d'éternelles mineures n'ayant aucun droit et devant rester sous la coupe d'un homme pendant toute leur vie. On ne peut pas écrire une romance contemporaine de la même façon qu'une romance historique voyons !

Ainsi, nous avons les frères Anetakis, des maniaques du contrôle qui ne conçoivent pas qu'une femme puisse être indépendante et puisse aller où bon lui semble (genre elles n'ont même pas le droit de descendre les escaliers de leur maison ou bien d'aller s'acheter une robe seules !).
Et en face, nous avons des femmes adultes qui font semblant d'avoir du caractère mais acceptent complètement qu'un homme dirige leur vie entière et cela sans broncher. Des femmes complètement isolées qui n'ont ni travail, ni famille, ni quelques amis, ça fiche les jetons !

Franchement, je ne comprends vraiment pas comment on peut trouver ce genre de schéma romantique (surtout pour du contemporain), ça me dépasse.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Bon, je vais m'arrêter là, j'ai déjà eu de la peine à venir à bout de ces deux tomes.

Celui-ci est un peu mieux que le précédent mais je n'adhère toujours pas à ces romances sur fond de vengeance, manipulation et mensonges, je ne trouve pas ça sain et surtout pas romantique.

Si vous souhaitez découvrir cette autrice, tentez plutôt un autre roman d'elle (comme ses séries "Gamblers" ou "La ronde des saisons" par exemple), cette trilogie n'est vraiment pas sa plus grande réussite.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Très déçue de ce premier tome.
Lisa Kleypas m'avait habituée à beaucoup mieux.

L'histoire est plate, longue et ennuyeuse.
Tout se devine des kilomètres à l'avance
Spoiler(cliquez pour révéler)
(la soeur jumelle, le collègue véreux de Grant)
.

Le plus gros point négatif a été le couple principal.
L'héroïne est complètement cruche et passe tout à Grant.
Quand à celui-ci, il est détestable du début à quasiment la fin (où il se transforme en amoureux transi et dégoulinant, ce qui ne va pas du tout avec le personnage tel qu'il nous était présenté depuis les premières pages).

Enfin, concernant les actes charnels, j'ai vraiment eu du mal avec ceux-ci.
Entre ceux faits sans consentement et les autres par manipulation et mensonges de Grant sur Vivian, ils n'avaient rien de stimulants.

Je vais quand même tenter le deuxième tome car Sir Ross est un personnage qui m'intrigue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 14-09
Une jolie romance.
C'est une lecture légère et fraîche. Ca fait rêver et c'est le but de ce genre de littérature, donc objectif atteint pour moi.

L'écriture de Rose M. Becker est toujours aussi agréable. On retrouve quand même beaucoup de similitudes avec ses autres romans, il faudrait qu'elle se renouvelle un peu à l'avenir.
Il y a suffisamment de rebondissements dans l'histoire pour ne pas s'ennuyer, même si tout est très prévisible. J'ai trouvé très intéressant que l'autrice ait décidé de parler des sectes.

Le couple est particulièrement attachant.
April n'a pas eu une enfance rose, c'est le moins qu'on puisse dire. Elle reste courageuse, indépendante, débrouillarde et drôle.
Terrence est adorable, sans être parfait pour autant. Son enfance non plus n'a pas été une partie de plaisir et ça l'a obligé à mettre ses sentiments sous clé .
Je les ai trouvés plutôt crédibles et réels tous les deux.

Quelques bémols cependant :

Spoiler(cliquez pour révéler)
- il y a un peu trop de scènes de sexe et trop longues ;

- je n'ai pas aimé qu'April se jette sur Terrence pour l'embrasser la première fois, s'en s'assurer qu'il soit d'accord avant (en plus qu'ils sont en pleine dispute à ce moment-là), ça fait trop agression sexuelle pour moi ;

- j'ai regretté - encore une fois - que le récit ne soit pas à deux voix et/ou qu'il n'y ait pas de chapitre bonus avec l'histoire racontée par Terrence. Je trouve que ça permet d'approfondir davantage le personnage et apporte une autre vision de l'histoire et des événements.


Pour un moment de détente.


PS : l'autrice a quand même un truc avec l'âge de ses couples. TOUTES ses héroïnes ont entre 20 et 23 ans et TOUS ses héros plus de 30 ans. Manifestement, le côté un peu immature et jeune va pour une femme mais pas pour un homme à ses yeux ? Ca a quand même un petit côté paternaliste à mon goût...
En plus, bien sûr, tous ses héros sont millionnaires/milliardaires alors que les héroïnes enchaînent les boulots pas toujours bien payés. Rose M. Becker souffrirait-elle d'un Syndrome de Cendrillon ?
Par contre, ses personnages masculins sont toujours gentils et respectueux de ses personnages féminins, ce que j'apprécie particulièrement.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce dernier tome (sans compter les deux optionnels) n'aura pas réussi à sauver cette série à mes yeux.

L'enquête de celui-ci n'est de nouveau pas vraiment passionnante ni approfondie.

Maintenant parlons du plus gros problème du bouquin : Arizona.
Ce qu'elle a vécu est terrible, vraiment. Elle passe son temps à essayer de prouver qu'elle est adulte, mais l'autrice a raté le coche avec sa personnalité parce qu'elle ressemble plus à une ado en colère, surtout dès qu’elle ouvre la bouche. Elle n’est pas non plus toujours sympathique, ce qui fait que je ne me suis pas vraiment attachée à elle. A part son physique de bombe sexuelle (qui attire TOUS les hommes et est répété en long, en large et en travers pendant tout le bouquin), elle n'a pas grand-chose d'attirant.
Spencer est un vrai chevalier. Il veut voir Arizona comme une petite soeur et la sauver de son horrible passé mais a très envie de coucher avec elle quand même (!). Ca m’énervait qu’il passe son temps à la manager (comme les trois machos des tomes précédents d’ailleurs).
Spoiler(cliquez pour révéler)
Et le truc d'embrasser sa voisine devant Arizona et que cette même voisine raconte à celle-ci les détails de ses relations sexuelles avec le héros, à quel moment est-ce supposé être une bonne idée pour la future romance ?!?[/spoiler]

Indépendamment, les deux personnages principaux avaient donc du potentiel, mais c’est là que le bât blesse : le couple ne fonctionne pas du tout à mes yeux !
Impossible d'imaginer qu'un homme de 32 ans comme Spencer, mature, intelligent, posé, avec un passé pas facile non plus (sa femme a été assassinée trois ans plus tôt) puisse être attiré par une femme comme Arizona. Pas forcément à cause de son âge, mais à cause de son immaturité.

Ajoutons encore que la façon dont sont traités les traumatismes d'Arizona pose vraiment problème.
Elle a servi d'esclave sexuelle pendant des semaines dans un réseau de traite humaine, on l'a droguée, violée, battue, torturée, on a essayé de la noyer... Et Jackson a opté pour quoi pour l’aider ? Il l'a envoyée dans une école pour jeunes filles où on lui a enseigné l'étiquette et les bonnes manières (WTF ?!?). Psy ? Thérapie ? Groupe de soutien ? Personne n'a eu l'idée apparemment. Non non, au lieu de ça, Lori Foster a décidé que c'était une super idée de l'isoler du monde réel (à travers ses autres personnages), de la mettre dans une relation sexuelle avec un homme beaucoup plus âgé et mature qu'elle (11 ans de différence). C'est vrai quoi, pourquoi s'embêter à vivre dans le monde réel et à surmonter ses traumatismes quand il suffit d'une bonne partie de jambes en l'air avec un mec qu'on connaît à peine pour s'en remettre en quelques jours (trois pour être précise) ! Surtout pour une ancienne esclave sexuelle ! Il y a vraiment quelque chose qui n'allait pas là-dedans...
On va également passer sur la fin[spoiler] où Arizona tient le bébé d’Alani dans les bras et que Spencer lui dit que ça devrait lui donner des idées… On se calme ! Elle n’a que 21 ans et a été vendue comme esclave sexuelle par son propre père quand elle avait à peine 17 ans !?!
D'ailleurs, ça amène une des plus grosses incohérences du bouquin : pourquoi est-il dit qu'Arizona n'a jamais appris à interagir correctement avec les autres ? Elle n'a été vendue qu'à 17 ans, avant ça elle avait une vie quasiment normale (elle allait à l'école, faisait les courses, sortait, etc), donc elle côtoyait des gens tous les jours. Qu'elle se sente décalée par rapport à ce qu'elle a vécu et qu'elle ne sache plus trop comment nouer contact, ça se comprend, mais pas comme si elle n'avait jamais appris, ça n'avait aucun sens ![/spoiler]

Pour le bilan de cette série, je dirais que si vous devez en lire un, contentez-vous du premier. C'est le seul qui était plutôt pas mal et où les deux membres du couple sont matures (la trentaine, alors que tous les autres couples sont composés de femmes ayant moins de 25 ans et d'hommes ayant plus de 30 ans. A croire que passé 30 ans, nous sommes périmées, nous les femmes).
J'ai aussi eu un gros problème avec un aspect précis des couples : les femmes sont complètement isolées ! [spoiler]Elles ne sortent pas des maisons au milieu des bois dans lesquelles elles vivent, ne vont pas au restaurant, boire un truc, faire du sport ou des loisirs à l’extérieur, faire les boutiques, aller chez le coiffeur (c'est Matt, un ami de Chris, qui vient leur faire des soins à domicile)… Chaque fois qu'il y a une course à faire, c'est Chris qui s'en charge ou commande sur internet. Si Molly, l'héroïne du premier tome, est pas mal à l'intérieur à cause de son boulot et que ça peut se comprendre (elle est écrivaine), cela se répète pour TOUTES les autres : Priss fait des recherches pour Trace sur son ordinateur, Alani arrête son activité de décoratrice (en plus qu’elle attend un bébé) et Arizona se retrouve à bosser avec les gars (sortir en mission, je n’appelle pas ça sortir dans le monde réel personnellement).
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je n'ai pas aimé ce troisième tome.

L'histoire est lente, pas assez étoffée et surtout très bizarre.
Je ne sais pas pourquoi l'autrice a pensé que c'était une bonne idée de commencer le récit avec Jackson en train de vomir au-dessus des toilettes et amnésique de sa première nuit avec Alani, mais ce n'était franchement pas terrible.
Ensuite, on a droit à pas moins de cinq chapitres sur Jackson essayant de soutirer des détails sur leurs prouesses sexuelles à Alani, cinq chapitres !?! De même, il faut chaque fois au moins cinquante pages pour décider de faire quelque chose tout le long du livre, le tout entrecoupé de discussions interminables (tournant en rond ou sur le sexe en général), c'était vraiment tuant.
Même les méchants étaient mauvais dans ce bouquin, uniquement de la caricature et de la bêtise, avec tout qui se règle en deux secondes à la fin.

Je n'ai pas apprécié le couple principal.
Alani est niaise, mollassonne et cruche, elle fait tout ce que lui dit Jackson (ou son frère Trace ou Dare ou n'importe qui en fait) sans broncher. On essaie de la faire passer pour une jeune femme intelligente, mais c'était raté à mes yeux. Elle passe son temps à essayer de soutirer les vers du nez du héros et, quand il se décide enfin à parler, elle ne veut plus savoir ! Pire encore, elle pose toujours mille questions quand il ne le faut pas !
Quant à Jackson, je l'ai trouvé hyper lourd et un peu con. C'est un obsédé sexuel, il ne pense, ne respire, ne parle QUE de sexe, c'est insupportable ! Sa maison est remplie de femmes nues (en photos, en peintures, en objets). Il se permet aussi de commenter le physique d'autres femmes (Molly, Priss, Arizona ou d'autres) devant Alani, sans aucun respect pour les sentiments de celle-ci.

Enfin, il y a des moments vraiment malvenus, comme quand ils ont des conversations avec détails sexuels devant le frère d'Alani (WTF ?!?). Cette même héroïne qui ne connaît pas la pilule du lendemain apparemment (personne aux USA ne connaît donc cette pilule ?!?) et, jusqu'à la fin, se demande si elle est enceinte. Il faut croire qu'elle ne connaît pas non plus ce qu'on appelle un test de grossesse.
Et on va passer sur le paternalisme et le machisme des personnages masculins sur les personnages féminins. C'est déjà le deuxième couple (après celui de Priss et Trace) où le gars à la trentaine et la fille moins de 25 ans et qu'il la traite comme une gamine qu'il a envie de sauter (tout de même) !

Au final, la seule chose que j'ai trouvé intéressante dans ce bouquin, ce sont Arizona et Spencer, même si je redoute le schéma vu qu'elle a à peine 20 ans et lui 32...

Je vais donc lire le quatrième et dernier tome, j'espère ne pas être déçue.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Deuxième tome bien, même si je l'ai trouvé en-dessous du premier.

L'histoire est plus noire puisqu'on plonge complètement dans le trafic humain qui n'était qu'effleuré dans le premier volume. C'est vraiment horrible que des monstres fassent subir ça à des gens (encore plus quand on sait que ça existe dans la réalité).

Le couple était pas mal. Je me suis moins attachée à eux qu'à Molly et Dare, sans doute parce que l'histoire se déroule sur un laps de temps assez court et donc ça paraissait moins crédible.
Priscilla était courageuse quoiqu'un peu naïve (mais ça peut se comprendre vu son enfance). J'ai apprécié qu'elle tienne tête à Trace et lui désobéisse. Après tout, c'est une adulte et Trace n'a aucun droit de tout décider pour elle.
J'ai eu plus de peine avec le héros justement parce que je le trouvais parfois trop autoritaire et borné. J'ai aussi peu goûté sa jalousie et possessivité extrêmes (y compris envers des amis gays de Priscilla). Non, ce ne sont pas des preuves d'amour, mais bien d'un manque de confiance en soi et en l'autre.

Le plus gros bémol pour moi a été
Spoiler(cliquez pour révéler)
le début de la relation du couple. Il y avait un peu trop de prétextes pour mettre Priscilla nue ou à devoir subir les gestes intimes de Trace (notamment la fouille au corps beaucoup trop poussée) et du coup je n'ai pas aimé la façon dont ça commençait.

Il y a aussi certaines incohérences, notamment le fait que le méchant, Murray, est complètement paranoïaque niveau sécurité mais qu'il fait de Trace son homme de confiance au bout d'à peine trois semaines qu'il est à son service...

Ça reste un volume plaisant et j'enchaîne la suite sur Alani et Jackson avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Premier tome sympa qui donne envie de lire les autres.

L'histoire est intéressante et bien dosée, bien que tout se règle un petit peu trop abruptement à la fin à mon goût.

J'ai apprécié les personnages également, ils sont plutôt bien construits, humains et réalistes. Ils ont chacun leurs forces et leurs faiblesses. Chris apportait une petite dose d'humour agréable. Les deux "filles" du héros apportaient quand à elles une petite touche de tendresse, en plus de la relation du couple principal.
Un bémol cependant :
Spoiler(cliquez pour révéler)
je n'aimais pas quand Dare embrassait Molly par surprise ou de force, ça fait trop agression sexuelle pour moi.


Un bon moment et j'enchaîne sur le tome 2 avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
*** Son ami, son amant - Paula Roe ***

Bof, je n'ai pas tellement aimé cette première histoire.
Je me suis ennuyée, ça oscille entre niaiserie et prises de tête perpetuelles.
Les personnages ne sont pas approfondis et j'ai trouvé que Kat était une pleurnicheuse qui ne savait jamais ce qu'elle voulait. Elle m'a beaucoup agacé. Je n'ai pas aimé non plus le fait que Marco force Kat à aller sur son île au début, ce genre de coercition ne passe pas avec moi.
Si vous n'avez rien d'autre à lire...
A noter qu'on peut retrouver les histoires de Connor et Luke, les deux amis du couple, dans d'autres livres de cette autrice.


*** Séduite par un Westmoreland - Allison Leigh ***

Je n'ai pas du tout aimé cette deuxième histoire.
Je me suis profondément ennuyée du début à la fin.
Kalina semble avoir du caractère mais ce n'est qu'une illusion. Elle fait un peu la tête mais cède quand même à tout. Micah était insistant (dans le mauvais sens du terme, c'est-à-dire lourd).
Il y a aussi un problème de consentement, d'abord par Micah puis par Kalina. Et cette dernière ne voit rien à redire d'être qualifiée de "proie" par lui...
A noter que ce bouquin fait partie d'une longue saga sur la famille Westmoreland de cette autrice.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Je n'ai pas accroché à ce bouquin.

Déjà je ne comprends pas le titre en français alors que la moitié du récit concerne Lela.
L'écriture est bien mais j'ai trouvé l'histoire et les personnages vraiment bizarres et irréels :
Spoiler(cliquez pour révéler)
Béatrix amoureuse de son beau-père et qui finit pas coucher avec le veuf de sa mère, que ce dernier aimait d'ailleurs... L'ex-amant de Lela - qui a fait une partie à trois avec Béatrix et Lela - qui la pousse à coucher avec son patron tout en magouillant pour racheter l'entreprise de sa meilleure amie...[/spoiler]

Les moments sensuels mettent en scène un bon nombre de fantasmes [spoiler](triolisme, exhibitionnisme, voyeurisme...)
mais ne m'ont pas stimulés plus que ça, sans doute à cause du contexte. Il y a aussi un problème de consentement à de nombreuses reprises, chose que je ne supporte pas.

Les conflits à la fin sont aussi un peu trop vite expédiés et réglés trop facilement à mon goût.

Au final, je dois dire que je préfère les romans historiques de cette autrice que les contemporains.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Encore une jolie histoire de Kristan Higgins, plus sérieuse que son style habituel.

En effet, il est question de deuil, de rupture, de remises en question, de reconstruction de soi, de liens familiaux.
On y retrouve tout de même l'humour de l'autrice à de nombreux moments, sa description typique des petites villes américaines et un chien bien sûr !

Le côté romance reste assez secondaire mais ça ne m'a pas dérangé parce que le livre ne manque nullement d'émotion. Ces deux soeurs sont très touchantes.
J'ai trouvé tous les personnages humains et assez réalistes. Personne n'est parfait dans l'histoire, chacun a ses failles et ses points forts.

J'ai en tous cas passé un bon moment et je le recommande. Ne vous laissez pas décourager par le début qui peut paraître assez longuet, il est nécessaire pour la mise en place du reste du bouquin.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Romance historique old school et ce n'est pas un style que j'apprécie. J'ai de la peine avec la conception des rapports entre femmes et hommes assez sexiste de l'époque qu'on y retrouve souvent (entre autres)...

Ainsi donc, nous avons un viking viril (mais au brushing impeccable) enlevant une jeune vierge qui va se rebeller juste pour la forme. Il ne faudra pourtant que quelques jours pour qu'elle tombe en pâmoison devant lui, oubliant tous ses griefs.
Pendant ce temps, le "héros" se fait force de la convaincre de partager sa couche à l'usure (oui parce que dans l'esprit de l'autrice, forcer la main petit à petit pour arriver à ses fins, ce n'est pas du viol => merci pour cette belle démonstration de culture du viol !).

En parallèle, il n'y a malheureusement pas grand-chose. Tous les sujets qui auraient pu être intéressants sont survolés.
Et que penser de la fin :
Spoiler(cliquez pour révéler)
le frère cadet, Bjorn, les a trahis ce qui a entraîné la mort du frère aîné, Olav, et Alaric ne fait... rien ! Il laisse son cadet continuer à vivre tranquillement parmi eux !?!


Vous l'aurez compris, je n'ai pas aimé.
Mais si vous appréciez ce style, laissez-vous tenter.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
date : 18-08
Je n'ai pas trop aimé ce dernier tome (et le quatrième sur Maria ?).

Si j'ai apprécié Clara, je n'ai pas supporté Craig/Logan.
Leur histoire ne m'a pas fait rêver et je suis sidérée que l'héroïne ait passé l'éponge à la fin sur les mensonges et les manipulations du personnage principal masculin. Quelqu'un capable de se comporter comme ça ne mérite pas qu'on lui accorde sa confiance, quoiqu'il fasse pour se "rattraper" ensuite, en plus qu'il ne respecte pas l'éloignement et l'absence de contact que lui demande Clara (donc il ne respecte pas sa volonté et ses sentiments).

De cette série, je ressors déçue car il n'y a que le premier tome que j'ai apprécié.
Pas mes écrits favoris de cette autrice assurément.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Ce troisième et dernier tome m'a plu autant que les deux autres, voire même un peu plus.

J'ai apprécié l'histoire et les personnages. Megan et Alex forment un couple très attachant.

Deux éléments qui manquaient un peu dans les tomes 1 et 2 sont présents ici : l'humour (principalement à travers le meilleur ami de Megan, Chris) et le fait que Megan a des amis et un travail (et qu'elle interagit avec eux). Ca m'a moins donné une impression de vase-clos, contrairement aux livres précédents de la série.

L'ambiance de la Nouvelle-Orléans est toujours bien présente, avec son Quartier Français, ses vieilles maisons, ses fantômes, légendes, démons et le vaudou. C'est un des points les plus réussis.

Cette trilogie n'a pas été un coup de coeur mais j'ai passé un bon moment.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Aussi plaisant que le tome 1.
Le schéma narratif est assez semblable mais j'ai préféré les personnages de ce deuxième tome.

Sara est attachante, de même que Gabriel.
Ils ne sont pas parfaits et très humains tous les deux, luttant ensemble contre leurs addictions respectives tout en menant l'enquête pour rendre justice à des femmes innocentes proches d'eux (et davantage liées qu'on ne le pense au premier abord).
Leur relation se construit lentement et progressivement, ce qui ne plaira pas aux impatients. Personnellement, j'ai aimé, surtout l'écoute, le respect et le soutien qu'ils se montrent mutuellement du début à la fin.
Par contre, il faudra m'expliquer comment Sara a fait pour être médecin légiste à 20-21 ans (elle en a 28 et pratique depuis 7-8 ans) ! A moins d'être un génie et d'avoir fini ses études en un temps record, c'est impossible.
Concernant Gabriel, la seule chose qui m'ait dérangée, c'est son usage de la prostitution, j'ai toujours de la peine avec ça, quelles que soient les moeurs ou l'époque (je suis contre la marchandisation du corps humain).

Ca manque un peu d'action, mais les enquêtes passée et présente sont intéressantes et mises habilement en parallèle, ainsi que les rebondissements.
Et toujours ce climat agréable de la Louisiane, avec ses mystères, ses démons et son Quartier Français qui donnent une ambiance bien particulière à cette série.

Un bon moment et je m'attaque à la suite avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0
Pas mal.

Il se dégage une ambiance inédite dans ce roman, sans doute parce que l'atmosphère de la Louisiane est assez bien retranscrite : la moiteur et chaleur, la végétation, les marais, le côté sauvage de la nature, les vieilles plantations, le Quartier Français, les légendes et démons.

L'histoire est intéressante et donne envie de lire la suite.
Les personnages sont également complexes et plutôt bien étoffés. Personne n'est tout blanc ou tout noir, chacun a des défauts et des qualités (même les démons).

Dans les points négatifs, je dirais que j'ai eu un peu de mal avec l'héroïne, qui était exaspérante avec son côté Mère Morale.
De même, Damien était une personne assez détestable dans sa jeunesse (et malgré ses explications à la fin, je n'ai pas vraiment compris pourquoi il avait fait un pacte avec le démon pour obtenir l'immortalité).
La plus touchante était Marie, ses souffrances m'ont vraiment fait mal.
Autre point très négatif pour moi :
Spoiler(cliquez pour révéler)
le fait que parfois Damien ou Maria forçaient la main à l'autre niveau sexuel. Ca ne me plaît pas du tout ce genre de choses, j'aime que tout soit fait dans le consentement mutuel.


Au final, un bon moment sans être un coup de coeur et je lirai les autres volumes avec plaisir.
Avez vous apprécié ce commentaire ? 0