Votre profil Booknode a été créé !

Vous êtes  
 
Votre année de naissance  
 
Découvrez
vos lectures
de demain
Nouveau ? Inscrivez-vous, c'est gratuit !
En cliquant sur "Je m'inscris" j'accepte les CGU de booknode
- Créez votre bibliothèque en ligne
- Découvrez des livres proches des vos goûts
- Partagez votre passion avec d'autres lecteurs

Commentaires de livres faits par Vitany

Extraits de livres par Vitany

Commentaires de livres appréciés par Vitany

Extraits de livres appréciés par Vitany

Les plus récents d'abord | Les mieux notés d'abord
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Tout d'abord, je tiens à dire que ce que j'estime très dangereux dès le départ, c'est le WARNING pas assez clair quand il n'est pas carrément inexistant pour les livres de Dark Romance ! => mes trois précédents essais n'avaient AUCUN warning (Percée à nue, Twist me - qui est même classé comme "New adult dark erotic novel" ou Tears of Tess)
Pour celui-ci, parler de "consentement ambigü" alors que ce sont des viols, ce n'est pas ce que j'appelle un warning par exemple…
Pour un genre aussi "tordu" que celui-ci, je trouve ça hyper important, surtout que ces livres sont assez facilement accessibles sur internet par n'importe qui, quel que soit l'âge ! Ceci étant dit…


Après mes précédents essais en Dark Romance et après avoir lu de très nombreuses critiques sur amazon.com et goodread, y compris sur les volumes suivants, j'ai décidé de ne pas lire ce bouquin finalement.
Je ne comprends pas comment on peut classer et considérer ce genre d'abomination comme des romances (horreur, thriller, polar, etc, je veux bien... mais romance, même dark, NON QUOI !).

Par ailleurs, comme par hasard, c'est toujours une femme (de préférence jeune => 18 ans bordel !!!) qui est enlevée, torturée, violée, battue, dégradée et j'en passe et qui, comme par hasard, tombe "amoureuse" de son bourreau…
Et sérieusement, ça vous fait fantasmer un mec qui viole et torture une femme (enfin, plutôt une fille dans ce cas vu son âge et sa virginité) ?!? Vous trouvez ça stimulant et érotique ?!? O__O
=> parce qu'en classant ce bouquin comme dark erotica, ce n'est rien de moins qu'une érotisation du viol et de la torture ! Bon sang, cette fille est dressée à ressentir du plaisir à être violée et torturée ?!?!?!? Et après, on appelle ça "consentement ambigu", clair que ça sonne fichtrement mieux hein ! (Le consentement sexuel n'est JAMAIS ambigu ! Si le consentement n'est pas sûr, c'est que ce n'en est pas !)

Alors je me pose quelques questions pour celui-ci particulièrement :

- au vu de ce qu'a manifestement vécu le "héros" et qui devrait nous apporter une soi-disant compassion ou obligeance envers lui (sérieusement ?!?), pourquoi lui n'est pas tombé amoureux de son "violeur/ravisseur/tortureur" ?

- en quoi le fait de kidnapper et détruire de toutes les manières possibles une jeune fille parfaitement inconnue pourrait-il l'aider à se venger ?

- quelle est "l'excuse" pour toutes les autres femmes qu'il a détruites et vendues comme esclaves sexuelles avant ? (puisque celles-ci n'étaient pas destinées à sa vengeance)


Lisez donc "La moitié du ciel" de Sheryl WuDunn et Nicholas Kristof.
Ou encore "Trafic de femmes" de Lydia Cacho.
Ca c'est la réalité du monde et de ce que vivent les esclaves sexuelles… Après, revenez me dire que c'est normal et trop cool d'essayer de tourner des histoires pareilles en quelque chose de "romantique", "sexy" et "sensuel/érotique"…

les bouquins sont ici :
http://efesbahis41.com/la_moitie_du_ciel_01027233
http://efesbahis41.com/trafics_de_femmes_01191553


Quand je me suis essayée à la Dark Romance, je ne m'imaginais pas du tout ça je dois dire… Ce genre d'histoire n'a strictement rien de romantique, je ne comprends pas que ce soit classé dans "romance"… Je m'attendais à des histoires très noires ou dans un milieu très noir et dur (guerre, mafia, gangs, etc…) et à la limite, oui, que la fille souffre… MAIS PAS DES MAINS DU HEROS !!! Pour moi, on ne peut pas écrire une histoire d'amour avec un héros qui fait subir tout ça à l'héroïne (parce que c'est souvent dans ce sens) ! Et on ne tombe pas amoureux de son bourreau, ça n'a rien de crédible, surtout s'il vous traite comme ça ! (ou alors, appelons ça par son vrai nom, du conditionnement, et pas de l'amour !)

Après, j'aurai pu comprendre si on avait classé ces bouquins dans le genre psychologique (et encore, psychologie vraiment tordue et extrême), mais dire, à la fin, "quelle magnifique histoire d'amour", c'est une blague ?!? On peut aimer un livre très noir et glauque, mais il ne faut pas perdre de vue la réalité à mon sens ! Là, on parle de viol, torture, destruction mentale et j'en passe du personnage masculin sur le personnage féminin ! COMMENT peut-on trouver qu'il y a de l'amour dans ça ? Ce n'est pas de l'amour, c'est de la dépravation humaine ! Pour qu'il y ait de l'amour, il faut du partage, du consentement, du respect… dans ces bouquins, il n'y a rien de tout cela, ce n'est que de la noirceur et de la malveillance, de l'obsession et de la violence…

Ce qui me dérange donc le plus dans la Dark Romance, c'est le classement dans "romance" et les commentaires qui trouvent que ce sont de magnifiques histoires d'amour…
J'ai lu des bouquins très durs, comme "Séquestrée" de Chevy Stevens, où j'ai été remuée et profondément touchée et horrifiée de ce que vivait l'héroïne… mais ça n'a pas été tourné en histoire d'amour et c'est pour ça que j'ai apprécié ces livres !

Une lectrice de goodread a décrit sa lecture comme : regarder un ours se faire torturer pour qu'il danse... et considérer du coup que l'ours veut et aime danser et éprouve de l'affection pour son dresseur...
Je ne peux qu'être d'accord avec cette description !

Allez, bonne lecture, je vous laisse pour aller retrouver mes vraies romances (érotiques ou non) où les protagonistes se traitent avec respect et amour… Et si un jour un Dark Romance apparaît où le héros ne violera, battra, torturera et détruira pas l'héroïne mais que ce seront "eux contre le monde cruel dans lequel ils vivent", qu'on me prévienne et je le lirai parce que CA ce serait de la dark romance à mes yeux !



PS : j'encourage toute personne à lire ne serait-ce que la page wikipedia sur "la culture du viol" et à comparer avec les livres de Dark Romance, qui sont à mon sens la démonstration la plus extrême et l'expression noir sur blanc de cette "culture"…
Je considère d'ailleurs que pour écrire des trucs pareils, ces auteurs doivent être profondément sadiques et misogynes.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +84
date : 23-04-2015
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

Je crois que je ne suis définitivement pas une adepte des "Dark Romance"... (COMMENT peut-on trouver ce genre d'histoire romantique ?!?!?!?!)

Ce livre m'a en fait profondément choquée...

Nora est traitée tout du long comme une vulgaire poupée gonflable par Julian, corvéable selon son bon vouloir quand ça lui prend, sans aucun respect pour ses sentiments ou ses désirs (elle n'a même pas le droit d'exprimer ses sentiments - la colère par exemple - sans être "punie")... quasiment toutes les scènes de sexe sont des viols... personnellement, ça ne me fait pas du tout fantasmer qu'une pauvre fille de 18 ans vierge se fasse violer par son "trop beau" ravisseur (remplacez le canon par un mec répugnant physiquement, c'est toujours aussi "romantique" du coup...?).
Le fait qu'elle éprouve du plaisir (qui est une réponse mécanique à un stimulus physique approprié) ne change rien au fait que l'acte est immonde ! (encore plus que de toute évidence, comme le dit Gatou29, elle était attirée par lui donc il aurait très bien la conquérir de manière "traditionnelle")
Spoiler(cliquez pour révéler)
Je rajouterai également que les raisons de son attirance pour Nora au départ - elle lui rappelle une fillette qu'il a connu quand il était enfant - sont plus que douteuses à mon goût et son comportement est d'autant plus incohérent quand on connaît l'histoire (il se reproche d'avoir essayé de protéger la fillette, de n'avoir pas pu éviter ce qui lui est arrivé - viol et mort - mais... il viole et maltraite Nora ?!? O_O)

D'ailleurs, comment peut-on sérieusement fantasmer sur cet homme (mis à part son soi-disant physique de rêve) ?!? Parce que, franchement, c'est un sociopathe ce mec ! Les personnes qui le trouvent "trop génial" voudraient-elles échanger leur place avec Nora ?!? (ah mais non, puisque Nora n'a pas le choix, vous ne l'auriez pas non plus du coup !)
A part du dégoût et de l'horreur, il ne m'a rien inspiré… Et à la fin du bouquin (même tout le long en fait), je dois dire crûment - alors que je suis plutôt une pacifiste - que la seule chose que j'avais envie de faire, c'est lui taillader les couilles avec un cutter (et tout le reste par la même occasion)...[/spoiler]

Le personnage de Beth m'a profondément dérangé dans son attitude également... cautionner les actes de son "patron" et reprocher à Nora son manque de gratitude envers Julian, surtout connaissant son histoire (elle a été vendue et a dû se prostituer) est révoltant ! tout ça parce qu'elle lui est reconnaissante d'avoir sauvé sa vie ?!?
Passons également sur la réaction (ou plutôt non-réaction) des parents de Nora : leur fille disparaît pendant plus d'un an et c'est comme si ça ne les affectait absolument pas...

Et je n'arrive pas à comprendre comment on peut tomber "amoureuse" d'un homme qui vous enlève, vous séquestre, vous viole et vous bat... ça me dépasse complètement ! (c'est du conditionnement ça, pas de l'amour pour moi).
Nous vendre cette histoire comme une magnifique histoire d'amour, une romance, me donne envie de vomir !

[spoiler]D'ailleurs, la preuve que l'autrice est vraiment tordue… la première pensée que Nora a après que Julian l'ait violée la première fois :

" comment ai-je pu rester là et laisser Julian me faire l'amour ?"

L'AMOUR ?!? Il ne lui a pas fait l'amour, il l'a violée !!! Appelons un chat un chat quoi ! CA, ce n'est pas faire l'amour ! (ou alors je ne sais pas quel genre de relations sexuelles a vécu Anna Zaires dans sa vie…)
Faire l'amour, c'est un partage entre deux adultes totalement consentants ! CA, ce n'est pas du partage ! Ce n'est pas du consentement !
Par ailleurs, écrire des scènes de viols et tortures exactement de la même façon que des scènes de livres classiques érotiques ou de BDSM où les protagonistes sont consentants, c'est quoi le but exactement si ce n'est d'érotiser (ou plutôt de tenter d'érotiser) ces actes immondes ?!?
Anna Zaires est vraiment tordue dans sa tête à mon avis...


En bref, je crois qu'au niveau de ce genre de scénario, dont la crédibilité est proche de zéro à mon goût et qui ne me fait absolument pas fantasmer, je vais en rester là… et au grand JAMAIS je ne recommanderai ce livre à qui que ce soit !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +57
ATTENTION ! LECTURE EXTREME A NE PAS METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS !

La Dark Romance, je crois que définitivement, je n'y arrive pas et c'était mon dernier essai… En fait, ça ne correspond pas du tout à ce que je m'imaginais au départ sous cette appellation… Je pensais que les deux héros souffriraient, qu'ils seraient dans un climat très dur (guerre, mafia, gangs, etc…), mais je ne pensais pas qu'il s'agissait du héros qui infligeait lui-même des horreurs à l'héroïne !

On peut créer une histoire très sombre, mais ce besoin (dans tous les romans Dark Romance que j'ai lues) d'humilier, rabaisser, violer, battre, torturer et détruire le personnage principal féminin, qui au final termine quand même par aimer ça, c'est pas possible pour moi ! (si c'était dans un livre d'horreur, un thriller ou un polar, à la limite ok, mais pour une "romance", même dark... non quoi !)

Si c'était l'héroïne contre les méchants, mais qu'au moins le personnage principal masculin était gentil et doux avec elle (lui qui la protège contre le monde cruel), je veux bien... mais faire subir les pires horreurs à une femme et qu'au final elle tombe amoureuse de vous, ça n'a pas de sens !
Spoiler(cliquez pour révéler)
A noter qu'on essaie de faire passer Q pour un homme honorable qui récupère des femmes détruites par l'esclavage sexuel et abusées pour les aider à se reconstruire puis les renvoyer chez elles… et là, il tombe sur une femme non détruite et au lieu de la renvoyer direct chez elle, il la détruit ?!? (oui parce que TOUT ce qui lui arrive d'horrible après - les viols, les maltraitances physiques et j'en passe - c'est sa faute parce qu'il l'a gardée ! => sans compter tout ce que LUI lui fait...)


Par ailleurs, concernant ce bouquin spécifiquement, je n'arrive pas à dépasser la réalité de la chose, car ce que subi le personnage féminin arrive VRAIMENT dans la vie de tous les jours à des femmes, des hommes et des enfants... mais sans tout le "romantisme" qu'on essaie de nous faire avaler ici ! Ca me révolte qu'on essaie de rendre romantique des horreurs que vivent des personnes dans la réalité !
Romanciser et érotiser les abus et l'esclavage sexuel, le kidnapping, le viol, la maltraitance, la torture et j'en passe, c'est écoeurant ! (imaginez juste de remplacer Tess par un enfant de, disons, 10 ans - mis à part l'âge, tout le reste serait pareil - c'est toujours aussi "érotique" et "romantique" ? Q est toujours un héros à vos yeux en imposant tout ça à un enfant plutôt qu'à une femme adulte non consentante ?)

Quand je lis une romance, c'est pour échapper à la dureté du monde, pour me faire rêver… et ça, en plus que le terme de "romance" accolé à ce genre de récit me dérange profondément, ça me balance juste toute l'horreur du monde dans la face, ça ne me fait vraiment pas rêver !

Je pense que pour écrire un récit tel que celui-ci (ou comme d'autres Dark Romance que j'ai testé comme Percée à Nue ou Twist me), il faut être profondément misogyne et sadique...

Vraiment trop tordu pour moi et je ne comprends absolument pas comment on peut trouver ce genre d'histoire romantique !


PS : Où est le WARNING !?!? Il me semble que pour un livre tel que celui-ci, c'est INDISPENSABLE !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +32
date : 05-05-2017
J'ai eu envie de m'arrêter déjà en lisant les clauses du contrat au tout début... Pourquoi, mais pourquoi ne l'ai-je pas fait ?!?

Alors en fait, nous avons tout ce que je déteste dans ce livre estampillé "romance" (et qui ne mérite absolument pas ce titre) :

- une héroïne girouette qui passe du "j'ai envie de lui taper dessus" à "je mouille ma culotte pour lui" toutes les trois pages ;

- un "héros" agressif, méprisant, rabaissant, humiliant, harceleur, obsédé, qui ne manque pas de rappeler à chaque moment à la femme qu'elle n'est qu'une chose qui lui appartient et qu'elle doit obéir à chacune de ses lubies ;

- un contrat d'esclavage (de mariage, arf ! laissez-moi rire, au vu des clauses, c'est clairement de l'esclavage => l'une d'elle dit par ex. qu'elle n'a pas droit de se refuser à lui s'il veut la culbuter, donc il a le droit de la violer en gros) ;

- des actes charnels forcés, de la violence gratuite, et surtout, de la violence contre l'héroïne (la fessée, faite TOTALEMENT sans consentement) ;

- un pseudo-mystère planant sur la vraie raison du contrat mais qui doit être bien bateau et n'excuse en rien le comportement de Lancaster envers Angeline.

Aucune chance que je lise la suite !
Et je trouve que la violence verbale et physique est beaucoup trop banalisée dans les romances. Je vois une différence entre deux caractères qui s'affrontent (comme dans "Beautiful Bastard" ou "Attrape-moi... si tu l'oses") et d'autres comme celui-ci.


PS : J'ai entendu parler des accusations de plagiat qui pèsent sur ce livre, j'ai donc fait quelques recherches...
Il est vrai que la fanfiction dite originale (qu'on peut trouver ici : http://m.fanfiction.net/s/7178957/1/Le) présente vraiment beaucoup de similitudes avec ce bouquin... En tous cas, à mes yeux, la notion de plagiat est justifiée à ce stade de ressemblance !
Tara Jones est donc une "autrice" bannie de ma liste de lecture définitivement !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +20
Que c'était pathétique...

Déjà, dès la première page, ça commence fort avec la description du héros par la reine des Faës : "il se dit que sa virilité à peine érigée ferait pâlir d'envie un étalon"... Bon, on sait déjà tout de suite que le héros en a une grosse, une TRES grosse (c'est hyper important) !

Commence donc l'histoire, soit que la reine des Faës adore le gros engin de Hawk, ce qui met en rogne le roi des Faës et son fou... Ceux-ci décident donc de se venger du héros en exauçant le voeu de son meilleur ami (du héros donc), à savoir de trouver une femme qui saura lui résister lui qui est tellement bon au lit et sait tellement bien utiliser son gros engin que toutes les femmes du pays (et même du pays voisin) sont passées par sa couche (environ 5000 milles d'après les estimations du héros lui-même)...

Alors bien sûr, comme en l'an 1500 et quelques, sa réputation de lover est trop bien installée, pour trouver une femme qui lui résistera, ils vont en... 1997 (époque Titanic, portables, télévisions, voitures, WC, douches, chocolat, etc...). Et ils tombent sur Adrienne, jeune femme désabusée qui s'est jurée de ne plus jamais craquer pour des beaux mecs, car tous des ordures !
Ah ! Et elle est de la Nouvelle Orléans aussi, parce que là-bas, berçant dans la magie et le vaudou (WTF ?!?), toute la populace est hyper ouverte d'esprit et donc Adrienne ne s'étonnera pas du tout de faire un bond de 500 ans en arrière dans le temps... Elle s'adaptera d'ailleurs parfaitement et immédiatement, et préfèrera même cette époque-là parce que dans les années 90, il y a des adultes qui tuent leurs enfants et des enfants qui tuent leurs parents... oui parce qu'en l'an 1500, personne ne tuait personne et l'infanticide ou le paricide, ça n'existait ABSOLUMENT pas !
L'autrice pourrait d'ailleurs ajouter quelques cours d'histoire à son emploi du temps... non parce qu'elle fait quand même déclamer du Shakespeare à Hawk alors que Shakespeare n'est... pas encore né !!! (entre autres aberrations)

Adrienne se retrouve donc sur les genoux d'un gros laird dégueulasse qui vient d'assassiner sa fille qui devait épouser le héros (mais ça alors, serions-nous face à un cas d'infanticide flagrant ?!?). Ni vu ni connu, il fera passer la splendide héroïne pour sa fille et elle épousera donc le gars...
Mais Hawk est trèèèèès beau... et Adrienne déteste les hommes trèèèèèès beau (enfin, ça elle le dit mais ça ne l'empêche pas de baver sur n'importe quel beau spécimen qui passe). Elle va donc repousser encore et encore Hawk qui lui est tombé amoureux au premier coup d'oeil et fait tout pour la "conquérir"...

Et nous assistons donc à la méthode de séduction version Néanderthal, où je te dis que je te laisse le choix, mais je te dis aussi que si tu ne me cèdes pas de ton plein gré, alors je te prendrais de force parce que c'est mon droit et que tu es ma femme... Oui... donc Adrienne a le choix entre se faire violer en douceur ou brutalement en fait... Nous avons donc droit à une pétée d'actes charnels forcés qui sont appelés "séduction" par l'autrice... moui... Madame Karen Marie Moning, je vous suggère très fortement de revoir vos définitions de "séduction" et "consentement"...

Bien sûr, Adrienne est trop la méchante parce qu'elle refuse de se faire culbuter alors que Hawk est teeeeelllement gentil avec elle... Oui parce si un mec se comporte correctement et gentiment avec vous, alors il a le droit de vous sauter, c'est une sorte de passe-droit voyez... *ironie ironie*
D'ailleurs, d'après certains commentaires ici-même, il semblerait que cette idée soit répandue... Alors je vais faire bref : à quel moment une personne doit-elle du sexe ? => JAMAIS !

Et quand Adrienne menace de lui échapper, alors il l'enferme, il détruit la reine du jeu d'échec qui lui permettrait de rentrer chez elle et il lui fout une cagoule sur la tête, lui lie les mains et l'emmène dans un endroit tranquille pour pouvoir "l'apprivoiser" à sa manière...

Ne parlons même pas du fait qu'il la baise comme un bourrin dès la première fois alors qu'elle est vierge (je vous rappelle que le gars est supposé être monté comme un cheval hein) !

Je me suis arrêtée après ça, j'en avais eu assez...

Cette histoire était vraiment pitoyable et écoeurante, je n'ai pas d'autres mots.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +17
Ce livre a été une immense déception pour moi !

L'histoire est riche, intéressante, avec un énorme potentiel, les personnages sont recherchés et complexes, quoique terriblement stéréotypés.

Mais je n'ai pas du tout adhéré à l'histoire d'amour de Jenna et Slaren ! (manque de bol, c'est ce qui constitue une grande partie du récit)

Alors déjà, les caractères masculins néandertaliens, j'ai beaucoup de mal...
Les trucs tels que "revendiquer sa femelle", "tu m'appartiens", "s'il la revendique, aucun autre mâle n'aura de droit sur elle", ça me reste particulièrement en travers ! Sérieusement, ça ne me fait vraiment pas fantasmer qu'on me revendique, me dirige et me gouverne comme si j'étais un objet ! Où est le romantisme là-dedans, je vois pas ! C'est si excitant qu'un mec qui se proclame votre seigneur et maître ne supporte pas qu'un autre vous parle ou vous effleure ?!?
Jenna était un peu cruche je dois dire... Entre lui filer le carnet dès le départ (le seul et unique exemplaire en plus !), accepter l'attitude détestable de Slaren envers elle (dès le départ aussi), et recoucher avec lui juste après qu'il lui ait expliqué ce qu'ils ont fait :
=> "Jenna, nous avons quasiment exterminé ta race"
=> "Oh, vous êtes trop méchant, je vous hais !"
=> "Jenna, je t'emmène prendre l'air une demi-heure, tu en as besoin"
=> "Oh merci Slaren ! J'ai trop envie de toi même si tu as quasiment exterminé ma race ! Recouchons ensemble !"

Ensuite, le truc de l'attirance irrépressible, je veux bien à petites doses, mais pas au point d'oublier en permanence son cerveau et sa conscience !
De plus, il y avait des passages où Slaren ne demandait même pas l'avis de Jenna avant de se jeter sur elle ! (par exemple quand il l'embrasse de force juste après lui avoir tout dit)

Et alors LE truc qui n'a pas passé du tout pour moi, c'est le pardon de Jenna... Déjà que, dès le départ, tout le monde part du principe qu'elle finira par pardonner... Alors excusez-moi, mais Slaren n'a pas oublié son anniversaire ou l'a trompé avec une autre, il a participé volontairement et pleinement au génocide de la race humaine qui a fait des MILLIARDS de victimes !!!
Expliquez-moi comment on peut pardonner un truc pareil et faire comme si de rien n'était, et ce en quelques semaines ?!? (vous vous souvenez de la femme enceinte statufiée de froid ? Et du petit enfant de 5 ans avec sa mère ? Parce que moi, je peux pas oublier qu'il y en a eu des milliards comme ça, des enfants, des bébés, des femmes, des hommes, des grands-parents, des parents, des frères et soeurs, etc…)

L'autrice a usé et abusé de nombreuses facilités tout au long de son récit pour régler les problèmes, du coup, beaucoup de réactions des personnages (particulièrement Jenna et Slaren) étaient totalement illogiques et improbables !
Spoiler(cliquez pour révéler)
Le pire était quand même quand Jenna s'enfuie du complexe et tombe - bien sûr - sur des méchants militaires qui la torture ! Comme ça, elle est super contente que Slaren vienne la sauver, le gentil Slaren qui ne manquera pas de massacrer tous ceux sur son passage par vengeance, y compris ceux qui n'avaient rien à voir avec les tortures de Jenna ! (faudra m'expliquer à quel moment on est sensé apprécier Slaren exactement, c'est un monstre sanguinaire !)
Et je suis certes totalement contre la torture, mais je ne peux reprocher aux militaires d'être suspicieux quand une jeune femme seule débarque en pleine nuit de nulle part, apparemment en pleine santé alors que les survivants agonisent et qui connaît le nom ultra-secret du virus informatique qui a créé un blackout mondial ! Et leur sortir, la bouche en coeur, qu'ils sont paranoïaques ?!? Et Slaren qui ne comprend pas pourquoi elle a été torturée ?!? Sont-ils stupides ou bien ???[/spoiler]
Slaren ne ressent même pas de culpabilité pour ce qu'il a fait et tout le sang qu'il a sur les mains, il éprouve un semblant d'émotion parce qu'il ressent la douleur de Jenna et que ça lui fait mal dans son pauvre petit coeur froid... Pauvre chéri !!!
[spoiler]Tout le passage de fin où on apprend l'histoire de Sienna et que c'est ce qui a déclenché la haine pour les humains tapie en Slaren, c'était vraiment minable comme excuse ! OK, ils ont vengé (cruellement) Sienna avec ses frères, mais du coup, tu adhères après au génocide de tout le reste de la race humaine, y compris tous les innocents ?!?


Belinda Bornsmith avait des idées excellentes et son récit était prenant, mais elle a fait une grave erreur, elle n'explique JAMAIS la raison de la haine si profonde des Dzellis pour les humains... Soit, il est dit que les Dzellis ont vécu une quasi extermination des siècles auparavant, mais depuis, ils vivent parmi les humains sans être inquiétés (en cachant leurs pouvoirs, certes, mais c'est à peu près tout) et du coup, il n'y avait aucune excuse pour la vengeance cruelle qu'ils ont mis en place... S'ils avaient été persécutés et en guerre avec les humains depuis des siècles, on aurait à la limite pu comprendre un peu (et encore ! Ce n'est absolument pas à mes yeux une raison pour ce qu'ils ont fait !), mais quand on vit dans une paix relative depuis aussi longtemps, comment justifier un pareil génocide au nom d'un conflit vieux de plusieurs siècles ?!? Et du coup, à part Ryala qui ressent de la culpabilité (même si elle a laissé faire), je ne me suis attachée à aucun Dzellis puisqu'ils ont tous totalement adhéré voire participé à cette boucherie ! Et concrètement, lequel des frères Karg a fait le pire ? Je vous le donne dans le mille : Siyin ! Vous savez, le soi-disant plus gentil des frères qui a créé le virus informatique Rebirth responsable d'un blackout complet (plus d'électricité, de chauffage, de télévision et téléphone, d'appareils électriques dans les hôpitaux, etc...) et ce juste avant le pic glaciaire, histoire qu'un max d'humains ne s'en sortent pas... eh oui !
Ils sont censé être plus évolués que les humains et vivent depuis des siècles et ils pratiquent encore la loi du Talion (oeil pour oeil, dent pour dent) qui est une aberration totale ?!?

Et dès le départ, les Dzellis critiquent les humains, les accusent de détruire la planète mais... ils font exactement pareil (ils ont des voitures, la technologie, des armes, ils mangent comme nous… => et d'ailleurs, comment se portent la faune et la flore après leur petite plaisanterie glacière ?) ! Expliquez-moi donc ce qui les différencie des humains si ce n'est un caractère général beaucoup plus agressif et primitif ?
J'ai particulièrement apprécié (ironie) la société manifestement rétrograde des Dzellis... Vous avez remarqué que les femelles ne font pas partie des hautes sphères décisionnelles, elles sont quasi toutes dans les tâches subalternes (la plupart du temps comme exutoire sexuel des mâles d'ailleurs, elles sont plus ou moins à leur disposition...)

Je vais tenter le deuxième volume parce que l'histoire de base m'intéresse quand même et j'aimerais bien savoir comment ça va évoluer, mais j'y vais à reculons je dois dire...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +12
date : 10-05-2015
J'ai arrêté avant la fin tellement je m'ennuyais...

Il ne se passe strictement rien, les deux personnages principaux ne sont absolument pas réalistes, c'est sans arrêt les mêmes répétitions (au bout de la vingtième fois en 10 pages, c'est bon, on a compris que Brooke trouve Remington beau, qu'il est sexy, bien foutu et que ses yeux sont merveilleux et qu'elle le désire comme une folle et blablabla...)

Connaissant des personnes bipolaires, le problème de Remington n'est absolument pas traité de façon crédible...
Et que dire de l'attitude de Brooke, qui passe plus de la moitié du bouquin avec la culotte trempée (trop de sexe tue le sexe comme le dit bien angelbleue13) et qui, voyant sa soeur adorée-chérie avoir des ennuis, s'en... fiche en fait ! (elle s'inquiète deux minutes puis... retourne fantasmer et mouiller sa culotte pour Remington).

Je n'ai pas du tout apprécié le comportement de Remington non plus et n'ai pas compris comment Brooke peut trouver ça sexy un mec qui ne veut même pas qu'un autre vous effleure ou vous parle ! Non mais c'est quoi cette attitude possessive limite pathologique !
Moi, un mec aurait ce genre d'attitude avec moi (sans parler des crises de colère juste parce que je vais aux WC et qu'il ne me voit pas pendant 5 min), ça me foutrait sérieusement les jetons, ça n'attiserait absolument pas mon désir !

En bref, j'ai détesté !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +10
date : 16-01-2016
Euh... suis-je la seule à avoir trouvé cette histoire particulièrement malsaine et glauque ??? O_O

Pourquoi ? Il y avait tellement de raisons mais :

1) Les personnages ne sont pas attachants et puérils. Olivia a 21 ans, on dirait qu'elle en a 14 ! Cash et Nash ont des phrases dignes des pires clichés et tous les personnages sont stéréotypés ! L'exemple du dialogue qui est dans les extraits par exemple :
Spoiler(cliquez pour révéler)
"Je me dégage délicatement pour rajuster mon décolleté. Lorsque son regard croise le mien, je ne peux m’empêcher de lui sourire.
- C’est ma méthode pour charmer les cobras. Ça fonctionne pas mal, j’ai l’impression…, lancé-je sur un ton taquin.
Il sourit à pleines dents, les yeux pétillants de malice.
- Si tu veux t’en assurer, je te montrerais avec plaisir l’effet que tu as fait à mon reptile…, réplique-t-il."[/spoiler]

Sérieusement ?!? C'est digne d'un gamin de 12 ans ce dialogue !

2) Les personnages sont faux. Olivia n'est absolument pas timide (l'autrice ne connaît pas la définition du mot timidité apparemment) et a surtout très chaud aux fesses... en permanence ! Je ne supporte pas ce genre de personnage féminin qui oublie son cerveau dès qu'elle est attirée par le beau gosse de service !

3) Cash et Nash m’exaspéraient autant l'un que l'autre déjà dès le départ ! Cash pour son côté dragueur que je trouvais personnellement lourd et pour son arrogance et sa confiance en lui excessive... Nash pour son côté traître envers Marissa (tu es attiré par Olivia, soit, mais tu ne flirte pas à mort avec elle en sortant avec la cousine en même temps ! Tu romps avec la cousine avant !).

4) Olivia et Nash ne voient aucun problème à trahir Marissa... Entre Olivia qui dit dès le départ qu'elle n'est pas une "fouteuse de merde" dans les couples, mais qui ne se gêne pas pour flirter abondamment avec Nash dès leur première rencontre, et Nash qui sort avec Marissa (on se demande bien pourquoi d'ailleurs !?!) et qui continue à sortir avec elle tout en faisant une drague d'enfer à Olivia... leur attitude était écœurante !

5) Olivia qui n'arrive pas à se décider entre les deux frères (jumeaux !), donc elle essaie de se faire les deux… Et quand elle finit par coucher avec un, elle se fiche de savoir avec lequel des deux c'était, non mais vous vous rendez compte à quel point c'est glauque ?!?

6) LA révélation sur Cash et Nash... euh... alors excusez-moi, mais si on m'avait fait ce coup, je me barrais illico le plus loin possible parce que ça m'aurait foutu sérieusement les jetons ! [spoiler]Ca rend de plus totalement incohérents tous les chapitres où la différence est faite entre Cash et Nash quand on est dans sa tête. C'est la même personne, c'est complètement délirant ! Ou alors, il est juste schizophrène... Et même si on pouvait passer le fait qu'il a manifestement un grain, ça n'enlève pas qu'il a manipulé et menti à Olivia pendant un sacré moment alors même qu'il couche avec elle !

Je n'ai franchement pas été emballée par cette histoire, je la trouve vraiment dérangeante et surtout pas du tout romantique !

Aucune chance que je lise la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +10
date : 13-07-2015
C’était sympa mais sans plus…

Je n’ai pas été spécialement emballée par cette histoire et les personnages ne m’ont pas marqués plus que ça…
Et surtout, gros gros grincement de dents au début de l’histoire… L’attitude de Wolf m’a vraiment déplue sur un fait en particulier :

Spoiler(cliquez pour révéler)
Il rencontre Kit la première fois alors qu’elle se baigne nue dans un lac la nuit…
Il la voit donc dans le plus simple appareil et est très attiré par elle, soit…
Il l’aborde et insiste pour la raccompagner à son cottage, pour la protéger d’éventuelles mauvaises personnes qui pourraient rôder dans les alentours, hum... soit…
Arrivée au cottage, Kit le congédie mais lui l’embrasse, par surprise et sans lui demander son avis (début du grincement de dents, je ne supporte pas les actes charnels forcés)…
Elle le repousse et lui demande de la laisser... Lui insiste pour savoir qui elle est et, pour lui échapper, Kit s’enferme dans le cottage (grincement de dents encore plus fort)…
Wolf décide finalement de la laisser, non sans décider de revenir la chercher plus tard (oui oui, comme si c’était un objet)…
Et là, il se dit qu’il n’a jamais désiré autant une femme à ce jour MAIS (je cite la phrase telle qu’elle est écrite noir sur blanc dans le livre) :

"Mais la vérité était qu’il ne pouvait risquer d’offenser la noblesse locale en abusant d’une dame pendant qu’il était en mission pour Henri (le roi)."

Et là, j’ai tiqué très sérieusement à cette phrase ! Je ne sais pas si le problème vient de la traduction mais ça veut dire quoi ça ?!? Que s’il n’avait pas eu peur d’offenser la noblesse locale, il aurait enfoncé la porte du cottage et violé l'héroïne à même le sol ?!? O_O

Ce passage est d’autant plus incompréhensible que, tout le reste de l’histoire, le personnage de Wolf ne se comporte pas du tout mal… mais quand j’ai lu ça dès le début, j’ai sérieusement failli laisser tomber le bouquin, parce que ce genre de choses me rebute totalement !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +8
date : 25-10-2015
J'ai abandonné à la moitié. Je n'arrivais absolument pas à m'intéresser à l'histoire et aux personnages...

Slaine était transparente quoique quand même un peu agaçante par moments...
J'ai trouvé Sio odieux et je n'ai pas supporté son comportement
Spoiler(cliquez pour révéler)
(je n'aimais déjà pas trop l'insistance à toucher Slaine, y compris contre son gré - ce n'est pas un comportement que je trouve sexy ça, c'est un comportement de gros lourd ! -, mais le coup de la gifle et de l'agression sexuelle, là c'était trop pour moi !)


Voan était assez intriguant encore, ainsi que Téli...

Je n'ai pas vraiment aimé l'univers (pas qu'il soit inintéressant, mais juste je n'ai pas adhéré…).
J'ai trouvé aussi qu'il y avait trop de sexe, tous les persos ne pensent qu'à ça !
Et l'héroïne qui devient une boule d'hormones et de désirs mais oublie son cerveau dès que Sio ou Voan l'approchent, c'était gonflant !
Par ailleurs, elle a soi-disant un caractère de cochon et fort, mais deux démons débarquent, l'emmènent de force, la font déménager sans même lui demander son avis, la gardent enfermée et lui imposent quasi tout ce qu'elle doit faire et elle ne dit rien, elle se laisse complètement faire ! hum hum... moi qui ai de la peine avec les personnages trop autoritaires, si j'avais été à la place de Slaine, je me serais tirée illico presto !

Ne parlons même pas du fait que Slaine "tombe amoureuse" des deux démons en à peine deux heures alors qu'elle ne les connaît pas et qu'ils n'ont rien fait à part s'envoyer en l'air... j'ai eu l'impression qu'en fait, on lisait juste les fantasmes de l'autrice avec deux beaux gosses ressemblant à des personnages de mangas.

Rien ni personne ne m'a touché dans ce livre, je ne lirai donc pas la suite...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +8
J'ai détesté ce livre !

Le récit est complètement déplacé par rapport à l'époque, personne ne se comporterait comme ça dans ces années-là, aussi excentrique soit-il. C'était complètement aberrant.

Je n'ai pas aimé Morgana, je la trouvais exaspérante.
Et son caractère soi-disant fort n'a pas duré bien longtemps face à Lord Greenwald... Il fait d'elle absolument tout ce qu'il veut sans le moindre effort.
Je l'ai aussi trouvée passablement niaise.

Le pire personnage a été Malcolm (Lord Greenwald). J'ai détesté cet homme, je n'aimais pas du tout son attitude arrogante et déplacée. Il ne fait que ce qu'il veut, ne tenant absolument pas compte des souhaits, sentiments ou désirs de Morgana ! (ce n'est qu'une simple femme après tout...).
Et il a fait beaucoup trop de choses que je n'apprécie pas du tout :

Spoiler(cliquez pour révéler)
- embrasser de force Morgana, plusieurs fois ! La première fois alors qu'ils se connaissent depuis à peine 10 minutes d'ailleurs ;

- se prétendre épris d'elle mais se taper une autre femme. Il était saoul voyez-vous le pauvre, ce n'est pas sa faute (mais ça ne l'a apparemment pas empêché de bander) ;

- comme il risque de perdre Morgana après ça, il se glisse dans sa chambre en pleine nuit pour la compromettre et l'obliger à l'épouser, en commençant donc par la caresser dans son sommeil, puis à la déshabiller et à la toucher très intimement contre son gré en la faisant chanter puis en la retenant de force alors qu'elle lui dit clairement non ;

- comme la compromettre n'a pas suffit à lui faire accepter la demande en mariage, il recommence à la culbuter en essayant de la mettre enceinte ce coup-ci, histoire qu'elle ne puisse vraiment plus dire non au mariage ;

- et pour finir, lui donner la fessée parce qu'elle ose le contrarier.[/spoiler]

ECOEURANT !!!
Et c'est censé être une histoire romantique ?!? Sérieusement ?!?
Et tout ça est traité en plus avec humour ?!?
[spoiler]Les agressions sexuelles, les mariages forcés, les viols et la violence conjugale, ce n'est ni romantique, ni drôle à mes yeux !


Du coup, aucune chance que je lise le deuxième volume sur la soeur !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +7
date : 02-04-2015
Comme Twilight, j’ai lu ces livres par curiosité, car je voulais comprendre l’engouement qui y était lié… et bien je n’ai toujours pas compris !
Heureusement d’ailleurs que, pour ces deux séries de bouquins, on me les a prêtés parce que ça m’aurait fait mal de payer pour une daube pareille !

D’abord, le style d’écriture : catastrophique !
Nous sommes bien d’accord que l'autrice n’a jamais eu pour vocation de révolutionner le genre littéraire, mais il y a tout de même un minimum syndical à respecter ! (quand s'en est pénible à lire, j'estime que le minimum syndical n'est pas là)
Ayons une pensée émue pour la traductrice qui a essayé d’améliorer la chose en français (quand on voit le résultat, on a peur de lire la version originale…).

Deuxième point : l’histoire.
Et bien c’est simple, elle est pratiquement inexistante (tout aurait largement tenu dans un seul volume) et surtout copié-collé sur tout ce qui a déjà été vu/fait.
Ne parlons même pas de tous les éléments malsains de "l'histoire d'amour", qui ressemble davantage au harcèlement que ferait subir un pervers à sa victime, ou bien des raccourcis pitoyables de l'autrice (pour être adepte du BDSM, il faut avoir beaucoup souffert enfant)… Sans compter les abus manifestes dont se rend coupable Christian tout le long des trois tomes… C'est clairement une relation abusive, ne venez pas me parler de romantisme ! (mais au moins, E. L. James est restée cohérente avec le roman qui l'a inspirée, Twilight).

Ensuite : les personnages (aïe aïe aïe…)
C’est bien simple, j’avais envie de baffer Ana toute les deux minutes !
Que certaines personnes aiment se faire dominer, c'est leur choix, mais au point qu'on leur commande ce qu'elles doivent porter ou quoi manger ?!? (sans parler de l'obsession de la bouffe de Christian)
Ana est bien entendue vierge et parfaitement innocente, elle ne s’est même jamais touchée (c’est limite qu’elle ne sache pas où se trouve son vagin) ! Elle fait des études de littérature (mais ne sais pas aligner deux mots sans jurer, sans parler de ses références littéraires, aussi limitées que celles de l'autrice manifestement).
Deux scènes m'ont particulièrement "plues" la concernant : lorsqu'elle fantasme sur la BROSSE A DENTS de Christian ou lorsque Christian propose de lui montrer sa salle de jeu et qu'elle pense qu’il veut jouer à la Xbox ! (non mais sérieusement ?!?)
On a l'impression que les seules qualités que Ana voit en Christian, c'est son corps, son coup de rein et son compte en banque… Si ce sont là les éléments premiers d'une histoire d'amour, ça me laisse dubitative…
Pour Christian, étant donné que c'est un psychopathe et un harceleur à mes yeux, clair que je ne lui trouve pas beaucoup de qualités non plus…

Et pour finir : les scènes de sexe…
J'ai lu des tas de romances érotiques ou non qui avaient des scènes de sexe très réussies… Celles de ce bouquin n'en font pas partie… A la limite, les deux premières sont sympas, et puis… c'est tout ! Après, c'est toujours la même chose et c'est extrêmement répétitif et lassant !
E. L. James n'y connait d'ailleurs manifestement rien au BDSM, vu que ce sont des pratiques qui se passent entre adultes totalement consentants, ce qui n'est pas le cas dans ces bouquins (Ana ne se met pas au BDSM de son plein gré, Christian a clairement un ascendant sur elle de part son expérience, sa richesse, sa beauté et son charisme). De plus, Christian ne respecte pas les règles de base du BDSM, notamment :

- le dominant explique à CHAQUE ETAPE ce qu'il va faire au soumis, de sorte que celui-ci puisse dire stop à n'importe quel moment ;
- le soumis possède un safe word qui, à la SECONDE où il est prononcé, tout s'arrête (ce que Christian ne fait pas, lors d'une des scènes, Ana doit répéter plusieurs fois le safe word avant qu'il arrête) ;
- le "aftercare" (les séances étant très éprouvantes pour la personne soumise, le/la dominant/e prodigue l'aftercare… Christian… se barre juste en la laissant là, voire lui donne encore plus la fessée pour la punir de ne pas avoir apprécié la première, ou même lui gueule dessus !)

On comprend dès lors que les adeptes du BDSM se soient sentis insultés d'être assimilés aux pratiques de ce bouquin...

En conclusion, je pourrais dire qu'il s'agit d'un des livres les plus pathétique qu'il m'ait été donné de lire…
C'est mal écrit, mal traduit, les personnages sont nuls, l'histoire d'une banalité affligeante…
Je ne m'étendrais pas non plus davantage sur le côté malsain du bouquin, qui banalise et cautionne les abus en tous genre (harcèlement, viol, violence conjugale, pédophilie), tout ça sous couvert d'un pseudo-romantisme…

Je le déconseille fortement ! Il y a tellement de choses bien mieux à lire !
Par contre, je conseille cette vidéo par exemple, qui parle bien des problèmes que posent ce livre => http://www.youtube.com/watch?v=o92hv7La9Sk
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
J'ai préféré la série tv, même si ce que je cite en-dessous m'a également dérangé au point de ne pas être sûre de regarder les autres saisons après la 1...

Certaines choses m'ont beaucoup dérangées dans ce bouquin (et cette série) :

- Jamie qui bat Claire (mais elle l'avait mérité hein ! *ironie*) ;
- Claire qui pardonne à Jamie de l'avoir battue au bout de trois jours de bouderie (mais puisqu'on vous dit qu'elle l'avait mérité ! *ironie*) ;
- Claire qui n'essaie pas vraiment de retourner à son époque et oublie son mari en quelques semaines (mari dont elle était soi-disant très amoureuse) ;
- Jamie qui viole Claire (oui parce que quand elle dit non, je ne veux pas, lui lui sort "je suis ton mari, tu n'as pas le droit de te refuser à moi, je suis ton maître, etc…") Au cas où, ça s'appelle un viol conjugal ce genre de choses ;
- Claire qui tombe amoureuse de Jamie malgré qu'il la batte et la viole ;
- Claire, anglaise et donc ennemie des Ecossais à cette époque, n'est jamais traitée comme telle.

Voilà voilà… Autrement, l'histoire est assez mièvre et je trouve que certains Harlequins historiques sont mieux écrits et ont une histoire plus intéressante et mieux construite, c'est dire !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
Bon, il y a beaucoup trop de points négatifs pour me donner envie de lire la suite…

D’abord le style d’écriture… simpliste ! Je veux dire, ok, je ne demande pas de la grande littérature quand j’ouvre un bouquin de ce genre, mais quand même ! Beaucoup (trop) de questions sans arrêt, les phrases étaient puérils (ils sont censé avoir 25-30 ans, sérieusement ?!?), les dialogues à deux sous et clichés…

Kaya me plaisait bien, enfin une fille qui n’est pas en pamoison devant le mec riche, qui a du caractère et de la répartie…

Mais Ethan, c’était pas possible quoi !
S’il y a bien certaines choses que je ne supporte pas, c’est la méchanceté gratuite, la cruauté et le besoin de rabaisser les autres. Et Ethan n’arrête pas de faire tout ça, pas en rigolant non (enfin lui ça le fait rigoler), mais vraiment sérieusement, le but étant de mettre Kaya (ou d'autres) plus bas que terre à tout moment ! J’étais écoeurée par son attitude, qui est proprement impardonnable ! On peut être un connard (d’ailleurs Kaya le sort à toutes les sauces ce mot, ça en devient agaçant assez vite), mais un miminum de respect et de savoir-vivre est tout de même nécessaire ! Je n’ai RIEN apprécié chez cet homme ! Il était mauvais, cruel, arrogant, égoïste et malgré son super QI, je l’ai trouvé stupide ! Je n’ai aucune envie de le connaître, ni ses sentiments, ni ces grands secrets qu’il a l’air de cacher ! J'ai beaucoup entendu qu'on le comparait à Bennett, le "connard" de Beautiful Bastard… Alors je suis désolée mais NON ! Bennett a un minimum de savoir-vivre et de politesse et n'essaie pas de piétiner quelqu'un déjà à terre, c'est là toute la nuance !

Je sais très bien comment évoluera cette histoire, ils auront beaucoup de conflits mais, au final, ça va être l’amour fou… Sauf qu’Ethan est allé trop loin pour moi dans son attitude, je n’arriverai jamais à dépasser tout ce qu’il a dit ou fait…

Par ailleurs, certains moments m’ont vraiment choqués :
Spoiler(cliquez pour révéler)

- Déjà la rencontre à la soirée ?!? l’attitude d’Ethan était… indescriptible pour moi… comment peut-on traiter une autre personne de cette façon ? comment peut-on faire une telle histoire d’un accident aussi anodin, le but recherché clairement étant de faire virer la personne et de la rabaisser au maximum comme si elle n'était rien ?

- Toute la scène d’agression sexuelle dans le club était choquante ! Il faudrait que la police s’en soit mêlée parce que ce n’était ni plus ni moins qu’une tentative de viol collectif ! Par ailleurs, à peine 5 minutes après avoir échappé à ça, Kaya se laisse doigter par Ethan dans le vestiaire du club ??? J’ai trouvé ça totalement incohérent et improbable ! Et Ethan est immonde de profiter de la situation de détresse de Kaya à ce moment-là et de lui sortir en plus que "c'est rien de toutes façons" !!!

- Quand Ethan enferme Kaya dans le coffre de sa voiture, je suis restée estomaquée ?!? Non mais ça va pas ? On ne fait pas ce genre de choses ?!? Ce n’est pas drôle du tout à mes yeux ! Et les autres conducteurs qui voient ça et haussent juste les épaules en disant ne pas vouloir s’en mêler ?!? C’est une blague ?!? Moi je vois un type enfermer une femme dans le coffre de sa voiture, je note le numéro de plaque et je préviens illico la police !!!

- Tous les baisers forcés étaient immondes ! Pour la énième fois : ce n’est pas acceptable, pas sexy, pas romantique ! Que les auteurs de romances ARRÊTENT avec ça bon sang ! Je ne supporte pas les actes charnels forcés et là, je peux vous dire qu’on en a un paquet sur la pauvre Kaya ! Et on peut donc ajouter "agresseur sexuel" au CV d'Ethan…

- il y avait encore bien d'autres passages qui m'ont profondément dérangés, mais je vais m'arrêter là, je crois que je suis déjà assez claire sur ce que je pense de cette "histoire d'amour"...


Je n’ai définitivement pas envie que leur histoire évolue, je n’ai pas envie de voir Kaya tomber amoureuse d’un mec qui l’a traitée comme ça (et la traitera sûrement encore pire), je n’ai pas DU TOUT envie de connaître Ethan, les personnages secondaires ne m’ont pas intéressés (sauf M. Laurens)…

En bref, je n’ai vraiment pas adhéré et je ne le recommande à personne !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
date : 10-11-2015
Bon sang, mais ce livre est une HORREUR sans nom !?! O___O
C'est un des pires historique qu'il m'ait été donné de lire !
(déjà ma précédente lecture de cette autrice, "la fiancée captive", m'est restée en travers… Je crois que Johanna Lindsey a un gros gros problème avec le viol et le consentement).

Spoiler(cliquez pour révéler)
Entre le début avec le frère de l'héroïne qui bat sa mère, qui rêve de mettre sa soeur dans son lit, le vieux pervers dégueulasse qui va trousser son épouse (la pauvre Rowena) et les viols de Warrick, ça commençait déjà très très mal !

Je n'aime pas les actes charnels forcés, que ce soit sur une femme ou sur un homme, donc les viols répétés sur Warrick me dégoûtaient, même si Rowena y est obligée…

Et la vengeance de Warrick ne m'a pas aidé à apprécier la suite ! Cet homme est IMMONDE ! Tout dans son comportement est abjecte ! C'est une brute, un goujat, un sadique ! Il est retors et mauvais jusqu'au plus profond de lui-même ! Ce n'est pas un héros, il n'a RIEN de positif de tout le bouquin !
Tout ce qu'il fait subir à Rowena est sans commune mesure et pas du tout "équivalent" à ce qu'elle lui a fait !!! Il va beaucoup beaucoup plus loin ! Il la traite comme une esclave, la viole (de multiples fois et avec plaisir, contrairement à Rowena qui était dégoûtée de devoir faire ça), la maltraite physiquement et mentalement, c'est abominable !!! Et tout ça pendant des mois alors que Rowena ne l'a violé "que" pendant 3 jours avant de le libérer (sans faire tout le reste duquel il se venge d'ailleurs)...
Et Rowena ne dit rien, ne se rebelle absolument pas, ne lui explique rien de sa situation et du pourquoi elle a dû en arriver à le violer, que dalle ! Qu'elle culpabilise parce qu'elle l'a violé, soit, mais accepter tout ça sans broncher ?!?

Et elle tombe amoureuse de lui en plus, non mais c'est une blague ?!? C'est une honte qu'un auteur, en plus une femme, écrive des trucs pareils et essaie de faire passer ce genre de bouquin pour une romance !

Oh ! Et je vous ai dit que pendant toute sa vengeance (viol, esclavage, maltraitance et j'en passe…), elle est enceinte de lui (et il le sait) ?!?

Oh ! Et il est aussi fiancé ! Et pendant qu'il reçoit sa fiancée, il garde sa captive bien au chaud jusqu'à la prochaine cession de viol !

Et ajoutons encore le moment où Warrick bat même sa propre fille (une enfant) à coups de ceinture devant tout le monde pour la punir ! Et on a la petite phrase glorifiante et perverse de fin : "elle était maintenant docile et repentante"… C'est… C'est… Je n'ai plus de mots là !
A noter qu'il se fiche complètement de toutes ses filles, il en a rien à battre de TOUT le bouquin (sauf quand il faut les punir) !
Oh ! Et parmi ses filles, il en a une illégitime… qu'il fait également travailler comme une servante et qu'il ignore ! Quel père merveilleux, vraiment...

Et la fin, mais cette grosse mascarade ! C'était n'importe quoi ! Tout à coup, dans les dix dernières pages, il a un chouïa de remords par rapport à tout ce qu'il a fait (mais c'est minime et ça dure pas longtemps, je vous rassure)… Et tout à coup, il se rend compte qu'il est AMOUREUX ! Non mais vous vous rendez compte, amoureux ! Allez, oublions tout ce qu'il a fait subir à l'héroïne en un claquement de doigts parce qu'il est AMOUREUX vous comprenez… !

Et tout est bien qui finit bien pour TOUT le monde (Warrick, Rowena, le frère immonde, Gilbert, aussi…)


Je déconseille très très fortement ce livre, ce n'est absolument pas une histoire d'amour à mes yeux, c'est un des pires livres que j'ai jamais lu et il n'y a RIEN de romantique, à aucun moment !
Je n'ai eu qu'une envie depuis que j'ai ouvert la première page jusqu'à la dernière (et j'ai même sauté certains passages tellement je n'en pouvais plus), VOMIR !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
date : 18-07
Bilan très mitigé pour ce premier tome.

L'écriture n'est pas terrible et pas toujours cohérente.
L'histoire de fond a du potentiel, sauf qu'on dirait que Laurann Dohner ne savait pas quoi faire de tous les éléments qu'elle nous présente.
Du coup, nous avons quelques moments très sérieux et noirs balancés à la va-vite, mais rien de plus approfondi et c'est terriblement frustrant.

Parlons maintenant de tout ce qui ne va pas dans ce bouquin :

Spoiler(cliquez pour révéler)
- D'abord, peut-on parler du fait qu'Ellie et Rage sont excités l'un par l'autre dans le prologue alors qu'il vient d'être violé analement avec une matraque et qu'elle vient de tuer un mec à mains nues, cela sans en être nullement affectée alors qu'elle est infirmière ? (et ce n'est pas la seule scène de "désir" mal placée du bouquin) ;

- Ellie n'a aucune personnalité, elle se laisse complètement diriger par Rage, est excitée quand il l'agresse sexuellement (quasiment à chaque fois) et passe son temps à essayer de calmer ses ardeurs (en vain). J'en ai assez de ces prétextes qui s'apparentent toujours à une restriction de leurs libertés et de leur consentement pour les femmes ;

- Rage est un violeur à mes yeux. Quand on attache une femme ou qu'on la déshabille contre son gré en lui laissant le choix entre "apprécier" la chose ou bien le faire quand même, je n'appelle pas ça une relation sexuelle partagée de façon consentante. C'est d'autant plus incompréhensible vu ce que le technicien du labo a essayé de lui faire au début ;

- Rage est flippant. D'abord sa vengeance ridicule au début (il essaie même de la tuer !), puis il l'épie, la kidnappe, la séquestre, l'empêche de prendre ses décisions, ne supporte pas qu'elle s'éloigne de lui ne serait-ce que cinq minutes et clame à tout va qu'elle lui appartient ;

- Le sexisme. Les hommes hybrides s'entraînent, créent une milice de défense pour leurs semblables et interagissent avec l'extérieur pendant que les femmes hybrides restent dans leur dortoir séparé et apprennent à... faire le ménage et la cuisine ;

- L'instinct animal (canin, félin ou primate) des hommes hybrides qui sert d'excuse bidon à tous les comportements inacceptables de ces messieurs alors que, dans la nature, à part quelques espèces, il n'y a pas de mâle dominant dans ces catégories d'animaux (pour les loups par exemple - cas de Rage - c'est un COUPLE dominant, pas un mâle dominant) ;

- La culture du viol. Ainsi, quand Rage force Ellie, soit ils sont interrompus et elle se retrouve à le défendre face à tout le monde (!), soit elle finit par aimer ça. C'est clair que les agressions sexuelles, les femmes trouvent ça hyper excitant. Bon et puis, quand c'est fait par "l'amour de votre vie", ça ne compte pas hein *ironie ironie* ;

- Les clichés. Rage en a bien sûr une très grosse (à l'anatomie bizarre d'ailleurs) et Ellie est bien sûr très étroite.



Au final, pour un premier tome censé donner envie de lire la suite, ce n'est pas une franche réussite pour moi.
Je vais quand même tenter le deuxième, parce que Trisha et Slade m'ont intrigués et pour voir si ça s'améliore.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +6
date : 19-04-2017
J'ai lu cette saga par curiosité tellement on en parlait, j'ai détesté !

J'ai trouvé l'écriture mauvaise, les personnages et l'histoire inintéressants (il se passe quasi rien en fait), c'est hyper niais et malsain en même temps...

Certaines choses me dérangent beaucoup...

Spoiler(cliquez pour révéler)
Bella qui décide de tout abandonner pour son amour pour Edward - puisqu'elle doit devenir un vampire et donc mourir pour cela -, donc elle abandonne sa vie, sa famille et ses amis, sans aucun espoir de les revoir ?!? Et pour un mec qu'elle a rencontré à peine quelques semaines auparavant ?!?

Edward a un comportement très inquiétant à de nombreuses reprises, un comportement que je qualifierais de sociopathe/maniaque personnellement (il bousille sa voiture pour l'empêcher d'aller voir des amis ?!? Il pénètre dans sa chambre pour la regarder dormir ?!? Il arrête pas de lui dire de se tenir éloigné d'elle car il est "dangereux" et en même temps, il la lâche jamais ?!? Il se met en couple avec Bella pour ensuite décidé de la quitter et de se suicider parce qu'ils ne peuvent pas être ensemble ?!? et j'en passe...).
Par ailleurs, doit-on vraiment parler du fait qu'un mec de plus de 100 ans craque sur une fille même pas majeure... hum hum... niveau crédibilité...

Sans parler de tous les passages qui montrent bien que c'est une femme élevée par les mormons qui a écrit les bouquins...


Si l'histoire d'amour Bella/Edward est déjà assez malsaine, que dire de l'histoire "d'amour" encore plus malsaine concernant Renesmée/Jacob ?!? Un adulte qui projette déjà de se faire une gamine qui vient de naître dès qu'elle sera majeure ?!? O__O
Et l'autrice en rajoute encore une couche dans le glauque en faisant grandir la gamine plus vite que la normale. Elle sera donc de taille adulte à... 7-8 ans ?!? (au moins, Jacob n'aura pas à s'abstenir trop longtemps avant de se la faire !) GLAUQUISSIME et HYPER MALSAIN !

Je ne m'étendrais pas non plus sur les incohérences, y'en a beaucoup trop, mais rien que le fait qu'Edward n'arrête pas de dire à Bella qu'il n'a pas d'âme... euh donc, s'il n'a pas d'âme, il ne peut pas être amoureux d'elle n'est-ce pas ?
Et ne parlons même pas de la crédibilité des créatures (vampires, loup-garous)... Dépoussiérer les mythes, je veux bien, mais oublier la base même des caractéristiques des créatures, non !

En bref, je n'ai vraiment pas compris l'engouement pour cette série et heureusement qu'on me les avait prêté parce que ça m'aurait fait mal de payer pour un truc pareil...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +5
date : 02-04-2015
De tous les romans Azur que j'ai lu (et j'en ai lu beaucoup), celui-là reste et restera mon préféré. Ca a été un vrai coup de coeur.
J'ai tout adoré : l'histoire, les personnages, les dialogues, les scènes d'amour, tout !
Et la couverture est sublime en plus.

Aiesha est une héroïne au passé difficile, une petite rebelle à la tête dure qui ne s'en laisse pas conter, qui ne se dévoile pas facilement, un animal blessé qui ne demande qu'à être aimé.

James est un homme tout simplement parfait ! *__*
Un peu froid au début (mais ce n'est qu'une apparence) et en fait finalement tellement respectueux, romantique, gentil, attentionné et moderne (en fait, je crois que je suis tombée amoureuse ! MDR).
Bon et puis James est anglais (ni grec, ni russe, ni italien pour une fois) et moi je craque sur les anglais !

Je recommande vivement !
Je le relis d'ailleurs régulièrement et je ne m'en lasse jamais.
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
J'ai eu beaucoup de peine avec ce livre je dois dire...

J'ai trouvé l'écriture pas vraiment géniale et les personnages très creux... On ne va pas assez en profondeur dans leurs sentiments (et pourtant, ce sont eux qui racontent l'histoire !). De plus, aucune différence de ton n'est faite entre les chapitres où c'est soit Delaine, soit Noah qui parle (heureusement que c'est indiqué en début de chapitre), ce qui est totalement incohérent !

J'ai trouvé les scènes de sexes trop nombreuses et très répétitives… et absolument pas excitantes, ce qui est un comble pour un bouquin qui a cette vocation ! Je me suis d'ailleurs sentie mal la plupart du temps car je trouvais ces scènes dégradantes, glauques et quand même très proches de viols (surtout au début, notamment les deux premières fellations qui m'ont vraiment vraiment dégoutées dans leur déroulement) !
Allez cadeau ! Je vous les décris :
Spoiler(cliquez pour révéler)
1) Noah vient d'acheter Delaine, elle se retrouve en face de lui, toute gênée et ne sachant pas quoi faire, et il baisse son pantalon en soupirant et lui colle son pénis (gigantesque bien sûr, on insistera bien là-dessus tout le long du bouquin) dans la bouche en lui disant de faire maintenant ce pourquoi il l'a achetée et qu'il veut voir s'il n'a pas dépensé tout ce pognon pour rien…
2) Deuxième passage, je rentre du boulot, je te colle mon pénis dans la bouche, je te dis comment faire pour que j'apprécie la chose et ensuite, je te maintiens la tête en te disant "voyons si tu peux avaler" en éjaculant dans ta bouche… sans manquer de me moquer de toi après en voyant ton air dégoûté bien sûr...[/spoiler]
Sérieusement, c'est CA qu'on doit trouver excitant ?!?

Et surtout, tout du long, je n'ai pas pu me départir d'un sentiment de très gros malaise sur le "contrat" passé au début du roman... parce que le trafic d'êtres humains n'est pas un sujet de romance pour moi, c'est une réalité que beaucoup de femmes, enfants et hommes subissent... Ca n'a rien de romantique ni de glamour, sauf dans les esprits hollywoodiens (ça m'avait déjà fait ça pour le film Pretty Woman dont semble s'être beaucoup inspirée l'autrice) [spoiler]=> et encore ! dans Pretty Woman, elle est totalement libre alors que là, il y a quand même le problème de sa mère qu'elle doit sauver, donc elle n'est pas si "libre" que ça… A noter que sa mère est soi-disant dans une situation terrible, mais Delaine ne prend pas tellement de ses nouvelles…[/spoiler]

Du coup, je n'ai pas du tout adhéré à la romance entre les deux personnages que j'ai trouvé extrêmement malsaine (imaginez juste que ce soit le gros dégueulasse du début qui ait remporté l'enchère de Delaine… vous l'imaginez bien là… ? et Imaginez celles/ceux qui ont été vendus dans le même établissement mais sans avoir le "choix", comme c'était indiqué au tout début par Delaine elle-même...)
J'ai surtout trouvé le personnage de Noah très tordu [spoiler](car bon, je veux bien que sa fiancée l'ait trompé, mais est-ce une raison pour basculer sur l'achat d'un autre être humain - une poupée gonflable ne lui aurait pas convenu ? - et sur son attitude, qui plus est qu'il a manifestement eu des parents plutôt équilibrés... ?!? Du coup, ça m'a semblé totalement incohérent par rapport à son éducation et à son travail)

Il se fiche d'ailleurs complètement de connaître les raisons qui peuvent pousser une jeune femme (vierge en plus !) à aller se vendre comme esclave sexuelle !

Ah et juste pour remettre les choses dans la réalité :
- Les victimes du trafic humain ne sont pas volontaires;
- presque 50 % de ces victimes ont moins de 15 ans;
- les victimes seraient environ 250 millions dans le monde (principalement pour l'esclavage sexuel);
- on estime que ce trafic entraîne chaque année environ 2,5 millions de nouvelles victimes.
Vous comprendrez dès lors pourquoi j'ai de la peine à cautionner un livre qui tente de glamouriser, romanciser et érotiser ça...

Aucune chance que je lise la suite !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 18-04-2015
Alors alors, comment dire...
Ca aurait pu être une histoire courte vraiment géniale et très chaude, mais certains passages m'ont profondément dérangés et j'assimile certains moments des ébats sexuels de nos deux protagonistes comme ni plus ni moins que des viols...

Je m'explique : certains passages montrent clairement que le consentement de l'héroïne (qui raconte l'histoire) n'est pas là, qu'elle est obligée de faire des choses dont elle n'est pas sûre ou n'a carrément pas envie...

Spoiler(cliquez pour révéler)
- déjà, le mec commence à la lécher alors qu'elle dort, donc sans savoir si elle est d'accord ou pas

- le passage de la fellation est très dérangeant, puisqu'il use de son ascendant (âge, expérience) sur elle pour la pousser dans cette voie alors qu'elle n'est pas très très chaude à le faire... et le pire passage, c'est quand il l'a force à avaler alors qu'elle essaie clairement de le repousser... Et après, quand il voit qu'elle n'est pas contente, il lui sort carrément que lui, il en a avalé plein quand il l'a léchée ! (ce jeune homme ne comprend-il pas la différence ? Lui l'a fait volontairement, c'est là toute la nuance !)

- et enfin, la partie où il veut lui mettre un doigt derrière et qu'elle n'est pas d'accord... elle le repousse, lui dit clairement que ça la met mal à l'aise, mais il insiste et finit même pas user de sa force physique pour l'y contraindre...


Je trouve également que le gars ne montre pas de respect pour la fille, il la traite à de nombreux moments comme une vulgaire poupée gonflable… moi je sais pas mais si un mec me parle et me traite comme ça, je lui mets mon genou dans les …
Le jeune âge de la fille par rapport au mec et son inexpérience m'ont également mis mal à l'aise...

En bref, un fantasme d'ado qui aurait pu être très sympa mais gâché par des passages vraiment dérangeants à mon goût...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 22-10-2015
Abandonné avant la fin du premier tiers...

L'écriture n'était pas mauvaise, quoique un peu datée (le roman date de 1972-74 sauf erreur), les héros intéressants, le contexte vraiment horrible (mais devait correspondre à mon avis à ce qui se passait à l'époque dans ce genre de cas)... donc ça me plaisait bien au départ, c'était intéressant et les personnages avaient l'air plutôt sympas (y compris Wulfar qui ne se comportait pas trop mal avec Aislinn => il l'attache quand même comme un chien au pied de son lit pour la faire dormir par terre hein !)… jusqu'à ce qu'il la viole ! Et là, je ne pouvais plus continuer à lire, ce n'était plus possible pour moi que ça finisse en histoire d'amour !

Par ailleurs, l'héroïne est violée et même pas 5 min. après, elle fait la causette avec son agresseur comme s'il ne s'était rien passé et comme si ça ne l'affectait pas le moins du monde ?!? Même à cette époque où les viols étaient certainement fréquents (comme maintenant en fait), ça m'étonnerait que les femmes n'en étaient nullement affectées (comme maintenant) !
Entre se faire à son sort et tomber amoureuse de son violeur, j'estime qu'il y a un fossé ! Et je ne vois aucune différence entre le premier viol qu'elle subi d'un "méchant" et ceux que le "héros" lui fait subir (oui car on en était déjà à deux quand j'ai abandonné ma lecture => et ce n'était même pas le premier tiers du bouquin) !

Ca me dégoûte !
J'aime les héros honorables, droits, honnêtes… et c'est totalement incompatible pour moi d'écrire une histoire d'amour entre deux protagoniste après que l'un ait violé l'autre… si c'est un méchant qui viole l'héroïne (comme c'est le cas la première fois avec Ragnor), mais que la fille ne tombe pas amoureuse de lui, soit, c'est cohérent, difficile certes, mais logique et normal… mais on ne tombe pas amoureux de son violeur, c'est inconcevable pour moi et je refuse qu'on tourne une histoire qui débute par un viol en une histoire d'amour, quelle que soit l'époque ou le contexte historique ! (et faut arrêter avec cette histoire d'époque et de contexte d'ailleurs, tous les hommes ne violaient pas des femmes à cette époque ! C'est une excuse à deux sous ça !)
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 08-11-2015
Pas mal mais sans plus...

L'histoire était plutôt intéressante (surtout la première moitié) mais traînait ensuite en longueur...

Je n'ai pas été très emballée par notre couple de héros.

Il est difficile et subtil de ne pas franchir la limite entre naïveté et stupidité… Et, concernant Madelyne, c'était raté pour moi !
Cette femme n'était pas innocente (comme je l'ai pensé au début), elle était cruche tout simplement !
Par ailleurs, elle s'exprime souvent comme une enfant et je veux bien qu'elle ne soit pas au courant de certaines choses, mais là, c'est comme le nez au milieu de la figure parfois ! Au bout d'un moment, innocence ou pas, un minimum de jugeote aurait été la bienvenue ! Elle ne capte rien de rien, même quand c'est évident !

Duncan ne m'a pas vraiment charmé non plus... même s'il avait des bons côtés, trop de choses me déplaisaient chez lui. Je le trouvais trop arrogant et autoritaire (et ce sont deux caractéristiques que je n'aime pas chez les personnages masculins), je n'aimais pas son attitude avec sa famille non plus.
Spoiler(cliquez pour révéler)
Je n'ai pas du tout apprécié qu'il force Madelyne à l'épouser, c'est ce qui m'a le plus dérangé !
Par contre, de façon relativement étonnante, il ne contraint jamais physiquement Madelyne (ni baisers ni caresses forcés)... Au vu de son caractère et de mes précédentes lectures de ce genre, j'attendais un moment comme ça avec appréhension... je suis donc agréablement surprise ! Comme quoi, c'est possible de ne pas placer ce genre de scène ! :-)

Et son revirement du jour au lendemain en amoureux transi et gnangnan, zéro crédibilité et logique par rapport à son caractère !

Par contre, j'ai beaucoup aimé les deux frères de Duncan, Edmond et Gilard, et c'est dommage qu'ils n'aient pas aussi leurs bouquins…
J'ai aussi beaucoup apprécié le bras droit de Duncan, Anthony !
En fait, la plupart des personnages secondaires me plaisaient bien !

Un bon moment mais il ne me restera pas spécialement en mémoire et ce n'est pas le meilleur roman de ce genre que j'ai lu...


PS : la couverture est magnifique mais la maison d'édition aurait pu faire l'effort de choisir une femme aux cheveux de la même couleur que l'héroïne (rousse)...
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 19-02-2016
Comme pour Stark (où je n'avais pas dépassé le premier volume), je n'ai pas accroché…
J'avais détesté Cinquante Nuances de Grey et, malheureusement, nous avons là exactement le même genre d'histoire (quoique les personnages soient plus intéressants et l'écriture bien meilleure, ce qui n'était pas difficile) !
Mais ces autrices confondent séduction et harcèlement !

Certaines choses m'ont très fortement dérangées :

Spoiler(cliquez pour révéler)
- Un PDG multimillionaire qui demande direct à une femme qu'il ne connait pas du tout si elle couche avec quelqu'un ?!? Et quand elle lui répond (à très juste titre), que ça ne le regarde pas, il dit que comme il veut coucher avec elle, il a besoin de savoir quels obstacles se dressent entre elle et lui… C'est plus de la franchise ça, c'est de la drague lourde de bas étage et surtout une question totalement déplacée ;

- quand une personne dit ne pas être intéressée, l'autre personne doit la laisser tranquille et ne pas insister et insister et insister jusqu'à ce qu'elle cède… Ce n'est pas de la séduction si une des parties ne veut pas ! Par ailleurs, on n'embrasse et on ne touche pas quelqu'un qui ne veut pas ! (ce que Gideon fait à de très très nombreuses reprises) ;

- Eva a été abusée de l'âge de 10 à 14 ans et elle est aussi "ouverte" sexuellement, sans séquelle, rien ? Et elle ne réagit pas plus que ça quand Gideon essaie de la violer (sans le faire "exprès" certes, mais quand même) ? Ca ne la perturbe absolument pas ?!? Que Gideon la touche et l'embrasse sans son consentement, ça ne la dérange pas non plus ?!? ;

- la traque de Gideon (téléphone, appartement, carte de crédit, etc…), son insistance, les actes charnels forcés, la chambre reproduite à l'identique… très très très flippant et absolument pas touchant ou romantique ou séduisant !!! Sérieux, j'ai pensé aux agissements d'un psychopathe, ce n'est pas un comportement normal ça !!! Et Eva qui ne réagit pas et ne trouve absolument pas ça anormal que Gideon ait reproduit A L'IDENTIQUE sa propre chambre ?!? Mais un mec me fait un truc comme ça, j'appelle les flics illico et je fais tout pour qu'il ne puisse plus jamais m'approcher !!!


Je ne lirai certainement pas les volumes suivants…
Peut-être que si j'avais lu celui-ci avant d'autres du même genre, j'aurais davantage accroché et ça m'aurait moins donné un sentiment de déjà-lu…
Et peut-être que si Gideon avait été moins tordu et flippant (parce que son comportement n'est absolument pas acceptable à mes yeux)...
Et peut-être que s'il n'y a avait pas eu tous les actes charnels forcés…

Non, en fait, définitivement je n'ai pas aimé même s'il est mieux écrit que Cinquante Nuances de Grey et que les personnages sont plus intéressants !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 27-05-2016
Bon et bien je peux sincèrement dire que je ne suis pas mega fan des écrits de Céline Mancellon. Ce n'est pas mauvais mais je trouve ses personnages très clichés et l'histoire est souvent "trop".
Avoir lu des livres très semblables avant n'a pas dû aider non plus : Beautiful Disaster (que j'avais déjà moyennement aimé) et Fight for love (auquel je n'avais pas du tout adhéré).

Donc, qu'avons-nous dans ce livre :

- une héroïne qui parait au premier abord très indépendante, pleine d'esprit et de courage, intelligente et forte de caractère, et qui finit par accepter que le héros la dirige complètement ;
- un héros hyper violent, jaloux, possessif, autoritaire, macho et qui développe une dangereuse obsession pour l'héroïne dès le départ ;
- BEAUCOUP de scènes identiques à Beautiful Disaster (ça frôle même le plagiat à des moments à mes yeux) ;
- un petit peu de Fight for love pour la "maladie" qui rend Chris violent (mais oui bien sûr !), maladie qui sera diagnostiquée en trois questions par un neuropsychiatre des urgences ;
- un héros qui commence par se taper la soeur de l'héroïne (une sex friend) pour ensuite se taper la petite soeur quelques jours plus tard ;
- deux héros séparés pendant 2 ans, qui se revoient 5 min. et happy end (non non, on ne change pas du tout en 2 ans).

Ajoutons encore qu'on ne sait jamais quelles études fait Kate (c'est pas comme si ça avait la moindre importance hein !), que tous les protagonistes ont une grosse tendance au slut shaming et que Chris passe tout le bouquin à tabasser presque à mort des gars pour son "boulot" et finit même par tuer quelqu'un (une ordure certes, mais il l'a quand même tué)...

En bref, je n'ai pas du tout adhéré à cette histoire d'amour, qui ressemble davantage à une obsession malsaine à mes yeux et je n'ai absolument pas aimé le comportement macho, autoritaire et abusif de Chris avec Kate. Je n'ai pas trouvé ça romantique du tout !
Avez vous apprécié ce commentaire ? +4
date : 14-04-2015
Deuxième et dernier volume de l'histoire de Tenley et Hayden, toujours aussi addictive...
On approndit davantage leur relation et leurs sentiments, avec tous les obstacles qu'un couple peut rencontrer sur son chemin...
Deuxième partie un peu moins "sexuelle" que la première, ce qui a rendu le tout beaucoup plus profond et pas lassant (on aurait pu commencer à se lasser de trop nombreuses scènes coquines, heureusement ce n'est pas le cas)

L'écriture est toujours excellente !
En bref, un énorme coup de coeur pour cette histoire en deux volumes qui restera bien ancrée dans mon coeur et mon esprit !
Ca faisait longtemps que je n'avais pas été aussi emballée par un livre et je vais surveiller de près les prochains écrits de Helena Hunting
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3
date : 30-07-2015
J’ai abandonné définitivement au premier viol (mais j’avais déjà envie d’abandonner au bout de 20 pages)… non mais sérieusement, c’est quoi cette histoire ?!?

Un mec décide que la femme qui lui a refusé sa main doit lui appartenir, donc il l’enlève alors qu’elle voyage, l’emmène dans le désert et en fait son esclave sexuelle, contre son gré bien sûr (il la viole, la bat, la maltraite…)

C’est censé être romantique ?!? Parce que j’ai juste eu la nausée tout du long !
Je n’ai même pas voulu continuer parce que rien que l’idée que ça finisse par une histoire d’amour me révulsait…

A VOMIR !

Au vu des autres commentaires, je me demande vraiment si nous avons lu la même chose…
Avez vous apprécié ce commentaire ? +3